Corse Net Infos - Pure player corse


Prunelli-di-Fium’Orbu : Droit de réponse de la liste Per Prunelli


le Mercredi 26 Février 2020 à 20:45

Esteban Saldana, tête de liste "Per Prunelli" nous prie de publier le droit de réponse suivant :



Prunelli-di-Fium’Orbu : Droit de réponse de la liste Per Prunelli
Dans un article récemment publié sur Corse Net Infos, le maire de Prunelli di Fium’Orbu, André Rocchi, tente d’opposer maladroitement la politique globale des déchets en Corse et le positionnement local de la liste Per Prunelli sur la problématique du centre d’enfouissement géré par la STOC.
Je tiens dans ce communiqué à rappeler quelques points qui ne laissent aucun doute sur les manipulations tortueuses tentées par une municipalité en difficulté durant cette campagne électorale des municipales.
 
En premier lieu, lorsque je lis que les indépendantistes locaux refuseraient un kilo de plus, j’en tire immédiatement l’analyse suivante : pourquoi utiliser le mot indépendantiste si l’on n’a pas d’autres volontés que de vouloir influencer l’électorat local.
Je réponds deux choses à monsieur Rocchi. 
Il s’agit tout d’abord d’un scrutin local et municipal qui a pour principal enjeu le bien-être de tous les habitants de la commune, quelles que soient leurs origines. 
Les habitants de Prunelli sont au cœur de mes préoccupations politiques et c’est pour cela que je n’ai pas le droit de leur mentir ou de leur promettre des choses que je ne pourrais pas tenir.   
Ensuite, je rappelle, concernant les déchets, qu’un collectif contre le tout enfouissement, qui se déclare apolitique, mais qui, en réalité, est géré par un agent municipal et ancien colistier de la majorité, a bloqué à de nombreuses reprises le centre d’enfouissement technique de Prunelli avec le mot d’ordre suivant : « Pas un kilo de plus » lorsqu’il s’agissait de ne pas dépasser les 43 000 tonnes annuelles. 
Bizarrement ce collectif semble avoir disparu de la circulation et lorsqu’il tente une réunion publique, la salle est vide.  
Cela en dit long sur la crédibilité de ce collectif qui va finalement où le vent le pousse. 
On appelle cela de l’opportunisme et je ne mange pas de ce pain-là !
 
Autre point qui se doit d’être abordé, plus technique celui-ci, le projet de pyro-gazéification défendu par André Rocchi dans un article Corse Matin du 12 septembre 2018.  
Ce projet est forcément accolé à un centre d’enfouissement puisque les déchets ultimes, bien plus toxiques d’ailleurs que les déchets non incinérés, finissent par être enfouis.
En effet, actuellement, il n’existe aucune solution de traitement des déchets sans enfouissement.
Comment donc le maire actuel peut-il sembler surpris par le projet de STOC 3 auquel nous sommes opposés alors que son idée est de défendre ce procédé expérimental abandonné dans de nombreux pays en raison de son coût de fonctionnement(notamment en Allemagne) ?
Comment peut-il déclarer qu’il n’est pas au courant d’un projet de STOC 3 alors que le sujet a été abordé en communauté des communes en sa présence ? 
Je rappelle d’ailleurs que l’incinération ou la pyro-gazéification sont des procédés qui ne sont pas retenus par le conseil exécutif de l’Assemblée de Corse qui privilégie le tri et le sur-tri.
 
Dans un autre article Corse Matin daté de novembre 2019, le maire André Rocchi déclarait « Je pense et je l’ai fait savoir qu’il ne faut pas consacrer de nouveaux territoires à l’enfouissement ».
Après de telles déclarations, comment ne pas y voir son soutien implicite à un nouveau projet d’enfouissement des déchets sur Prunelli ?
Comment peut-il aujourd’hui me reprocher de m’opposer au projet de STOC 3 ?
 
Dans une récente interview, le maire de Prunelli affirme qu’il n’y aura pas de STOC 3. 
Or la dernière communication faite sur Corse Net Infos laisse penser qu’André Rocchi se réserve une porte de sortie pour justifier un nouveau projet sur le territoire en faisant porter le chapeau à Corsica Libera.  
Je rappelle que la politique des déchets est menée par le conseil exécutif dans sa globalité, dans laquelle siègent les amis et soutiens du Parti de la Nation Corse (PNC) de monsieur Rocchi, à savoir Jean-Christophe Angelini et Saveriu Luciani.
Il est donc déplorable de vouloir opposer une fois de plus pour des ambitions personnelles les composantes de Per A Corsica,en rappelant tout de même à monsieur Rocchi, qui joue sur les mots en parlant d’« indépendantiste local », que lui-même,somme toute assez récemment, appartient au Partitu di a Nazione Corsa. 
 
Les tentatives de manipulation menées par le maire de Prunelli ressemblent à s’y méprendre au chant du cygne de quelqu’un qui tente de faire oublier une gestion calamiteuse de la commune.
 
Que les électeurs de Prunelli ne s’y trompent pas.
André Rocchi recherche un bouc-émissaire pour défendre son projet de pyro-gazéification auquel sera obligatoirement accolé un centre d’enfouissement.
Projet générant une manne financière qui lui sera indispensable pour faire face aux hausses des dépenses résultant de sa gestion financière catastrophique de la commune (+20% des dépenses de fonctionnement, +14% d’augmentation de frais de personnels… en seulement un an…).

—-
NDLR : les deux candidats à l’élection municipale s’étant longuement  exprimé sur le différend qui les oppose, CNI ne publiera plus rien à ce propos.


















    Aucun événement à cette date.



Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047