Corse Net Infos - Pure player corse

Silence radio après la rencontre de Simeoni et Talamoni avec Macron


Rédigé par Sylvain Amiotte le Mardi 6 Février 2018 à 22:26 | Modifié le Mardi 6 Février 2018 - 23:30


Les présidents de l'exécutif et de l'assemblée de Corse se sont entretenus avec le chef de l'Etat durant deux heures, ce mardi soir, au siège de la collectivité à Ajaccio. Alors qu'Emmanuel Macron a filé vers Bastia où l'attend mercredi une journée chargée, Gilles Simeoni et Jean-Guy Talamoni ont préféré ne pas commenter la rencontre. Un bon ou un mauvais signe, c'est selon.


L'entretien tant attendu a démarré vers 19h20 et s'est achevé deux heures plus tard, vers 21h20. Au siège de la collectivité de Corse, cours Grandval à Ajaccio, une quarantaine de journalistes de la presse locale et nationale attendait la réaction des deux hommes forts de la majorité nationaliste. Après des mois d'ignorance dans l'attente des élections, puis des semaines de déclarations parfois contradictoires des membres du gouvernement, l'heure devait être à la clarification des positions. Ou plutôt de "la" position, celle d'Emmanuel Macron quant à sa vision de l'avenir de l'île.
Mais les journalistes ont attendu en vain.

Peu avant 22 heures, les responsables de la communication de la CTC ont annoncé le parti pris des dirigeants nationalistes, alors en train de débriefer avec les membres du conseil exécutif : aucune communication publique ce mardi soir. Les premiers ignoraient même si les seconds se rendraient à Bastia mercredi, où le président de la République doit prononcer vers 15h30 un discours cette fois au contenu politique, au centre culturel Alb'Oru.

Difficile de savoir si ce mutisme traduit une réelle insatisfaction ou un accord sur des points de convergence. Dans le premier cas, le silence pourrait sonner comme une évidence. Dans le second cas, les leaders nationalistes pourraient malgré tout préférer la prudence. Début janvier, après leur rencontre avec Jacqueline Gourault, la "Madame Corse" du gouvernement, ils s'étaient aussitôt réjouis, sur le perron de l'hôtel de la collectivité, d'une "porte ouverte" à l'inscription de la Corse dans la constitution, avant de réfréner leurs ardeurs devant des déclarations beaucoup moins ambitieuses de la ministre. Préférant ainsi attendre la teneur du discours public du chef de l'Etat à Bastia, ce mercredi, avant de livrer leur sentiment, comme un verdict.

Ce mardi matin, seuls les députés nationalistes se sont exprimés, dans des termes très prudents, à l'issue de l'hommage rendu au préfet Erignac. Gilles Simeoni a très vite quitté les lieux, indiquant aux journalistes que ce n'était pas le moment, tandis que Jean-Guy Talamoni avait préféré bouder la cérémonie pour des raisons liés à son parcours personnel.

Des crispations suite au discours du matin

Si l'on ignore la tonalité de l'entretien de ce mardi soir, plusieurs déclarations du chef de l'Etat ce mardi matin n'ont guère plu aux nationalistes. D'abord la présence de Jean-Pierre Chevènement, dont l'action en Corse a été saluée explicitement par Emmanuel Macron, alors qu'il reste lié à l'installation puis au soutien du préfet Bonnet, celui de l'affaire des paillotes.

Ensuite parce que le président de la République n'a pas hésité à faire un lien peu voilé entre les auteurs des attentats de Daech en France et ceux de l'assassinat du préfet Erignac, "des Français qui se sont retournés contre la Nation".

Enfin parce qu'Emmanuel Macron a affirmé que l'assassinat du préfet Erignac "ne se plaide pas". Le tout devant Gilles Simeoni au premier rang, lui qui fut l'avocat d'Yvan Colonna.

Au-delà de ces crispations de pure forme, la journée de mercredi devrait enfin lever le voile sur les intentions du chef de l'Etat au sujet de l'île. Et par ricochet sur le degré de satisfaction des dirigeants corses.



Corse | Entretiens | Elections | Institutions




Derniers tweets
Corse Net Infos : A la découverte de la Corse : Les patrons et dirigeants du tourisme accueillis par « Voyages Linea »… https://t.co/MPcg0Ct6MX
Vendredi 21 Septembre - 19:39
Corse Net Infos : Chambre des Territoires : Réunion mardi à Bastia https://t.co/bFotcsxI7n
Vendredi 21 Septembre - 19:29
Corse Net Infos : Jean-Luc Romero à Ajaccio avec l'Association pour le droit de mourir dans la dignité https://t.co/HXsRPmndKT
Vendredi 21 Septembre - 19:19
Corse Net Infos : Centre de loisirs " E Cardelline" d'Algajola https://t.co/406kkB5Nuo
Vendredi 21 Septembre - 19:14



Newsletter






Galerie