Corse Net Infos - Pure player corse


Fondation de l’université de Corse : le Hackathon 2021 dévoile ses grands vainqueurs


Pierre-Manuel Pescetti le Lundi 20 Décembre 2021 à 16:48

Le 16 et 17 décembre derniers, plusieurs équipes d’étudiants en informatique se sont affrontées lors du Hackathon de la Fondation de l’université de Corse. Deux jours de codage intense pour la nouvelle génération de développeurs corses avec à la clé, des bons d’achat pour les lauréats enfin dévoilés mais surtout, une belle vitrine pour leur savoir-faire auprès des entreprises partenaires.



Les étudiants en informatique de l'université de Corse ont participé à deux jours de codage intense au Palazzu Naziunale de Corte. Crédits Photo : Fondation de l'université de Corse
Les étudiants en informatique de l'université de Corse ont participé à deux jours de codage intense au Palazzu Naziunale de Corte. Crédits Photo : Fondation de l'université de Corse
Les lauréats du Hackathon 2021, le marathon de codage organisé par la Fondation de l’université de Corse, ont été dévoilés. Elles sont trois, une par défi. Ces derniers ont été lancés par les entreprises partenaires de l’évènement pour répondre à une problématique à laquelle elles sont confrontées au quotidien.

Ainsi, les entreprises EDF, Jellysmack et Goodbarber, après avoir accompagné les étudiants participants pendant deux jours de codage intense, ont choisi leurs vainqueurs. À la clef, 250 euros de bons d’achat offerts à chaque membre des équipes vainqueurs à la FNAC d’Ajaccio.

Bien heureux de pouvoir compter sur ce coup de pouce financier pour remplir la hotte du Père Noël, les vainqueurs du Hackathon n’ont pas oublié l’intérêt premier de l’événement : montrer de quoi ils sont capables sous pression à des entreprises corses. Peut-être leurs futurs employeurs. « C’est du prestige sur le CV ! », confie Franck Colonna, le gagnant du défi de l’entreprise Jellysmack.

Un jeu de gestion du réseau électrique corse pour EDF

Jeudi 16 décembre, le fournisseur d’électricité lançait un défi de taille aux étudiants en informatique des licences et des masters de l’Université de Corse : développer un jeu de gestion en temps réel pour se mettre dans la peau d'un conducteur du système électrique corse. Mickael Lanfranchi, Ghinevra Comiti, François Philippe Focardi, Youssouf Ali Ahmed, Enzo Zampaglione l’ont relevé avec succès et ont remporté ce défi. « C’était intense et très formateur », raconte Ghinevra Comiti, étudiante en Master 1 d’informatique. Avec ses camarades, elle a créé une simulation du réseau électrique corse en temps réel.

« Le joueur doit équilibrer la consommation, choisir de faire marcher plus ou moins telle ou telle centrale et même faire face à des avaries et des pannes sur le réseau », essaye de vulgariser Ghinevra Comiti. Tout a été construit à partir de zéro. « EDF nous a fourni quelques données et un cahier des charges à respecter et après nous avons choisi notre technologie, nos orientations », ajoute-t-elle.

Un extracteur de contenu vidéo intelligent pour Jellysmack

Le défi proposé par l’entreprise Jellysmack parle aux amateurs de contenu vidéo sur les réseaux sociaux. Il s’agissait de créer un outil pouvant faire des résumés d'une vidéo sous la forme de "Keyframes". Le terme est barbare pour les non-initiés mais pas pour les étudiants de licence et de Master Informatique Franck Colonna, Diego Grante, Malo Girard et Dan Bizwa. « Les Keyframes sont des images clefs. Nous avons développé plusieurs algorithmes en concurrence qui vont choisir des moments forts d’une vidéo pour les condenser et en faire un résumé impactant », résume Franck Colonna. En fonction de ce que veut voir apparaître l’utilisateur, le logiciel sélectionne les images et les monte seul.

« Cela sert aux entreprises comme Jellysmack qui gèrent des médias sur internet ou des streamers sur Twitch », éclaire Franck Colonna. L’étudiant en dernière année en est à son troisième Hackaton. Pourtant, « il y a eu du stress à la fin », confie-t-il, avant d’ajouter que « c’est toujours un plaisir de s’illustrer techniquement devant ces entreprises ».

Goodbarber joue la carte de l’accessibilité aux malvoyants

Pour le dernier défi, l’entreprise Goodbarber a demandé aux étudiants de rendre le web plus accessible pour tous. Il s’agissait de réaliser un outil de notation de l'accessibilité couleur d'une page web. Aucun souci pour Théo Teinturier, Alexandre Motbal, Toussaint Carlotti et Mahaman Salifou. Ensemble ils ont remporté le défi lancé. « Avec cet outil, on peut récupérer une image sur un site web, une application ou même une affiche dans la rue et calculer le différentiel des couleurs pour voir si c’est lisible pour les utilisateurs malvoyants », vulgarise Théo Teinturier.

Concrètement, leur outil analyse les couleurs d’un texte et de l’arrière-plan et conclut si une personne daltonienne, malvoyante, peut le lire ou pas. Utile pour les designers et créateurs de sites web ou de visuels graphiques pour leur garantir un maximum de lecteurs. Les étudiants se sont basés sur des critères de design pour malvoyants conseillés par la règlementation. S’il se dit ravi d’avoir pu « se dépasser et apprendre toujours plus », Théo Teinturier a également apprécié le retour du présentiel, empêché l’année passée par la crise sanitaire. « C’était vraiment agréable de retrouver tout le monde ! », s’enthousiasme-t-il.

Le marathon passé, les étudiants peuvent reprendre leur souffle. La prochaine édition ayea lieu l’année prochaine. 













    Aucun événement à cette date.








Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047