Corse Net Infos - Pure player corse

Université de Corse : une thèse sur les spiritueux de Myrte et de cédrat


Rédigé par le Vendredi 16 Novembre 2012 à 23:51 | Modifié le Lundi 19 Novembre 2012 - 02:10


Le 26 novembre prochain, à l’Université de Corse, Nicolas Venturini soutiendra une thèse de doctorat en Chimie préparée sous la direction du Professeur Jean Costa et du Docteur-Hdr Julien Paolini.  Le Titre de la thèse : « Contribution à la définition de la qualité : exemples des spiritueux de Myrte (Myrtus communis) et de cédrat (Citrus medica) de Corse » est très parlant qui, déjà, donne une idée de l’impact de cette recherche sur la filière économique locale.


Université de Corse : une thèse sur les spiritueux de Myrte et de cédrat

Une thèse en forte adéquation avec l’économie locale.
Cette thèse, développée en partenariat avec la Société Mavela et l’INRA de Corse, est axée autour de l’étude de deux plantes traditionnellement utilisées en Corse pour la préparation de liqueurs et eau de vie : le myrte commun et le cédrat. La première partie est un volet méthodologique portant sur l’analyse des terpènes responsables du bouquet qui vient chatouiller les narines du consommateur et des composés phénoliques, principaux responsables du corps et du goût. On y trouve, ainsi, une étude très fouillée sur la spectrométrie de masse appliquée aux, composés chimiques de la famille des flavonoïdes. Les travaux réalisés dans la seconde partie ont mis en évidence une typicité de la composition chimique des baies de myrte et des cédrats de Corse, ce qui permet de les distinguer des fruits d’autres provenances, notamment d’Italie. Les études entreprises au niveau de la préparation des liqueurs ont permis de mieux comprendre les différentes étapes : influence de date de récolte, paramètres de macérations, vieillissement. Ainsi, il en ressort des conclusions et des suggestions pour optimiser le procédé de fabrication des liqueurs et eaux de vie. Les résultats obtenus constituent des éléments d’aide à la décision pour le partenaire industriel en vue de l’optimisation du rapport coût/qualité des produits commercialisés. Ils peuvent être considérés, aussi, comme les prémices d’une démarche de labellisation de type IGP ou AOP des liqueurs de Corse.
D'autres soutenances de thèse sont prévues au mois de novembre 2012.
Célia MarcaggiI en Droit public le 24 novembre, Ahmed Houssein Youssouf en Automatique le 28 novembre





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 7 Décembre 2018 - 07:57 Terrible collision à Omessa : Deux morts

Communiqués | L'université | L'estru piuvanu