Quantcast
Corse Net Infos - Pure player corse


PTIC : 50 millions et d'âpres négociations pour la Communauté d'agglomération de Bastia


Pierre-Manuel Pescetti le Mardi 27 Avril 2021 à 09:44

Lors du conseil communautaire de la communauté d'agglomération de Bastia (CAB) ce lundi 26 avril, son président, Louis Pozzo di Borgo a présenté aux élus la convention du PTIC, (Plan de Transformation et d’Investissement pour la Corse), signée entre l'Etat et la CAB le matin même. Une enveloppe de 50 millions d'euros pour financer des projets structurants et un chemin de croix émaillé par des tensions entre élus de la majorité nationaliste et préfecture de région.



Le conseil communautaire de ce lundi 26 avril est également disponible sur la page Facebook de la CAB. Crédits Photo : Pierre-Manuel Pescetti
Le conseil communautaire de ce lundi 26 avril est également disponible sur la page Facebook de la CAB. Crédits Photo : Pierre-Manuel Pescetti
Elle n’était pas à l’ordre du jour de ce conseil communautaire du lundi 26 avril mais en a pourtant été la vedette. La signature, ce même jour, de la convention du PTIC (Plan de Transformation et d’Investissement pour la Corse) entre la Communauté d’Agglomération de Bastia et l’Etat était attendue. « Nous avons enfin pu signer ce document engageant et structurant pour notre collectivité » déclarait, presque soulagé, son président Louis Pozzo di Borgo devant l’assemblée en visioconférence.

Si la signature de cette convention a été le théâtre d’âpres négociations entre les nationalistes et la ministre de la Cohésion des territoires Jacqueline Gourault c’est avant tout un outil au service de la communauté d’agglomération et de ses projets d’aménagement du territoire.

50 millions d’euros pour la CAB

Au total, l’enveloppe pour Bastia et son agglomération se chiffre à 127,7 millions d’euros sur 5 ans. Un montant total qu’il faut diminuer à 46,75 millions d’euros si l’on parle du seul cas de la CAB. Bastia ayant sa propre enveloppe et représentant la majorité de l’agglomération, ses projets devraient néanmoins bénéficier à l’ensemble. Difficile donc de dissocier la ville et la CAB.

300 millions prévus à l’origine pour Bastia et son agglomération

S’il tient à remercier le préfet de Haute-Corse François Ravier et ses services pour leur aide, Louis Pozzo di Borgo note l’absence du préfet de région Pascal Lelarge lors de l’élaboration du PTIC. Autre point relevé, la baisse de l’enveloppe prévue au départ et l’abandon par la préfecture de région de certains projets : « d’un montant de 300 millions de projets nous sommes tombés à 127 millions, avec des projets écartés comme ceux pour les quartiers sud, quand d’autres restaient dans le champ de financement du PTIC, sans consultations ni explications ».

Des projets structurants pour les 5 à 7 ans à venir

Concernant l’agglomération, on retrouve des projets phares comme le stade Armand Cesari à Furiani dont la modernisation est chiffrée à 7,5 millions d’euros, la requalification du quartier de Toga en le redessinant et en le rendant attractif grâce à un investissement de plus de 27 millions d’euros et la création d’une voie douce entre les communes du nord et du sud pour 12 millions d’euros. Tous devront débuter au minimum dans les 5 à 7 ans à venir.

Des projets parmi tant d’autres qui devraient être financés au maximum à 80 % par l’Etat. Un taux qui n’a pas encore été fixé et qui pourrait être revu à la baisse pour atteindre 70 %.

Avec cette signature, la CAB emboîte le pas d’autres communautés d’agglomération comme la CAPA mais aussi des communes comme Porto Vecchio et Bonifacio ayant signé dès mars dernier, et « profite de l’effet d’aubaine de ce PTIC pour rattraper le retard historique qu’à la Corse en termes d’infrastructures » selon son président.


















Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047