Corse Net Infos - Pure player corse


La CGT de Corse-du-Sud demande une audience à Emmanuel Macron


Julia Sereni le Vendredi 4 Septembre 2020 à 14:47

Le syndicat tient son assemblée générale de rentrée ce vendredi 4 septembre à Porticcio. L’occasion de passer en revue toutes les questions d’actualité sociale, mais aussi d’évoquer la probable venue du Président Emmanuel Macron la semaine prochaine sur l’île.



Patrick Brossard (Photo Michel Luccioni)
Patrick Brossard (Photo Michel Luccioni)
C’est la rentrée aussi pour la CGT de Corse-du-Sud, réunie en assemblée générale ce vendredi 4 septembre à Porticcio : « Nous avons évoqué toutes les questions d’actualité sociale, la crise sanitaire, la crise économique et les conséquences sur la situation sociale de notre territoire » explique Patrice Bossard, secrétaire général de la CGT Corse-du-Sud. Et il ne cache pas ses inquiétudes pour les semaines et mois à venir : « Bon nombre de salariés risquent de voir leur emploi péricliter ».
 
En cause, les « contre-réformes » du gouvernement, telles que l’assurance chômage. Pour la CGT, le compte n’y est pas : « Le Premier ministre et les membres du gouvernement s’étaient engagés à ne pas appliquer la première et la deuxième phase de la réforme suite à la crise sanitaire. Malgré ces engagements pris devant les partenaires sociaux, ils ont considéré que les travailleurs qui ont perdu leur emploi depuis le 1er août ne seront pas concernés par cette réforme mais que tous ceux qui ont été licenciés pendant la période de crise sanitaire au moment du pic, c’est-à-dire dès le confinement et avant le 31 juillet, ne verront pas leurs droits recalculés ».
 
Une décision qui, selon la CGT, risque d’avoir un impact particulièrement important en Corse : « Nous avons une population insulaire qui va basculer de la précarité vers la pauvreté » s’alarme Patrice Bossard. C’est pourquoi il sollicite une audience avec le Président de la République lors de sa venue à Ajaccio, si celle-ci vient à se confirmer « afin de porter un certain nombre de revendications sur la situation locale ». Une rencontre qui serait l’opportunité d’évoquer le plan de relance de 100 milliards d’euros annoncé par le Premier ministre Jean Castex : « Les territoires ultramarins vont bénéficier d’1,5 milliard fléché. En revanche, la Corse n’est pas fléchée, aussi nous souhaiterions demander les moyens exacts alloués à notre territoire déjà fragilisé » indique le secrétaire général.
 
Un plan de relance qui inquiète le syndicat à plus d’un titre : « Ces 100 milliards vont bénéficier aux plus grandes entreprises, alors que les très petites entreprises (TPE) sont un enjeu majeur. Les données économiques laissent à penser que le premier plan social dans notre pays, ce sera les TPE, quand on sait que notre territoire compte 96% de TPE, vous comprenez bien nos inquiétudes » relève Patrice Bossard.
 
Et parce que la rentrée est aussi l’occasion de faire le point sur la saison, la CGT de Corse-du-Sud s’interroge sur la politique touristique : « Nous devons réfléchir au tout-tourisme, diversifier l’économie insulaire et ne pas être dépendant de ces 30% du PIB qui font l’économie de la Corse ».
 
Si la rencontre avec le Président de la République n’aboutit pas, le syndicat aura tout de même l’occasion de se faire entendre, dans la rue cette fois-ci : « Nous nous inscrivons dans la journée d’action nationale du 17 septembre où la CGT ira porter des revendications autour des conditions d’emploi, de salaires et des conditions de travail » annonce Patrice Bossard.
 

 

 


La CGT de Corse-du-Sud demande une audience à Emmanuel Macron ( Photo Michel Luccioni)
La CGT de Corse-du-Sud demande une audience à Emmanuel Macron ( Photo Michel Luccioni)

















    Aucun événement à cette date.



Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047