Corse Net Infos - Pure player corse

La disparition d’Etienne Sansonetti : Le « canonnier » nous a quittés


Rédigé par José Fanchi le Jeudi 31 Mai 2018 à 13:51 | Modifié le Jeudi 31 Mai 2018 - 23:16


Triste nouvelle ce matin. Grande figure du football corse, joueur de légende, et meilleur buteur de division 1 en 1968 avec l’ACA, meilleur attaquant en D2 la saison précédente avec le SCB, Etienne Sansonetti est décédé à l’âge de 81 ans.. La canonnier de l’ACA et de l’OM s’en est allé retrouver tous ses amis disparus au cours de ces dernières années. Il était une légende, c’est vrai et son passage dans les quatre clubs qui ont eu la chance de l’accueillir, restera à jamais grâvé dans la mémoire collective


(Dr)
(Dr)
Etienne fut l’un des grands joueurs de l’île avec Claude Papi et son ami Jean-Jean Marcialis disparu il y a peu. La Corse sportive le pleure. Sanso va beaucoup nous manquer. C’était une figure du football corse. “Sanso” avait été l’un des héros de la sélection corse qui, un soir de février 1967, avait battu l’équipe de France à Marseille. Avec sa disparition, le foot corse perd l’un des meilleurs avants-centre.
La grande classe…
 « Le Roi Sanso nous a quittés. C’est avec la plus grande tristesse que nous venons d’apprendre la disparition d’Etienne Sansonetti. Le monument du football corse portait en lui les pages les plus prestigieuses de notre histoire » écrit l’AC Ajaccio sur son site. Etienne le « canonnier » l’homme sympathique, courtois, agréable, père de famille attentionné, Sanso était un sportif complet, doublé d’un  athlète de haut rang qui a fait vibrer les stades. Elégant, rapide, d’une grande efficacité, on disait de lui qu’il pouvait jouer dans les plus grands clubs de la planète tant sa vivacité dans le jeu émerveillait les spectateurs. Il aurait pu, comme l’a fait Claude Papi peu après, faire partie de l’équipe tricolore si les blessures l’avaient épargné.
Sa façon de jouer, de récupérer le ballon sur la poitrine, se retrourner et expédier le cuir au fond des filets a fait vibrer les stades vélodrome et de l’ACA durant des années.
Il avait pris sa retraite à Ajaccio voilà plusieurs années, sans pour autant quitter le football pour rejoindre les rangs de l’US Hôpital de la Miséricorde. Il n’avait rien perdu de sa shperbe et avait placé le club corporatif sur un constellation tellement son jeu était clair, rapide et plaisant. Puis est venu le temps de la pétanque, dans son quartier qu’il ne quittait que très rarement. Le square Trottel était sa maison, c’est là qu’on pouvait le voir, discuter et revivre les fabuleux moments de sa superbe carrière remplie de belles anecdotes qu’il nous contait avec gestes à l’appui et cet accent de la Canebière qui ne le quittait jamais.
C’est vrai qu’il va nous manquer ce monstre sacré du football corse. Nous nous inclinons devant sa dépouille. Corse Net Infos présente ses condoléances émues à son épouse, Danielle, ses enfants, Ghislaine et Philippe, ses petits enfants, Olivier, Aurélien et Stéphane, son arrière petit fils François-Marie.
J. F.
 
 

 
 

La disparition d’Etienne Sansonetti : Le « canonnier » nous a quittés

Jean-René Moracchini, président de la ligue corse de football : "il faisait partie des ambassadeurs du Football Corse"
C’est avec beaucoup de tristesse que j’ai appris le décès d’Etienne Sansonetti.
Avec Jean Marcialis, Claude Papi il faisait partie des ambassadeurs du Football Corse, qui portaient haut les couleurs de notre sport.
A sa famille, à ses proches, je présente, à titre personnel et au nom de la Ligue Corse de Football, mes sincères condoléances.
Riposa in Pace !



S.C.B | A.C.A | G.F.C.A | C.A.B | FC Calvi | US Corté | FB Ile Rousse