Corse Net Infos - Pure player corse

Missions Locales de Corse : Petit budget mais résultats spectaculaires


Rédigé par José Fanchi le Jeudi 26 Avril 2018 à 18:53 | Modifié le Jeudi 26 Avril 2018 - 19:01


Les missions locales pour l'insertion professionnelle et sociale des jeunes (couramment appelées Missions Locales) sont des organismes chargés d’aider les jeunes de 16 à 25 ans à résoudre l’ensemble des problèmes que pose leur insertion professionnelle et sociale au sortir du système scolaire. Elles ont été créées par ordonnance en mars 1982. Il s’agit d’organismes chargés du repérage, de l'accueil, de l'information de l’orientation et de l’accompagnement des jeunes rencontrant des difficultés d'insertion pour construire avec eux un projet professionnel et de vie.


Missions Locales de Corse : Petit budget mais résultats spectaculaires
En Corse, le réseau des Missions Locales est regroupé en une association régionale présidée par Pierre Savelli, maire de Bastia, Laurent Marcangeli, maire d’Ajaccio et président de la CAPA, Francis Giudici, maire de Ghisonaccia et Georges Mela, maire de Porto-Vecchio. Ils étaient réunis, jeudi, en assemblée générale à la CAPA, pour débattre sur le travail de l’association et bien entendu sur l’activité et les perspectives d’avenir de l’association qui, rappelons-le, coordonne le réseau territorial et fait le lien avec la Collectivité de Corse et la Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’Emploi, ainsi que les autres services de l’Etat. Elle participe également à l’élaboration et au suivi du programme d’animation territoriale des Missions Locales pour en référer à l’Union Nationale./


30% de moins que les missions de l’hexagone…
Le maire de Bastia est entré dans le vif du sujet en rappelant l’efficacité de cette association et de l’ensemble des Missions Locales pour le travail effectuée tout au long de ces années de travail au niveau des jeunes :
« A leur création depuis plus de trois décennies, ces Missions ont fait montre de leur utilité auprès des jeunes corses. Nous l’avons fait remarquer au Préfet de Corse qui l’a d’ailleurs reconnu lui aussi, tant le travail entrepris a porté ses fruits tout en faisant remarquer le défaut de financement des Missions Locales. On parle d’un montant qui somme toute peut paraitre dérisoire comparé à d’autres financements mais  avec 160 000 euros, chaque jeune accompagné en Corse bénéficie de 30 euros de moins, en moyenne, que les jeunes du continent. C’est important et le préfet entend nous défendre. Aujourd’hui, nous n’avons pas eu gain de cause et donc pas d’augmentation  de financement mais nous n’avons pas eu de diminution contrairement aux autres missions locales de l’hexagone. Il n’empêche que ce différentiel ne suffit pas à compenser le défaut d’augmentation constaté en Corse au cours des années précédentes. Nous avons adressé un courrier aux quatre députés de Corse, qui vont défendre le dossier devant l’Assemblée Nationale. Pour ce qui est des activités des Missions Locales, les chiffres parlent d’eux même et laissent apparaitre pratiquement 6000 jeunes accompagnés, plus de 2000 accueillis pour la première fois, les chiffres sont effectivement éloquents.  Nous sommes assez fiers du travail entrepris au cours de ces dernières années et il convient de remercier les dirigeants, les différentes équipes sur le terrain et les personnels professionnels de l’insertion. »


Surmonter la diminution du financement…
A son tour, le maire d’Ajaccio a évoqué la marche de l’association des Missions Locales, les engagements du préfet pour soutenir l’action menée et la valeur du travail effectué :
« Nous sommes des optimistes comme le soulignait le maire de Bastia et pourtant, nous n’avons pas eu la moindre augmentation. Il y a eu fort heureusement un regard porté sur le travail entrepris sur notre territoire et cela est réconfortant. Disons que l’on se satisfait à moitié d’avoir été pris en compte dans un contexte compliqué de par la diminution  des dépenses publiques. S’il y a un domaine dans lequel il faut agir, c’est bien celui-ci. Nous sommes quatre maires pour quatre territoires différents  avec leur spécificité mais je pense qu’il n’y a aucun territoire qui échappe malheureusement : au chômage des jeunes, à cette problématique d’entrée dans le monde de l’emploi, au décrochage, au logement ou à la santé. Cela est quelque chose qui nous rassemble. Nos Missions Locales effectuent un travail exceptionnel et cela il convient de le souligner. Les chiffres en attestent. »
Pourquoi nos Missions Locales perçoivent moins de financement ?
« Simplement parce que les Missions de l’hexagone faisaient appel au FSE (Fonds de Solidarité Européen) qui était considéré comme étant un financement toxique par le gouvernement de l’époque et en Corse, le FSR n’était pas utilisé, d’où le différentiel de 30 euros par rapport aux Missions du continent. »  
Et le maire de Porto-Vecchio d’ajouter :
« Nous avons voulu faire passer un message, à savoir que les Missions Locales se positionnaient en amont et étaient là pour éviter le constat d’échec des politiques d’emploi mises en place. En clair, lorsque la personne arrive au Pôle Emploi il est trop tard. On est positionné avant parce qu’on essaie d’être à la fois un lieu d’accueil et d’information et de les accueillir dès lors qu’ils sont sortis du système scolaire. Nous sommes là pour les accompagner. Nous travaillons dans ce sens. Le réflex, c’est la Mission Locale plus que Pôle Emploi pour précisément éviter le constat d’échec… »  


Les chiffres qui parlent
  • 36 ans d’actions pour le service des 16-25 ans
  • 75 professionnels de l’insertion
  • 40 points d’accueil
  • 330 communes couvertes
  • 2119 jeunes reçus pour la première fois
  • 57 709 propositions faites aux jeunes
  • 88 822 événements jeunes
  • 35 137 entretiens
  • 1865 partenaires économiques
  • 933 nouveaux partenaires
  • 1097 offres d’emploi
  • 1775 immersions en milieu
  • 5883 jeunes accompagnés
  • 11 812 entrées en situation
  • 598 entrées en alternance
  • 1333 entrées en formation
  • 60,7% des jeunes accompagnés ont connu une situation active
J. F.




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 19 Octobre 2018 - 23:05 L’ACA domine le Havre avec la manière (3-2)

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie