Corse Net Infos - Pure player corse

Xylella Fastidiosa : L'appel au secours des oléiculteurs de Corse


Rédigé par Pierre BERETTI le Mardi 3 Avril 2018 à 23:12 | Modifié le Mardi 3 Avril 2018 - 23:57


Les oléiculteurs corses ont lancé un véritable appel au secours ce mardi à Ajaccio. On savait que les oliviers étaient gravement menacés ces dernières années par la bactérie Xylella Fastidiosa. Or, si officiellement la filière admet avoir été informée que la situation était stable par les services de l’Etat, les analyses effectuées à leur demande par l’INRA d’Angers laissent entrevoir le contraire. En effet, sur la vingtaine d’échantillons envoyés, cinq d’entre eux se sont avérés positifs dont des oliviers à Baleone mais aussi des chênes-verts. Une infection qui s’explique en partie par l’importation.


Xylella Fastidiosa : L'appel au secours des oléiculteurs de Corse
Au delà du péril qui menace la profession et la flore insulaire, c’est presqu’un cri du cœur qui s’est fait entendre via les oléiculteurs. La bactérie Xylella Fastidiosa s’avère plus importante et inquiétante selon les dernières analyses menées par l’INRA d’Angers à la demande des professionnels. 
 « Malgré des mesures prises par les autorités notamment via un arrêté préfectoral, l’importation de certaines espèces a été tolérée, a souligné Sandrine Marfisi. La bactérie devient plus agressive et nous voyons apparaître de nouvelles souches comme c’est le cas aux Baléares par exemple. Il faut savoir qu’au-delà de la filière c’est notre AOP qui est menacée directement. La commercialisation deviendra plus rare, plus difficile et à terme nous risquons de ne plus pouvoir exercer notre métier et c’est donc la filière entière qui peut s’effondrer ».


Les oléiculteurs ont mis en place l’an dernier un kit d’analyse qui leur permet de tester directement les plantes. Or, ils déplorent que l’Etat ne reconnaisse pas et contestent les résultats issus de ces prélèvements qui sont « largement éprouvés en Italie et en Espagne ».

« Nous connaissons ces dernières années une sècheresse sans précédent, a commenté Fabienne Maestracci. Cela fragilise évidemment la flore insulaire et la rend plus sensible aux bactéries. Le climat est une chose que nous ne pouvons évidemment pas maîtriser mais nous pouvons pourtant essayer de combattre le fléau qui attaque nos arbres. Cependant, aujourd’hui c’est une maladie incurable, personne n’a la solution ou le remède. Il faut savoir que toutes les recherches menées jusqu’à ce jour n’aboutiront pas obligatoirement à un résultat. Il nous faudra peut-être encore des décennies avant de trouver le moyen de combattre la Xylella Fastidiosa sous toutes ses formes. Si la nature a parfois des ressources insoupçonnées qui lui permettent de survivre, notre filière n’en aura peut-être pas le temps. La profession ne pourra pas attendre, nous ne savons absolument pas quoi faire. Certains d’entre nous ont déjà commencé à essayer de se recycler dans d’autres domaines d’exploitation mais s’éloignent de la passion qui nous anime autour de l’oléiculture ».


La filière oléicole corse lance donc un appel à l’aide à l’Etat pour réguler davantage les importations et limiter les risques liés aux infections. 



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie





Derniers tweets
Corse Net Infos : Les rendez-vous du week-end en Haute-Corse : Nos idées de sorties https://t.co/hFRT2EpSQU https://t.co/uSEKMoZQmX
Vendredi 20 Juillet - 10:46
Corse Net Infos : Weekend en Corse du Sud : Les rendez-vous à ne pas rater https://t.co/W227ZSCMWr https://t.co/RUnV1Anm55
Vendredi 20 Juillet - 09:56
Corse Net Infos : Consultez la météo corse en permanence et en direct sur CNI https://t.co/n8GcKLIvbV
Vendredi 20 Juillet - 08:26
Corse Net Infos : #Bonghjornu #Bonjour La photo du jour : Bastia, un parking comme un office du tourisme https://t.co/sTFGNNgqNb
Vendredi 20 Juillet - 08:16



Newsletter






Galerie