Corse Net Infos - Pure player corse

Rinascita di Portivechju : Le dynamisme de Sandra, la détermination de Véronique…


Rédigé par Irène Ferrari le Vendredi 20 Juillet 2018 à 19:15 | Modifié le Vendredi 20 Juillet 2018 - 19:32


On peut dire que Sandra Morelli, présidente et Véronique Deiana, trésorière, ont réussi, avec l’aide des autres membres de leur bureau, à dynamiser l’association des commerçants de Porto-Vecchio. Depuis sa création en 2000, et pendant quelques années, cette association n’avait mobilisé les commerçants qu’autour de la Braderie annuelle sur le port de plaisance puis dans les rues de la ville. Le but de l’association était et est toujours, de défendre les intérêts des commerçants et l’économie locale. Mais différentes orientations au sein de cette association n’avaient pas réussi à convaincre les commerçants de se regrouper autour des présidents successifs.


Initialement constituée avec une représentativité communale, elle s’est, depuis 2008, recentrée sur le cœur de ville afin de répondre et défendre au mieux les intérêts de la majorité de ses adhérents située dans la haute ville de Porto Vecchio.
« Cela n’a pas été facile au début  d’obtenir la confiance des commerçants qui, au fil des  années  n'ont pas vu l’intérêt qu'il y avait à se regrouper ».


Sandra explique simplement son parcours :« Je faisais partie de  l’ancienne équipe comme secrétaire; puis j’ai accepté la présidence  voyant que, à part la Braderie, il n’y avait pas grand-chose à faire. Je travaillais  auparavant  à Bastia dans le milieu associatif et social, Jeunesse et Sports, Corsica Sida ,etc…..j’avais donc un peu d’expérience dans les associations. Je me  suis dit qu’il fallait faire à Porto-Vecchio différemment des précédents bureaux , j’ai présenté quelques projets à la CCI qui m’a beaucoup encouragée »


L’association fédère ainsi, depuis une dizaine d’années plus d’ une centaine de commerçants et artisans du cœur de ville, ayant une activité annuelle ou saisonnière. Elle s’attache à défendre les valeurs du commerce de proximité et contribue au maintien et à l’animation du fragile tissu économique de proximité. Elle intervient régulièrement à ce sujet, auprès des instances publiques, (stationnements, occupations du domaine public, travaux, ouvertures dominicales, périodes de soldes…).mais ses leviers d’actions son parfois insuffisants. Elle propose depuis de nombreuses années des animations phares qui marquent les moments forts de l’année économique du commerçant. La braderie de fin de saison, qui rencontre année après année un vrai succès, et draine une clientèle importante en centre ville; « Natale in paese » qui s’adresse à la clientèle locale et qui permet de faire de cette période un moment fort, d’échange et de partage avec sa clientèle.


L’association est administrée par un conseil de 6 personnes qui constituent également le bureau. Peu à peu la confiance s’est confortée  lorsque les commerçants ont constaté  la réalisation des projets annoncés par Sandra et son équipe.

En revanche, le rôle de l’Association ne se limite pas aux animations car les activités de l’association « Rinascita di Portivechju » sont nombreuses et variées, certaines sont portées directement par l’association - animations commerciales à vocations économique, festival, défense des intérêts de ses adhérents – et d’autres, pour lesquelles, l’association est un partenaire, animations à vocations culturelles et sociales, où les adhérents sont mobilisés pour une bonne cause….
"Nous sommes là aussi pour défendre les intérêts des socioprofessionnels, être un interlocuteur pour les administrations et les institutions à titre consultatif sur un certain nombre de points. Contribuer à la diffusion d’informations généralement réglementaires et économiques"ajoute Sandra .

"A la demande des commerçants , nous nous sommes investis, en amont du début des travaux de rénovation du centre-ville, nous avons été de réunions en réunions, nous avons écouté tout le monde et servi de porte-parole aux commerçants, nous avons obtenu des résultats, cela n’a pas été facile, mais il y a eu des avancées.Tout n’est pas fini, ni défini ; Nous nous sommes battus pour faire accepter et mettre en place une commission d’indemnisation, pour les commerces impactés par les travaux. Il y a eu des réunions positives avec la Mairie, l’ADEC, la CCI. Pendant 8 mois, nous avons été à la rencontre des commerçants pour les dossiers administratifs d’exonération de certaines charges."

"La saison étant bien avancée, nous avons du stopper nos réunions et nos actions, certains ont pensé que nous avions « baissé les bras »,mais il n’en est rien, j’ai pris un peu de recul, l’association des commerçants n’est pas politique, il faut que les gens le comprennent, mais beaucoup de choses auraient pu être évitées s’il y avait eu concertation…"


Et Sandra nous assure : "nous continuerons d’accompagner et défendre les intérêts des sociaux professionnels et serons vigilants par rapport aux nuisances occasionnées par les travaux du centre-ville. "

La mise en circulation des navettes électriques ,gratuites a tardé mais c’est maintenant chose faite, et les porto-vecchiais les apprécient d’autant qu’elles vont fonctionner à l’année.
Un autre sujet de satisfaction : la remontée du marché dominical qui avait été délocalisé sur le port.
L’association a tenu  aussi un rôle important  en se faisant le porte-parole  des commerçants et résidents de Porto-Vecchio, qui considèrent  que depuis 30 ans  le petit train jouant  un rôle important pour la ville, en tant que transporteur  et attractivité touristique , "ne doit pas être oublié, et on ne doit pas opposer le rôle  des navettes et du  petit train."


En centre-ville, beaucoup de places de stationnement ont été supprimées. On évalue à presque  300  voitures nécessaires, entre les patrons et les employés, la rencontre entre Sandra et Jean-Marc Ettori a permisd’obtenir la location de son terrain (derrière l’école Marcellesi). Et pour effectuer les travaux, l’association a obtenu une aide de L’ADEC présidé par Jean Christophe Angelini, en montant un dossier pour une convention sur 3 ans .

Les travaux d’aménagement de ce parking ont permis de dégager 50 places ,et très prochainement 20 places de plus, car il ya une longue liste d’attente. Sandra n’oublie pas non plus les riverains et est en pourparler avec Jean-Marc Ettori pour  utiliser en plus, le terrain juste au-dessus ,dans le virage de Corsicatours.
Les conditions d’accès au parking des commerçants sont simples : adhérer à l’association  et cotiser 25€ mensuels pour les petits travaux et l’entretien du parking.


Les festivités d’été sont programmées, chants, danses, animations de rue etc…
Certains jours les parents pourront même profiter tranquillement du shopping ou promenades en centre ville pendant que  l’association « La Souris Verte » se chargera de distraire les enfants.


Consciente que des commerces extérieurs au centre-ville veulent rejoindre « A Rinascita », Sandra compte provoquer en Septembre  une importante réunion afin de discuter de l’éventuelle création d’une Fédération qui regrouperait  les différentes corporations de Porto-Vecchio, avec la Chambre de Commerce, la Chambre de Métiers et l’association des commerçants.
Chaque corporation aurait un vice président. 
« Tout ce que nous avons obtenu, cette année, c’est parce-que nous étions soudés et il faut le rester. On a tous besoin de travailler dit-elle et pour cela ,on a besoin d’être unis » conclut Sandra, jeune femme dynamique et volontaire dont la voix douce contraste  avec la détermination et le tempérament bouillonnant de Véro, sa trésorière.





A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie