Corse Net Infos - Pure player corse

Le cinéma espagnol et sud-américain à l’honneur à Bastia


Laurent Hérin le Samedi 16 Novembre 2019 à 13:02

Depuis mercredi 13 et jusqu’au 26 novembre, les 32e journées du cinéma espagnol et latino-américain vous proposent une sélection de films récents ou plus anciens. Un joli panorama de ce cinéma en langue espagnole si spécifique, une jolie rétrospective des films forts de l’année écoulée.




Nuestras Madres, caméra d'Or à Cannes
Nuestras Madres, caméra d'Or à Cannes
C’est au Studio de Bastia et au 7e art de Furiani qu’ont lieu les journées du cinéma espagnol et latino-américain. Ce rendez-vous qui a lieu depuis 32 ans enchante chaque année les spectateurs bastiais leur permettant de découvrir le meilleur des films en langue espagnole de l’année. Des séances sont réservées aux scolaires le matin permettant aux professeurs d’espagnol d’accompagner leurs classes. L’après-midi et en début de soirée, le public pourra découvrir une très belle sélection de films sortis dans l’année comme :
  • Douleur et Gloire (Dolor y gloria) de Pedro Almodovar, en sélection cette année à Cannes où Antonio Banderas a reçu le prix d’interprétation
  • La Bonne réputation (Las niñas bien) d’Alejandra Marquez Abella, très beau portrait de femme dans la bourgeoisie mexicaine des années 80 avec l’impressionnante Ilse Salas
  • Retour de Flamme (El Amor Menos Pensado), une comédie argentine avec le grand acteur Ricardo Darìn. On se souvient de lui dans l’incroyable polar Dans ses yeux sorti en 2009
  • La Familia, un drame vénézuélien sur la jeunesse violente de Caracas
  • Yuli d’Icìar Bollaìn sur l’incroyable destin de Carlos Acosta, danseur étoile, des rues de Cuba au Royal Ballet de Londres
  • Rojo, thriller argentin sorti en juillet dernier et passé par une sélection remarqué à l’ACID de Cannes
  • El Reino, formidable polar politique de Rodrigo Sorogoyen à voir et à revoir en attendant son prochain long prévu pour avril 2020 : Madre
  • Acusada d’après une histoire vraie, un fait divers qui a défrayé la chronique et que Stéphane Demoustier vient également d’adapter sous le nom de La Fille au Bracelet
  • Companeros, formidable biopic sur la dictature en Uruguay avec Antonio de la Torre (El Reino, Que Dios Nos Perdone)
  • Champions (Campeones), l’inspirante comédie de Javier Fesser sortie en 2018, idéal pour les séances scolaires
  • L’Ange (El Angel), un thriller à la douceur diabolique, sorte de Bonnie and Clyde au début des années 70 à Buenos Aires. 
 
A noter également la diffusion d’un film d’animation Bunuel, l’âge d’or, d’une séance ciné-débat avec le Carmen de Carlos Saura, sorti en 1983, dans une version restaurée.
Enfin, l’avant-première de cette très belle sélection et en séance unique, c’est le film événement, Caméra d’Or à Cannes cette année, déjà diffusé cet été au Festival du film de Lama : Nuestras Madres de César Dìaz. Un premier film guatémaltèque puissant qui revient sur les conséquences de la guerre civile à travers les recherches d’un jeune anthropologue, Ernesto, à la recherche de son père. A ne surtout pas manquer ce dimanche 17 novembre à 16h30 au Studio.
Tous les autres films sont diffusés et rediffusés jusqu’au mardi 26 novembre (programme complet ici).




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Evènements












    Aucun événement à cette date.




Newsletter



Galerie
Halloween Calinzana
Halloween Calinzana
1er palmarès d'architectes en Corse
1er palmarès d'architectes en Corse
Universita di Corsica-CNRS
Sfida Capicursina
Sélection coupe du Monde de la pâtisserie
 Salon du chocolat de Bastia
ACA-Nancy
Rhodanus
Mohamed Hamidi présente Une Belle Equipe
Da Capandula à Santa Maria
Salon du chocolat Ajaccio
Mercatu di Natale
Trophées énergie
IMG_7708