Corse Net Infos - Pure player corse

Patrimoniu : Une exposition consacrée à Pierre-François Orenga de Gaffory


Rédigé par le Samedi 16 Juin 2018 à 09:58 | Modifié le Samedi 16 Juin 2018 - 10:06


L’exposition consacrée à Pierre-François Orenga de Gaffory, au lleu dit Morta Majo à Patrimonio, présente les créations originales récentes des deux domaines plastiques investis et explorés par l’artiste : la peinture et la photographie.


Patrimoniu : Une exposition consacrée à Pierre-François Orenga de Gaffory
Pierre-François Orenga de Gaffory est né en 1977 à Bastia. Initié dès son plus jeune âge par son père, Henri Orenga de Gaffory, il déclare être né dans, et avec l’art contemporain.
Autodidacte, il peint tous les jours et travaille essentiellement sur son ressenti. Ses toiles sont les représentations d’un monde intérieur, sa démarche est instinctive et s’appuie sur divers médium, l’acrylique, le couteau, l’encre de chine, pour réaliser des toiles de facture abstraite empreintes d’ésotérisme et d’une symbolique liturgique, inspirée par sa foi. La religion se révèle être un soutien spirituel, le réconfort d’une éternité face à la fugacité de l’existence, à la disparition des êtres aimés ou admirés. Dans l’émotion et la douleur, l’artiste puise une force créatrice, pour produire des œuvres conçues comme des mes- sages d’amour, des hymnes ou des hommages. L’émotion suscitée par la musique a notamment inspirée la série de peinture présentée au sein de cette exposition et composée comme une ode aux couleurs et aux rythmes des années soixante–dix.  

A partir de 1998, Pierre-François Orenga s’initie à la photographie, argentique d’abord, numérique ensuite. Il se consacre à la réalisation de portraits constituant ainsi une bibliothèque de centaines de clichés de célébrités posant ou prises sur le vif, puis d’anonymes se prêtant de bonne volonté à l’objectif ou saisis à la dérobé. Un travail intime, qui lui apportera beaucoup de satisfaction personnelle mais, qui, par respect pour la sphère privée de ses protagonistes ne lui apportera aucune reconnaissance publique.  
En 2018, Pierre-François se concentre alors sur un tout autre sujet : le patrimoine à travers une composante incontournable de l’architecture bastiaise ; des escaliers sanctifiés de la Chapelle Scala Santa à Monserato aux escaliers urbains du quartier de Toga, la série de photographies «Scala» propose une balade poétique et hétéroclite depuis les quais des ports jusqu’aux jardins en terrasses ; un inventaire soigné qui au-delà de sa dimension onirique empreinte de nostalgie, révèle les mutations urbaines qui ont accompagné l’évolution culturelle et sociologique de la ville, où il est né, où il a grandi.... en noir et blanc.  

Entrée libre tous les jours jusqu'au 8 Juillet de 9 à 19 heures au Domaine Orenga de Gaffory- Lieu Dit Morta Majo — 20253 Patrimonio
+33 (0)4 95 37 45 00 /
contact@orengagaffory.com
www.orengagaffory.com




Livres | Musique | Evènements | Lingua corsa | Cuisine