Corse Net Infos - Pure player corse

Saint Vincent, patron des vignerons : Le domaine Peraldi a honoré sa mémoire


Rédigé par José Fanchi le Dimanche 28 Janvier 2018 à 18:15 | Modifié le Dimanche 28 Janvier 2018 - 18:38


Appellation d’Origine Protégée et non plus Contrôlée, ainsi en a décidé l’Europe pour qualifier l’AOP d’Ajaccio et ses dix sept appellations issues de « à strada vinaghjola » qui, dimanche, ont fêté leur Saint Patron, Saint Vincent, sous le signe de la bonne humeur et de l’enthousiasme mais aussi et surtout du charme et de l’authenticité. Au milieu de la matinée, le domaine Peraldi était pris d’assaut par les amateurs, viticulteurs et curieux d’Ajaccio et sa région. Ambiance


 Saint Vincent, patron des vignerons : Le domaine Peraldi a honoré sa mémoire
 Sur les hauteurs de la ville d'Ajaccio, le domaine est immense et tout autour du centre nerveux, des stands blancs ont été posés ci et là pour accueillir les invités à cette grande fête du vin. L’aire d’Ajaccio, qui se situe entre Propriano et Cargèse, compte dix sept AOP qui se répartissent entre terre et mer sur un peu plus de 260 hectares et produisent des vins de qualité. Les raisins se gorgent de soleil et le territoire, selon les plus anciens vignerons, est béni des Dieux est baigné par les embruns de la Méditerranée qui lui confèrent la lumière du couchant, le tout sous un climat propice à la bonne maturation.


Un nom, une identité, le Sciacarellu…
C’est dire si l’AOP d’Ajaccio a fait des émules depuis de nombreuses décennies avec l’ombre de Saint Vincent qui plane au dessus des domaines et permet à nos viticulteurs de tirer des vins prestigieux produits et élevés avec amour et méticulosité. 
Le très fameux Sciacarellu a fait la renommée de l’AOP Ajaccio à travers ses vins rouges et rosé. C’est le cépage dominant de la Corse du Sud qui se caractérise par des grappes noires et compactes. Comme le soulignait Jacques Bianchetti du clos Capitoro, l’un des plus anciens domaines de l’île puisque remontant à 1856 :
« Le Sciacarellu se distingue par une certaine finesse, sa complexité aromatique et son caractère. Chez nous, si le rosé est élaboré à base de 100% de Sciacarellu, le rouge est issu de l’assemblage de 80% de Sciacarellu et 20% de grenache qui lui apporte des arômes de fruits rouges et des notes épicées, poivrées. C’est un vin à fort potentiel de garde, riche en matière, aux tanins soyeux. »
Messe et procession étaient au programme de cette longue journée avec la promenade du Saint, très grand moment de communion et la prière à Saint Vincent patron des vignerons : « obtiens nous l'abondance des récoltes, la qualité du vin, une clientèle nombreuse et fidèle ainsi que la prospérité dans nos entreprises ! »


Pourquoi Saint Vincent ?
Pourquoi les vignerons l'ont-ils choisi comme Saint Patron ?
Plusieurs hypothèses ont été avancées. Certains ont vu dans le nom de Vincent un rapport avec la vigne. Etymologiquement, Vincens, ancienne orthographe du nom, vient de vincere c’est-à-dire vaincre. Une autre explication, plus amusante, est donnée. L’Evêque Valère s’étonnant d’une consommation importante de vin dans le diocèse de Saragosse aurait chargé son diacre, Vincent, de vérifier les faits qui lui étaient rapportés. L’histoire ne dit pas quelles furent les conclusions du saint homme.
La raison est aujourd'hui oubliée. St Vincent était-il lui même dans le métier ? On sait qu'un commerce intense de vin se faisait entre Rome et l'Espagne. Ce n'est pas n'importe quel martyr qui fut choisi. Il y en eu tant à cette époque, vers l’an 300. Il se pourrait bien qu'il ait eu un lien étroit avec la profession avant les évènements qui le firent tant admirer. Est-ce par analogie avec le vin qui provient d'une vigne « torturée » par la taille, d'une grappe 'écrasée, à cause du jus sucré sublimé en alcool par la fermentation, vin qui finalement réjouit le cœur de l'homme ?
Ou alors est-ce aussi le sang versé qui rappelle celui du Christ martyrisé pour nous sauver ? Ou pourquoi pas le vin changé en sang qui conduit à la vie éternelle ?
 Et si c’était pour prendre le contre-pied du dieu du vin, Bacchus ? Il est, en quelque sorte, le symbole de la décadence de Rome. Bacchus, image dégradante pour l'homme, était vaincue par la grandeur d'âme de ce nouveau patron. S'élever au dessus du seul plaisir des sens n'est-ce pas le but recherché en créant de bons et délicieux produits ?


Guillaume de Poix
Avec ses frères et sœurs, Guillaume est aux anges de voir autant de monde sur le domaine de ses aïeux. Il est fier d’accueillir le Saint patron et ses amis de l’aire AOP Ajaccio pour une journée qui compte beaucoup :
« C’est un réel plaisir de recevoir autant de monde pour cette journée de communion et d’amitié. Fêter St Vincent c’est à la fois un moment de recueillement, d’émotion et de joie, c’est notre fête annuelle et la célébrer sur nos vignes c’est un événement qu’on n’oubliera pas de sitôt. C’est aussi et surtout la bénédiction du nouveau millésime, une étape importante dans notre mais aussi une excellente occasion de se voir tous réunis et de parler de notre passion, surtout pour moi qui vient de rejoindre l’exploitation familiale. »


- Votre regard sur l’AOP Ajaccio ?
L’AOP Ajaccio représente beaucoup pour moi et ma famille. C’est mon grand père qui a participé à l’élaboration de cette AOC et c’est notre devoir de préserver et perpétuer la tradition, ce que je fais avec un réel bonheur. L’AOP Ajaccio est en marche depuis plusieurs décennies mais nous continuons à la développer pour produire plus encore de vin en qualité surtout. J’ai été accueilli formidablement bien par l’ensemble de la profession et m’y suis intégré très vite au sortir de mes études. L’entente est cordiale et il fait bon de travailler en bonne intelligence. Nous nous retrouvons deux à trois fois par an pour la fête de la St Vincent, mais aussi à la foire de Bocognano et lors des manifestations de dégustation au centre d’Ajaccio en été
Guillaume de Poix, qui a effectué une formation sur…l’eau a finalement choisi de revenir aux fondamentaux, d’autant que la passion l’a très vite rattrapé et c’est en Bourgogne qu’il s’est perfectionné avant de regagner ses terres pour reprendre, avec ses frères et sœurs, la suite du Comte de Poix avec chacun sa spécificité pour assurer l’avenir du domaine.
J. F.     
 
Pourquoi Saint Vincent est-il le patron des vignerons ?
Né en Espagne, saint Vincent était diacre de Saragosse au début du IVe siècle. Il fut martyrisé par ordre du préfet Dacien à Valence et mourut sous les tortures le 22 janvier 304. Si l'élection de saint Vincent par les vignerons reste mystérieuse, voici quelques hypothèses… Elle pourrait n'être simplement due qu'à la première syllabe de son nom "vin". Le mystère de Saint Vincent : La date de la saint Vincent, le 22 janvier, correspond généralement à une période climatique de transition entre l'état d'hibernation de la vigne et celle du retour de la végétation ("à la saint Vincent, l'hiver s'en va ou se reprend") et surtout, autrefois, au début de la taille. On peut aussi interpréter "Vincent" comme "Vin Sang", le sang de la vigne.
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération





Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 22 Juillet 2018 - 14:47 L’ACA d’attaque !

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie





Derniers tweets
Corse Net Infos : @jdoreofficiel @Corse_Matin https://t.co/IxQ3WpMxZc
Lundi 23 Juillet - 00:04
Corse Net Infos : Lumiu : Pierre Lemaitre, prix Goncourt 2013, au Clos Culombu https://t.co/Pn5OMbR0fs https://t.co/48xtjivWJi
Lundi 23 Juillet - 00:01
Corse Net Infos : Réunion du comité de massif à Erbaghjolu https://t.co/sTj8VU3Ojg
Dimanche 22 Juillet - 23:42
Corse Net Infos : Ajaccio : La mémoire honorée des victimes des crimes racistes et antisémites et des justes https://t.co/C3bVSN0ctJ … https://t.co/Fz0u8ZkZhP
Dimanche 22 Juillet - 22:52



Newsletter






Galerie