Corse Net Infos - Pure player corse

Porto-Vecchio : La CAF de Seine-Saint Denis fait don de la baie de Stagnolu au conservatoire du littoral


Rédigé par Irène Ferrari le Jeudi 7 Juin 2018 à 22:31 | Modifié le Jeudi 7 Juin 2018 - 23:25


Sur proposition de la direction, après délibération du Conseil d’administration de la Caf et avec l’accord de toutes les autorités, le 13 mars 2017, la caisse d’Allocations familiales de la Seine-SaintDenis a fait don d’un terrain de 9 hectares,- la baie de Stagnolu - situé à Porto-Vecchio, au conservatoire du littoral.


Ce terrain avait été acquis dans le but d’accueillir les familles autour d’un projet de vacances mais les contraintes légales n’ont pas permis de le réaliser. Par cette donation gracieuse au Conservatoire, la Caf souhaite s’assurer que ce domaine préservé puisse s’ouvrir concrètement aux familles. Le Conservatoire du littoral s’engage en contrepartie à valoriser la contribution de la Caf à la préservation du littoral de la Corse et à donner au site une vocation d’accueil du public et d’éducation à l’environnement.

 
Projet d’aménagement
Le site de la baie de Stagnolu constitue l’une des rares fenêtres naturelles de ces rivages fortement marqués par l’occupation humaine. Aujourd’hui, fermé au public, ce littoral proposera quand les aménagements seront effectués une belle promenade littorale offrant des points de vues exceptionnels sur le Golfe de Porto-Vecchio et la baie de Stagnolu. L’alternance de prairies, de hauts boisements, d’un petit marais d’embouchure et de rivages rocheux offre une grande variété d’ambiances.


Les principes généraux
L'objectif est de réer une boucle de promenade traversant une belle diversité d’ambiances et de milieux naturels, d'offrir de grands points de vue sur le Golfe de Porto-Vecchio et la Baie de Stagnolu, de traiter avec soin l’entrée en créant un lieu identifiable et visible depuis la route de restaurer le grand mur qui longe le haut du terrain, de conserver la tranquillité des milieux naturels de la presqu’île et du marais en y évitant la fréquentation et, enfin d'installer une signalétique pour le public (panneau cartographique, balisage discret)
C’est donc ce Jeudi 7 Juin que les différents acteurs de cet évènement se dont réunis à la mairie de Porto-Vecchio pour acter cette donation.
Josiane Chevalier, nouvelle Préfète de Corse, Odile Gauthier, directrice du Conservatoire du littoral, Philippe Scarfogliero, président du conseil d’administration de la caisse d’Allocations familiales de la Seine Saint Denis, Tahar Belmounès directeur général de la caisse d’Allocations familiales de la Seine –Saint-Denis),et Anne-Laure Santucci, présidente du Conseil des Rivages de la Corse) ont 

Georges Mela, maire de Porto-Vecchio, accompagné de ses adjoints.a ouvert la cérémonie, a rappelé tout le travail qui été fait de part et d’autre afin de pouvoir finaliser certains dossiers. Il a notamment évoqué de multiples discussions précisant que « l’objectif n’est pas de veiller à ce que tout soit sanctuarisé et entretenu, mais également fréquenté »

Le maire en a profité aussi pour faire un petit retour en arrière et dire combien la municipalité était attachée à ce type de démarche : « Il y a eu les acquisitions sur Santa Ghjulia, plus de 300hectares; il ya eu des discussions qui sont intervenues et qui interviennent pour l’estuaire du Stabiacciu, ces 100 hectares où la commune a délibéré favorablement pour que le Conservatoire du Littoral se rende acquéreur de ces parcelles. On sait qu’il y a un parcellaire qui s’avère peut-être, être compliqué ,mais c’est à nous d’être les défenseurs et les facilitateurs des démarches »
« Il y a une volonté forte de de la part de la commune de favoriser que la pointe de l’Asciaghju bascule aussi dans « l’escarcelle » du Conservatoire du Littoral »


« Aujourd’hui, c’est un jour particulier, notre commune a une énorme satisfaction et d’énormes remerciements à vous adresser pour l’initiative qui a été la votre, encouragée par les discussions que nous avons pu avoir ensemble"  a déclaré le maire de Porto-Vecchio en s'adressant au directeur général de la CAF de Seine-Saint Denis. L'intérêt de la commune pour la préservation du littoral existe et d’ailleurs, nous allons prendre des délibérations sur le sujet »
Georges Mela a terminé en 
précisant : "nous travaillons surtout pour les générations futures, pas pour les générations passées, pas pour nous et je crois qu’on leur mettra à disposition un espace dont ils pourront jouir avec une grande facilité".





A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie