Corse Net Infos - Pure player corse

Moment littéraire : cheminements et identités au Musée de la Corse avec Alain Durel


Rédigé par le Lundi 1 Octobre 2018 à 11:52 | Modifié le Jeudi 4 Octobre 2018 - 00:39


Le musée de la Corse s’est fait récemment, et pendant quelques heures, centre littéraire avec la venue d’Alain Durel, écrivain, philosophe voyageur, musicien qui a expliqué par quelles voies il avait accédé à une forme de sagesse, celle qui lui convient et qu’il a présentée.


Marie-France Bereni-Canazzi, présidente de Musanostra, et Alain Durel
Marie-France Bereni-Canazzi, présidente de Musanostra, et Alain Durel
La thématique d’ensemble choisie par la médiation culturelle du Musée, établissant un lien et une interrogation entre voyages, exils et identités, le tout au pluriel tant les définitions, autant que les réponses aux questions sont multiples et plurielles. Notre invité a tenu à souligner combien voyager, c’est découvrir l’autre et se découvrir. Qui sommes-nous ? Comment se connaitre soi-même ? Comment y parvenir ? Et en quoi cela est-il utile ?  


L’auteur raconte : sa vie, sa pensée, le parcours spirituel lié au parcours géographique d’un ancien athée, depuis les bancs de la faculté de philosophie d’Aix-en-Provence (il a présenté un doctorat sur l’œuvre de Nietzsche), jusqu’à ses travaux sur l’œuvre romanesque de Dostoïevski et les recours qu’il y a trouvés pour supporter autrement la dimension tragique de l’existence, en passant par l’Inde et ses visages, la Grèce , sa foi, la Crète et sa mystique…Ses livres, nombreux, sont pour quelques-uns épuisés mais on peut découvrir une trilogie édifiante avec les titres La presqu’île interdite,  l’Archipel des Saints  et le dernier ouvrage  L’île au commencement du monde …


Le public , cortenais ou venu de bien loin, certains de Bastia, d’autres de Sari d’Orcino, de Balagne ou de Ghisonaccia, est conquis et en fin de conférence les questions fusent, nombreuses, riches. Dédicaces, la librairie a été vite débordée par les demandes et l’auditoire a été convié sur le parvis du musée pour danser au son du célèbre et emblématique duo instrumental breton, bombarde et biniou khoz (hautbois populaire et cornemuse) avec Florence Bonet Durel, concertiste et professeur de musique au conservatoire de Versailles au département des musiques baroques et Alain Durel.


Le verre de l’amitié attendait les convives et la rencontre s’est finie en chjami è rispondi avec Ghjuvan’Petru Ristori, président de l’associu di u chjamù’è rispondi et son fidèle ami Paul Calzarelli rendant encore plus vivant ce lieu d’art et de culture.

 

La question de l’identité est bien en accord avec les préoccupations actuelles et sera abordée à nouveau le 5 octobre à 18 heures lors de la venue de Jean-Noël Pancrazi  ainsi que le 14 novembre avec Jérôme Ferrari à 16 heures car tous deux , après Alain Durel, répondront aux questions de l’assistance et à la principale : qui êtes-vous?
Le musée de la Corse et l’association musanostra vous attendent donc nombreux à ces prochains moments littéraires initiés par la médiation culturelle du musée de la Corse, collectivité de Corse.





Livres | Musique | Evènements | Lingua corsa | Cuisine