Corse Net Infos - Pure player corse

Collision maritime au large du Cap : Une nappe de fuel de 4 km de long…


Rédigé par le Dimanche 7 Octobre 2018 à 20:07 | Modifié le Dimanche 7 Octobre 2018 - 21:43


Un ruban de pollution de près de 4 km de long et de quelques centaines de mètres de large s'échappe de la soute du porte-conteneurs chypriote quia été heurté dimanche matin par un navire roulier italien au large du Cap Corse. Ce dimanche en fin de soirée la préfecture maritime de Méditerranée a fait un nouveau point de la situation.


Collision maritime au large du Cap : Une nappe de fuel de 4 km de long…
Les faits
Ce matin vers 07h30, le navire roulier tunisien Ulysse est entré en collision avec le porte-conteneurs chypriote CLS Virginia alors au mouillage à environ 28km au nord du cap Corse. Aucun blessé n’est à déplorer dans cet accident.
 

Les conséquences
La collision a causé une brèche dans les soutes du porte-conteneurs. Du carburant de propulsion s’est répandu en mer, causant un ruban de pollution de près de 4 km de long et de quelques centaines de mètres de large. Ce ruban s’éloigne des côtes de Corse (dérive constatée au nord-ouest).


Le constat et les moyens 

Le Préfet maritime de la Méditerranée a tout d’abord ordonné deux expertises.
Une première par un spécialiste du sauvetage en mer (CROSS MED en Corse) à bord d’un  
hélicoptère de la Gendarmerie nationale.
Une deuxième équipe, composée d’experts de la Marine nationale, treuillée à bord du CLS Virginia  
par un hélicoptère Caïman Marine de la flottille 31F.
Il a ensuite activé l’accord permanent RAMOGEPOL qui unit la France, Monaco et l’Italie en cas de pollution maritime.
Sont arrivés ou en train d’arriver sur zone des moyens français auxquels s’ajoutent les navires dépêchés par les autorités italiennes.
Il s’agit di RIAS* Abeille Flandre parti de Villefranche-sur mer et arrivé sur zone vers 15 heures
Du BSAD* Jason parti de Toulon avec moyens antipollution spécifiques. Arrivée prévue dans la  
nuit.
Du BSAD Ailette avec une équipe d’experts du CEPPOL* qui renforcera le dispositif dans la journée 
du 8 octobre 2018.
Du Nos Taurus (italien), parti de Livourne
​Du Bonassola (italien), parti de Gènes
Du Koral (italien), parti de Sardaigne
 

Les actions engagées
Ces navires, équipés de barrages pour concentrer la pollution et « d’écrémeur », pour la récupérer, ont commencé à mettre en place leurs moyens (barrage flottant) et poursuivront leurs actions dès le lever du jour, le 8 octobre.
Les modalités de séparation des deux navires seront confirmées en début de matinée.
Enfin, un arrêté (n° 259/2018) et un avis aux navigateurs a été émis par le Préfet maritime.


Comment ?
Restera aussi à déterminer comment un tel accident a pu se produire au large du Cap entre un navire qui naviguait vers la Tunisie et un second qui était à l'ancre à cet endroit au Nord du Cap Corse.
--

*RIAS : Remorqueur d’intervention d’assistance et de sauvetage
*BSAD : Bâtiment d’assistance, de soutien et de dépollution
*CEPPOL : Centre d’expertises pratiques de lutte antipollution.

François Sargentini, Président de l’Office de l‘Environnement de la Corse
"Suite à la collision de 2 navires au large du Cap Corse, l’Office de l’Environnement de la Corse (OEC) suit avec la plus grande vigilance l’opération en cours sous l’autorité de la Préfecture Maritime de Méditerranée.
Au regard du nombre considérable de navires qui croisent dans le Canal de Corse, l’OEC constate une nouvelle fois l’éloignement géographique des divers services d’intervention.
Ce constat renforce la demande réitérée de l’OEC de la nécessité d’une mise en place de moyens de secours en mer pré positionnés en Haute Corse."




Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 21 Octobre 2018 - 17:32 Petru Mari si n'hè andatu

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie