Corse Net Infos - Pure player corse


Opération de sauvetage en mer grandeur nature au large de Bastia


Pierre-Manuel Pescetti le Jeudi 16 Décembre 2021 à 10:48

Le lycée maritime de Bastia et les sauveteurs de la SNSM ont mis en action leur partenariat ce mercredi 15 décembre. Main dans la main ils ont participé à l’opération Dragon noir, un sauvetage en mer grandeur nature au large de Bastia pour confronter les lycéens à la réalité des dangers en mer. Plongée au cœur de l’action avec les sauveteurs bastiais et leurs nouveaux jeunes partenaires.



Les premières victimes sont secourues par les élèves du lycée maritime. Crédits photo : Pierre-Manuel Pescetti
Les premières victimes sont secourues par les élèves du lycée maritime. Crédits photo : Pierre-Manuel Pescetti
Une main au-dessus des yeux, Pierre-Marie Luciani se protège du soleil : « Vous avez de la chance, ce n’est pas toujours comme ça ». Sur le port de Toga, à Bastia, la météo est presque printanière ce mercredi 15 décembre. Pas de vent. Aucun nuage. Aucune houle. Une véritable mer d’huile. Sur le quai, le président de la station locale de la SNSM fignole les derniers préparatifs avant de prendre la mer pour l’opération ‘’Dragon noir’’. Ce mercredi 15 décembre, il emmène avec lui une quinzaine d’élèves du lycée maritime de Bastia pour un exercice de sauvetage grandeur nature. Incendie sur une embarcation, radeau de survie, plongeurs en tenue et intervention du Dragon 2B, l’hélicoptère de la sécurité civile. Les grands moyens sont de sortie pour passer de la théorie à la pratique.

8h et 45 minutes. Les élèves sont répartis en plusieurs groupes. Certains joueront les victimes et embarquent sur la vedette « Scola ». D’autres se hissent à bord de la vedette de la SNSM de Bastia, la SNS132, et appuieront les sauveteurs quand le dernier groupe, à bord du semi-rigide flambant neuf du lycée maritime, endossera le rôle de plaisanciers, premiers arrivés sur place et premiers secours. La pilotine accoste et prend en charge les derniers passagers : des membres du CROSS Med, un scientifique de Stella Mare et des observateurs du lycée maritime.

9 heures pile. La SNS132 reste à quai, les autres embarcations longent la côte vers le sud, plein gaz. À moins d’un mile de la citadelle bastiaise, tout se met en place.

La vedette « Scola » prend feu

Bien équipées, les victimes abandonnent le navire. Crédits Photo : Pierre-Manuel Pescetti
Bien équipées, les victimes abandonnent le navire. Crédits Photo : Pierre-Manuel Pescetti
9h25. Top départ. Une épaisse fumée s’échappe de la vedette « Scola » et simule l’incendie. À bord, des élèves et un sauveteur ont deux minutes, montre en main, pour se faufiler dans d’énormes combinaisons de plongée avant de se jeter à l’eau. « Vous n’avez pas enlevé vos chaussures ! » Un professeur du lycée maritime, également sauveteur, leur fait remarquer leur erreur. Il faut recommencer à zéro. « Ils ont reçu une formation sur ces combinaisons, mais en situation réelle, le stress peut occasionner des erreurs et c’est bien qu’ils le voient maintenant », raconte Jean-Jacques Riutort, leur professeur au lycée maritime.

Lire aussi : 401 personnes secourues en 2020 par la SNSM de Corse

Dans les talkies-walkies, les indications fusent. Entre l’embarcation victime, le CROSS Med et les sauveteurs, les échanges sont constants. La vedette SNS132 est partie du port et ne devrait pas tarder. Les victimes se sont jetées à l’eau et ont rejoint un radeau de survie gonflable quand une première embarcation, celle du lycée maritime, vient à leur secours. Les premiers blessés sont hissés à bord, sauf un, grièvement blessé. Il devra être évacué par hélicoptère. L’ordre est donné au Dragon 2B de décoller de l’aéroport de Poretta.


Lycéens et sauveteurs main dans la main

Les derniers blessés sont évacués par le Dragon 2B. Crédits photo : Pierre-Manuel Pescetti
Les derniers blessés sont évacués par le Dragon 2B. Crédits photo : Pierre-Manuel Pescetti
Au nord, la vedette SNS132 arrive, sirènes hurlantes et lances à incendie opérationnelles. Grâce aux informations du CROSS Med elle s’est équipé en conséquence. Lycéens et sauveteurs coopèrent pour éteindre les flammes fictives et sécuriser l’embarcation. « L’idée est de les confronter à des situations qu’ils pourraient connaître en tant que futurs marins voir futurs bénévoles de la SNSM », commente Pierre-Marie Luciani en dirigeant les troupes. Cette opération est le fruit d’une convention signée entre la station de Bastia et lycée maritime en janvier 2020. ‘’Dragon noir ‘’ est la toute première sortie commune des deux partenaires.

Lire aussi : Le président de la SNSM au lycée maritime de Bastia : "pour inciter les futurs marins à rejoindre les sauveteurs en mer"

10h et 10 minutes. Le Dragon 2B arrive sur place. Il est tellement proche que la puissance de l’air projeté par ses pales écarte les embarcations autour. Un sauveteur est hélitreuillé sur la vedette « Scola » et remonte l’avant dernier blessé. Quelques secondes plus tard, c’est au tour du dernier blessé dans le radeau de survie. Fin du chronomètre. Près de 45 minutes après le début de l’incendie, tout le monde a été secouru et évacué vers l’hôpital.

Sur la vedette SNS132, les « victimes » enlèvent leur combinaison. « Il fait chaud là-dedans », peste Hugo Magnet, 15 ans. L’élève de seconde du lycée maritime ne s’attendait pas à autant d’intensité. « C’est bien de passer de la pratique à la théorie et de voir comment ça se passe en condition réelle », s’enthousiasme-t-il. Pourquoi ne pas rejoindre les sauveteurs à 18 ans ? Il sourit : « Pourquoi pas ? ».













    Aucun événement à cette date.








Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047