Corse Net Infos - Pure player corse


Solidarité : un comité de jumelage Corse-Arménie


Philippe Jammes le Jeudi 1 Octobre 2020 à 16:57

Alors que l'Arménie et l'Artsakh se défendent contre l’agression de l'Azerbaïdjan, un comité de jumelage vient d’être créé en Corse pour venir en aide aux victimes arméniennes de cette guerre.



Un Comité de jumelage Corse Arménie vient de se créer pour venir en aide aux victimes de la guerre.
Un Comité de jumelage Corse Arménie vient de se créer pour venir en aide aux victimes de la guerre.

Depuis le 27 septembre, la situation militaire entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan ne cesse de se détériorer. Face à la situation, l’Arménie a proclamé la mobilisation générale et l’état d’urgence dans tout le pays. L’Azerbaïdjan en a fait de même quelques heures après. 
A l’origine du conflit qui a fait déjà des centaines de morts, le Haut-Karabakh, un petit territoire montagneux que se disputent l'Azerbaïdjan et l'Arménie. «Nous, habitants de la Corse, d’origine arménienne ou pas, tenons à exprimer notre profonde émotion face à la nouvelle agression dont est victime le peuple arménien » déclare Alexandre Santerian, président du Comité de jumelage Corse Arménie. Un comité qui vient tout juste de se créer pour la circonstance autour d’Alexandre Santerian, Serge Norayan, vice-président et Hervé Cheuzeville, secrétaire, écrivain géopolitique spécialisé sur le droit à l'autodétermination des peuples.


«Le territoire Artsakh, connu internationalement sous le nom de Haut-Karabagh, est arménien depuis l’antiquité » poursuit A. Santerian. «C’est en 1921 que les autorités bolchéviques décidèrent, pour des raisons purement administratives, de rattacher le territoire à leur république socialiste d’Azerbaïdjan. En décembre 1991, alors que se disloquait l’Union Soviétique, un référendum fut organisé et les 150 000 habitants du territoire décidèrent, à une écrasante majorité, de s’émanciper de l’Azerbaïdjan. Une guerre qui a fait des milliers de morts s’en suivit. Depuis 1994, un cessez-le-feu précaire perdurait. Aujourd’hui on ne peut rester les bras croisés et on a décidé d’organiser un convoi humanitaire au départ de la Corse, au plus tôt ».


Lors de la conférence de presse, Asmik, arménienne mariée à un corse, a tenu à prendre la parole, dans sa langue, la traduction étant faite par son mari : «Depuis 5 jours l’Arménie se bat contre des agresseurs venant de pays alentours. Or on n’en parle que très peu et les gouvernements restent pour la plupart silencieux. On laisse faire. Il y a 5 ans il y a déjà eu des massacres et aujourd’hui ça recommence. Le monde ne  bouge pas face à une offensive tout azimut ».
Aussi le comité lance t-il une collecte pharmaceutique d'urgence pour aider les civils arméniens du Haut Karabagh victimes des bombardements turco-Azéri. «Les besoins les plus urgents sont pansements, bandages, pinces, ciseaux, bistouris, médicaments anti douleur. Nous collectons en priorité le paracétamol, dafalgan, efferalgan, Bétadine, bandages, pansements, exacyl, antidouleurs, anti-inflammatoires » précise A.Santerian.
Plusieurs points de collecte sont d’ores et déjà en place* ; d’autres le seront dans les prochaines heures et indiqués via le FB du comité**.


Ces médicaments seraient dans un premier temps acheminés par voie aérienne sur le continent français, puis récupérés par un convoi parti de Corse par bateau. «On tient absolument à acheminer ce matériel par nous-mêmes » souligne A.Santerian. « Les Corses sauront ainsi où vont leurs dons et comment ils arriveront là bas. La base du jumelage c’est la main tendue. Au comité nous avons déjà l’expérience de genre d’opérations car pour la plupart on a participé à des missions lors de tremblements de terre. Sur place en Arménie nous avons d’ores et déjà noué des contacts, notamment avec d’anciens ministres. On aura donc un appui logistique local ».


De son coté Hervé Cheuzeville rappelle la longue histoire de solidarité, après le génocide de 1915, entre Arménie et Corse. «Après le génocide, de nombreux arméniens se sont réfugiés en Corse et s’y sont établis durablement. Des mariages ont été célébrés entre corses et arméniens. Aujourd’hui on recence quelques 320 familles arméniennes sur l’île ».
Si dans l’urgence, le comité travaille sur la collecte et l’acheminement des médicaments sur place, le projet va plus loin. «Nous souhaitons nouer de véritables contacts, un pont entre les deux peuples » indique A. Santerian, « cela passera par des échanges culturels, commerciaux, agricoles et autres ». Le comité sera reçu prochainement par le président de l’Assemblée de Corse, Jean-Guy Talamoni et le président de l’Exécutif, Gilles Simeoni.  
 
*Points de collecte en Corse des médicaments pour les victimes Arméniennes de la guerre du Haut Karabagh:
- Bastia: 45 bd Graziani 20200 (galerie Charles Thierry) du mardi au vendredi de 11h à 18h
- Calvi: Église Sainte Marie majeure- presbytère horaires habituels d'ouverture
À venir des points de collecte sur Ajaccio, Corti, et Porto-Vecchio…

 
** https://www.facebook.com/Comit%C3%A9-de-jumelage-Corse-Arm%C3%A9nie-100782095132679/?ref=page_internal
 

L'Arménie, théâtre d'une guerre qui a fait déjà de très nombreuses victimes
L'Arménie, théâtre d'une guerre qui a fait déjà de très nombreuses victimes


















    Aucun événement à cette date.



Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047