Corse Net Infos - Pure player corse

​Roselyne Bachelot en visite à Calvi : « la Corse est une terre de culture » !


Genevieve Lodovici le Vendredi 3 Septembre 2021 à 22:07

La ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, était en déplacement en Haute-Corse ce vendredi 3 septembre. C’est à Calvi que son périple s’est achevé. L’occasion d’affirmer l’engagement de l’Etat pour la culture en Corse et d’inaugurer la Tour de Sel fraîchement réhabilitée.



La Ministre de la culture, Roselyne Bachelot, inaugure la Tour de Sel à Calvi
La Ministre de la culture, Roselyne Bachelot, inaugure la Tour de Sel à Calvi
C’est en 2009 que le rendez-vous avait été pris, comme le rappelle le maire de Calvi, Ange Santini, lors de son accueil Républicain à Roselyne Bachelot cet après-midi. Il rappelle qu’à l’époque, un fonds d’investissement avait, été débloqué pour les travaux de réhabilitation de la Tour de Sel grâce au PEI, financé à 70% par l’Etat.
A ce titre, Ange Santini ne manque pas de saluer et remercier le soutien de l’Etat en faveur de la culture et des liens tissés à l’échelle locale, par la présence de François Ravier, Préfet de Corse et de Florent Farge, sous-préfet de Haute-Corse. De son côté, Roselyne Bachelot tient à renouveler son engagement pour la culture : « Je dis toujours que je suis la ministre des artistes et des territoires, car ces derniers sont majeurs. Trop longtemps la culture a été centraliste et parisienne. Or il faut que cela fonctionne par capillarité et échanges. ». 

Des mots qui ont une résonance particulière sur l'ile, où les compétences en matière culturelle sont allouées à la Collectivité de Corse. Un modèle « chef de file » en termes de décentralisation de la culture, très différent des fonctionnements régionaux actuels.

Pour accueillir comme il se doit la ministre de la Culture, Ange Santini est fier de lui remettre la médaille de sa ville : « Quand on vient à Calvi, on est condamné à revenir. Mais je crois qu’il y a pire comme pénitence. ». Roselyne Bachelot signe alors le livre d’or de la Ville, et conclue pour cette première étape « La culture corse est une culture de métissage et d’ouverture : je reviendrai, c’est sûr ! »
 
À l’issue de l’accueil Républicain organisé à la Casa Cumuna, c’est à la Tour de Sel que la délégation est attendue, afin d’inaugurer la réhabilitation de la bâtisse édifiée en 1495. Un lieu patrimonial hautement symbolique de l’Histoire de Corse, qui accueille aujourd’hui des projets contemporains. En ce moment, c’est « Calvirama » qui est à découvrir, une exposition photographique de Cédric Therin où la femme et la ville de Calvi sont mis à l’honneur.


Un plan d’investissement de 40 millions d’euros pour les citadelles de Corse

Avant de dévoiler la plaque d’inauguration, symbolisant l’ouverture officielle du lieu, le maire calvais et la ministre de la Culture prennent la parole. Ange Santini rappelle que 10 millions d’euros vont être investis pour la mise en valeur et la création de nouveaux lieux de culture, tels que le Théâtre de Verdure, la réhabilitation de l’hôpital militaire et des remparts de la citadelle, ainsi que pour le prochain musée de la Ville. Roselyne Bachelot, elle, insiste sur l’importance d’investir dans la préservation du patrimoine ainsi que dans le développement local via le secteur culturel. « Souhaitons que nous nous retrouvions dans les années à venir, pour inaugurer de nouveaux lieux avec l’Etat. » , a présagé la ministre de la Culture. Le moment idéal pour annoncer également un plan d’investissement de 40 millions d’euros pour les citadelles de Corse.
 
Sous le crépitement des photographes, la plaque d’inauguration peut enfin être dévoilée, clôturant presque l’après-midi calvaise de Madame Bachelot. Si les représentants de l’Etat sont là, la Collectivité de Corse est également représentée. Angèle Bastiani, mairesse de l’Ile Rousse et présidente de l'Agence du Tourisme de la Corse est notamment au rendez-vous ainsi que le député Jean-Félix Acquaviva.  Fervent défenseur de la culture comme atout de développement économique, le député prône pour une annualisation de la culture, "que l’offre culturelle évolue pour sortir du système de rente et de la sur-fréquentation de l’île. La culture corse peut faire des ponts avec d’autres cultures, c’est là-dessus qu’il faut travailler. »
Et la ministre de la Culture dans ce processus ? Selon lui, « Elle semble empathique avec les projets culturels insulaires ainsi que ses acteurs, et elle a l’air convaincue que la Corse se développe à ce niveau-là. »
 
Questionnée à la sortie de la Tour de Sel, Roselyne Bachelot a donné son avis sur la culture en Corse :
« En sillonnant aujourd’hui la Haute-Corse, je me rends compte que c'est est une terre de culture avec une identité bien marquée. L’identité doit être une identité de partage, c’est sa signature. Et ce que j’ai vu aujourd’hui montre une identité ouverte sur le monde, un bouillonnement fort. J’ai vu des festivals organisés dans des communes de cinquante habitants. C’est exceptionnel ! ».
 
Le meilleur reste donc à venir.















    Aucun événement à cette date.








Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047