Corse Net Infos - Pure player corse

Subventions agricoles et surfaces "peu productives" : L'ODARC aux côtés des agriculteurs


Maria-Serena Volpei-Aliotti le Vendredi 18 Octobre 2019 à 21:04

Lionel Mortini, président de l'Odarc, recevait ce vendredi dans les locaux de l'Office, une vingtaine d'agriculteurs inquiets pour l'intensification des contrôles annonciateurs d'une aide financière réduite et retardée dans le cadre de la Politique agricole commune.Aux cotés des agriculteurs l'Odarc qui n'a qu'une petite marge de manœuvre, a décidé de mettre en place une mesure d'urgence pour aider les éleveurs.




Photo archives
Photo archives

 

" Lionel Mortini, connait et comprend très bien la situation. L'Odarc va essayer de nous aider, dans un premier temps les plus démunis. " - affirme un des éleveurs caprins reçus ce vendredi après midi par Lionel Mortini dns les bureaux de l'Odarc.

Le problème, toujours le même : les contrôles PAC, qui touchent cette année environ 900 agriculteurs. Pour éviter les fraudes, en effet, l'Etat a lancé en 2019 plus de deux cent contrôles sur des agriculteurs qui bénéficient des aides pour les surfaces dites "peu productives", plus particulièrement occupées par les éleveurs caprins.  Les paiements des aides financières des agriculteurs contrôlés sont donc suspendus et retardés de plusieurs semaines (les autres seront payés directement)

 

 

Pour venir en aides au monde agricole "une mesure d'urgence sera mise en place par l'ODARC pour aider les plus touchés, ceux qui ne peuvent pas suivre sans ces aides, ceux qui ont les comptes dans le rouge et qui ont des familles à nourrir, avec les indemnités compensatoires de handicaps naturels (ICHN), mais également les aides de minimis agricoles (font partie des règlements décidés par l'Union Européenne pour encadrer le fonctionnement des aides aux entreprises) et de la MSA. " ont affirmé les éleveurs au terme de la rencontre avec Lionel Mortini.

 

La DDTM va donner le feu vert pour les contrôles

Des contrôles faits de manière aléatoire. Pour savoir s'ils en font partie, tous auront la possibilité de se renseigner sur leur cas grâce à un numéro qui sera rapidement communiqué. 

 

 

Faire comprendre que la chèvre corse se nourrit essentiellement du maquis corse

Les filières des ovins et celle des caprins en particulier, seront les plus touchées par ces contrôles.  En effet, les zones de maquis n'entreraient pas en compte pour les services de l'État, sur les déclarations, ce qui réduirait la surface déclarée par l'agriculteur. 

" Mais depuis des millénaires, la chèvre corse se nourrit du maquis. C'est ce que l'État doit comprendre. Il faudrait aujourd'hui faire entrer dans le cahier des charges AOC et AOP, la race Corse, son parcours, sa nourriture » -  poursuivent les éleveurs.

 

Une visite de trois exploitations de caprins va être proposée à l'État, pour comprendre comment vit la chèvre corse.

 



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Evènements












    Aucun événement à cette date.




Newsletter



Galerie
Halloween Calinzana
Halloween Calinzana
1er palmarès d'architectes en Corse
1er palmarès d'architectes en Corse
Universita di Corsica-CNRS
Sfida Capicursina
Sélection coupe du Monde de la pâtisserie
 Salon du chocolat de Bastia
ACA-Nancy
Rhodanus
Mohamed Hamidi présente Une Belle Equipe
Da Capandula à Santa Maria
Salon du chocolat Ajaccio
Mercatu di Natale
Trophées énergie
IMG_7708