Corse Net Infos - Pure player corse

Plus de 1 000 vélos à assistance électrique vendus en Corse : Un premier bilan d’étape plutôt satisfaisant


Rédigé par José Fanchi le Mercredi 19 Septembre 2018 à 16:18 | Modifié le Mercredi 19 Septembre 2018 - 16:49


Depuis le début de sa mandature, le Conseil exécutif de Corse affirme son engagement en faveur de l’environnement. Il souhaite intervenir de manière coordonnée et très rapide afin de permettre la déclinaison opérationnelle en Corse des stratégies publiques de lutte contre le changement climatique et de préservation des ressources naturelles


Ce mercredi matin, au cours d’un point presse, Jean Biancucci, conseiller exécutif, président de l'Agence d'Aménagement durable, d'Urbanisme et d’Énergie de la Corse (AUE) a dressé une sorte de bilan d’étape du dispositif VAE (vélo à assistance électrique) et a procédé à la mise en service d'un nouveau lot de VAE pour les salariés de l'AUE.  

Une démarche qui s’inscrit dans les objectifs de transition énergétique de la Corse à travers la mise en œuvre du Schéma Régional Climat Air Energie et de la programmation pluriannuelle de l’Energie. Ainsi, le dispositif d’aide à l’achat de vélo à assistance électrique, piloté par l’Agence d’Aménagement Durable, d’Urbanisme et d’Energie de la Corse, fait partie de cette démarche novatrice et concrète qui caractérise les ambitions de la politique conduite par la Collectivité de Corse.


 

Vers une autonomie énergétique…
Organisée chaque année du 16 au 22 septembre, la Semaine Européenne de la Mobilité a pour objectif de sensibiliser les citoyens à la pratique de la marche, à l’utilisation du vélo, des transports en commun ou simplement du covoiturage. Cette année, elle met l’accent sur les mobilités actives avec le thème « mix and move. »


(Photos Michel Luccioni)

Selon Jean Biancucci, aujourd’hui, plus de 1 000 vélos à assistance électrique ont été vendus sur l’île.
« C’est un chiffre satisfaisant  qui signifie qu’il y a des possibilités et des potentialités qui s’expliquent de plusieurs manières :

  • D’une part, parce qu’il y a eu des évolutions technologiques, notamment les batteries au lithium
  • De l’autre, ça représente quand même quelque chose d’original dans la mesure où les fabricants ont fait de gros efforts. Lorsqu’on analyse l’usage on se rend compte que les gens les utilisent à la fois pour les loisirs mais aussi pour aller travailler, pour d’autres usages également. Cela veut dire que ça se développe, c’est incontestable, malgré que notre région soit faite de montagnes, mais le développement va néanmoins très fort.

« Notre objectif, c’est d’aller vers la mobilité beaucoup plus facile dans les villes  et en milieu péri urbain mais aussi de pouvoir développer cet esprit qui va vers les économies d’énergie et cela fait partie des mesures que nous sommes en train de développer pour aller vers cette autonomie énergétique à l’horizon 2050. »


- La promotion se fait au niveau de la population ?
- « Tout à fait, avec l’aide décidée par le Conseil Exécutif sous le forme d’une subvention lors de l’achat d’un vélo. Cela se fait dans un cadre bien précis, avec des cahiers de charges et récemment, l’Assemblée de Corse, compte tenu du développement, a décidé d’aider l’achat de vélos d’occasion. C’est une mesure à connotation sociale et c’est là que s’exprime aussi une part de la volonté politique de l’Exécutif de manière à populariser le VAE mais aussi de faire en sorte que toute la population puisse accéder à ce moyen. »


- Reste le problème des pistes cyclables ?
​- « Il y a en termes d’’aménagement à réfléchir sur ce sujet, mais nous restons dans le domaine de la prévision, donc tout ce que l’on pourra imaginer, devra être réfléchi. On reste effectivement dans la prévision et de ce qui pourra être  imaginé en termes d’investissement… »    





Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 11 Novembre 2018 - 22:46 Rugby : Le RCA se reprend face à Saint Saturnin

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie