Corse Net Infos - Pure player corse


Personnalité corse de l'année 2021 : et si c'était Mylène Ogliastro ?


Livia Santana le Jeudi 16 Décembre 2021 à 20:07

Depuis le 1er décembre et jusqu'au 24, CNI publie, chaque jour, le portrait d'une personnalité corse qui a marqué, dans son domaine, l'année. Du 25 au 31 décembre 2021, ce sera à vous de choisir parmi ces 24 femmes et hommes, celle ou celui qui incarne le mieux 2021.

La personnalité qui se cache derrière la 16ème case du calendrier de l’Avent de CNI, c'est Mylène Ogliastro, virologue, vice-présidente de la Société française de virologie, chercheuse à l'Inrae de Montpellier et membre du conseil scientifique de Corse qui pendant l'épidémie, a émis des préconisations pour préserver l'île.



Mylène Ogliastro, virologue et chercheuse à l'Inrae de Montpellier
Mylène Ogliastro, virologue et chercheuse à l'Inrae de Montpellier
Virologue et chercheuse émérite, Mylène Ogliastro a œuvré durant la crise du Covid-19 pour protéger les Corses. Pionnière du conseil scientifique insulaire, celle-ci s'est beaucoup investie pour offrir aux insulaires la pédagogie nécessaire à la compréhension de l'épidémie. La scientifique a, plus d'une fois, répondu aux sollicitations de CNI sur diverses questions : nécessité de mettre en place un passeport sanitaire pour se rendre sur l'île, dangerosité des variants successifs."Tout le monde était un peu largué, alors je voulais que chacun puisse avoir accès à une bonne information ", expliquait-t-elle.  
C'est donc pour ses actions de prévention et de pédagogie que la rédaction de CNI a décidé de cocher son nom sur la liste des 24 personnalités qui peuvent être désignés au terme du calendrier de l'Avant de Corse Net Infos.

Mylène Ogliastro, originaire de Bastia, effectue un Deug en biologie générale à l’Université de Corse en 1986. La jeune femme est alors dans l'optique de devenir enseignante. Elle part donc à Marseille faire une maîtrise de biologie générale puis à Paris. Là-bas, elle commence à s’intéresser à la biologie moléculaire et à la recherche. « J’ai rencontré des gens fascinants et je me suis demandée si ma voie était vraiment l’enseignement », raconte-t-elle. Elle débute donc un stage dans un laboratoire de recherche de l’Inrae. Là, c’est un véritable déclic. « Je me suis dit, ça y est c’est ça que je veux faire ».

Elle part ensuite deux ans aux États-Unis, à l’Université de Californie à San Diego où elle s’intéresse fortement aux virus des insectes. Quand elle rentre en France, elle obtient une place de chercheuse à Marseille puis elle intègre l'Inrae de Montpellier où elle monte une équipe de chercheurs. Quelques années plus tard, elle intègre la très reconnue société de virologie française. 

Un engagement sans faille pour la Corse  

En mars 2020 survient la crise Covid. A ce moment-là, la chercheuse lit dans les médias insulaires que Gilles Simeoni, le président de la Collectivité de Corse, a écrit une lettre demandant à ce que tout les habitants de l'île aient accès à l'hydroxychloroquine, même à titre préventif. Dans ses lectures scientifiques, Mylène Ogliastro considère que les études sur ce médicament ne sont pas assez probante pour que cela soit administrer à tous les Corses. Elle décide alors d'envoyer un courrier au président du conseil exécutif. "Je ne connaissais pas Gilles Simeoni mais j'ai voulu lui expliquer que scientifiquement ce n'était pas la bonne direction", se remémore-t-elle. Rapidement, cette dernière est recontactée par l'élu. "Il m'a dit je suis juriste, je ne comprends pas grand chose à ce qu'il vient de se passer, j'aurais besoin d'être accompagné par un conseil scientifique. Est-ce que vous voulez m'aider à le constituer ?" 
Elle hésite. "Quand on est scientifique, on a pas l'habitude d'interagir avec les politiques publiques. J'allais leurs donner tous les éléments scientifiques pour les aider à prendre des décisions, ce n'était pas rien". Elle accepte finalement et s'entoure de Josette Dall'Ava-Santucci, physiologiste et professeure de médecine, Dominique Barbolosi, mathématicien et professeur des universités ainsi que de Bernard Lecomte, médecin anesthésiste-réanimateur. Très vite, elle doit proposer des solutions pour protéger les Corses et les informer correctement. 

Pour designer la personnalité de l'année on a besoin de vous...

C’est en effet vous, nos lecteurs, qui désignerez la personnalité de l'année parmi les 24 noms que les journalistes de CNI ont sélectionné à partir des événements qui ont marqué 2021.   

Chaque jour, un par jour, vous allez donc découvrir une nouveau personnage, qui d’une manière ou d’une autre, s’est illustrée  au cours des 12 mois écoules.    
Quand toutes les identités des personnes retenues auront été dévoilées, il vous appartiendra de désigner celle vers laquelle va votre préférence.  Vous pourrez le faire du 25 au 31 décembre 2021. Le résultat sera proclamé au tout début de janvier 2022.    
    

Pour voter   
Dans un premier temps, découvrez chaque jour le portrait de la personnalité retenue par la rédaction de CNI et notez-le. Dans un second temps, à partir du 25 et jusqu'au 31 décembre. vous pourrez exprimer vos préférences via mail ou en MP sur nos réseaux sociaux ainsi qu'en commentaire aux posts qui seront publiés à partir du 25 décembre. 
 













    Aucun événement à cette date.








Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047