Corse Net Infos - Pure player corse

Nuit de Noël : La signatora transmet sa précieuse prière


Rédigé par Pierre BERETTI le Dimanche 24 Décembre 2017 à 18:52 | Modifié le Mardi 26 Décembre 2017 - 17:17


Noël est bien sur la célébration de la naissance du Christ mais c’est également l’occasion de la transmission de la prière de la signatora qui permet d’identifier l’ochju et de l’enlever. Ce sera donc à minuit que de nombreuses mères ou grands-mères corses révèleront ce secret ancestral à leurs descendantes.









En ce réveillon de Noël les Corses ne dérogeront pas à la règle du repas en famille, de la messe de minuit comme partout dans l’héxagone. Or, sur notre petite île, nous avons conservé des traditions ancestrales qui nous sont propres. En effet, certaines pratiques païennes sont encore bien vivaces. Car, c’est ce soir, à minuit, que se transmet le fameux savoir de la « signatora » qui consiste à identifier et enlever le mauvais œil ou « ochju »  qui est une croyance qui n’épargne personne en Corse même certains sceptiques.
 
On a tous dans notre entourage, cette personne qui « signe » afin d’enlever l’ochju. Cette pratique, « l’annuchjatura », est principalement féminine. Elle se transmet de génération en génération, de mère en fille ou de grand-mère en petite fille le soir du passage au 25 décembre. La transmission au fil des décennies s’est élargie au-delà du cercle familial afin de le perpétuer davantage et de ne pas en perdre l’usage.

Malgré l’origine païenne de cette pratique la « signatora » est une catholique pratiquante. Les gestes se veulent sacrés. Le rituel commence d’ailleurs souvent par des signes de croix. Si chaque territoire de notre île possède des variantes de ce savoir faire, on retiendra des récurrences avec une assiette creuse blanche, l’eau et l’huile. Le nombre de gouttes d’huile qui seront versées diffèrent également selon les villages mais dans la plupart des cas trois gouttes seront versées dans l’eau. Si elles se diluent, le sujet est bien « innuchjiatu ».   

La « signatora » est toujours bénévole. Il s’agit d’un don de soi, d’une pratique qui se veut généreuse et bénéfique. La fameuse prière se révèlera donc en ce jour de réveillon à minuit dans de nombreuses maisons permettant la transmission d’un patrimoine oral ancestral tout aussi précieux que la pratique elle même et ses vertus. 



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie





Derniers tweets
Corse Net Infos : Jean-Guy Talamoni : L’hydromaréthermie pour lutter contre la pollution de l’air en Corse ? https://t.co/VWa8gpys29 https://t.co/bU9wi06FyY
Jeudi 19 Juillet - 18:26
Corse Net Infos : Le petit chat sauvé par les #sapeurspompiers de #Calvi https://t.co/dM4lbvL1TM
Jeudi 19 Juillet - 10:51
Corse Net Infos : Un jeune policier agressé à Bastia https://t.co/ylx9OPM05a https://t.co/heoY6BqnAb
Jeudi 19 Juillet - 10:31
Corse Net Infos : Sarrola-Carcopino : La préfète de Corse visite Corsica Gastronomia https://t.co/5q5fkbnOG6 https://t.co/PBKSCQoxNc
Jeudi 19 Juillet - 10:21



Newsletter






Galerie