Corse Net Infos - Pure player corse

Lycée de Balagne : La guerre d'Algérie racontée aux élèves de première…


Rédigé par le Lundi 12 Février 2018 à 18:06 | Modifié le Lundi 12 Février 2018 - 18:06


Les représentants de la FNACA de Haute-Corse, Jean Raffi, président et délégué national, en tête, ont conviés récemment par Hélène de Meyer, proviseure du Lycée de Balagne, afin de présenter leur exposition sur la guerre d’Algérie aux lycéens de 1ère.


Les nombreux supports pédagogiques présentés furent le point de départ d’échanges fort enrichissants et montrant tout l’intérêt pédagogique de ces moments intergénérationnels.
Un temps pour apprendre, comprendre, expliquer, partager, tout cela dans le non-jugement et avec le respect qui leur est dû.
Claude Pianne, Vice-Président et Délégué National au Département Histoire, tient particulièrement à faire perdurer ces rencontres, tant que leur santé leur permettra de le faire : « Il est important que les mémoires vives transmettent oralement leur vécu. Si nous ne le faisons pas, qui s’en chargera ? Les jeunes doivent faire parler leurs grands-pères afin de mieux les connaitre, savoir ce que furent leurs 20 ans. »
Les lycéens furent très à l’écoute alors que le thème de la Corse et sa place spécifique dans la guerre d’Algérie était abordé. Une période à connaitre afin de pouvoir mieux comprendre les tenants et aboutissants de l’après-guerre dans l’ile. Connaitre mais ne pas juger.
 
Alors que Robert Kran évoquait l’histoire des Harkis, l’émotion à peine contenue fut ressentie par toute la salle. Inévitablement, au fur et à mesure des récits, des images et des situations douloureusement vécues refaisaient surface. Certains, comme Robert, n’en feront jamais le deuil.
Patricia Mariani, auteure d’un livre* sur le parcours de son père durant la guerre d’Algérie, explique : «Il n’est pas toujours facile pour eux d’en parler, d’autant plus qu’on les a fait taire dès leur retour, comme s’ils avaient commis une faute, alors qu’ils n’avaient fait que leur devoir : envoyer manu militari pour « maintenir l’ordre en Algérie française ». Pas d’autres choix sinon qu’obéir ou déserter. Cette période de l’Histoire de France reste une histoire inachevée, amère, lourde, dans laquelle nous pataugeons depuis 1954. Il aurait pu en être autrement. On a laissé s’envenimer une situation et en supporterons les conséquences pendant longtemps encore. Mais au-delà des souvenirs douloureux, les anciens combattants qui acceptent de piocher dans leurs mémoires, racontent aussi ces moments de solidarité, de partage et d’amitié entre compagnons de fortune, ces liens si utiles lorsqu’on se trouve éloignés de notre famille à 18 ou 20 ans. »
 
Les anciens combattants présents eurent ce jour-là une pensée amicale envers leur camarade de Nessa, Marc Réty, absent pour cause de santé et à qui nous souhaitons un prompt rétablissement.
 
La séance se ponctuait par des mots d’espoir : Nous ne pouvons pas changer l’Histoire mais nous pouvons l’utiliser comme outil  de construction pour l’avenir. Nous pouvons l’utiliser comme outil de résilience. On n’aboutit à rien de bien avec la violence. C’est dans la tolérance et le respect de l’autre, quel qu'il soit, que nous nous respectons nous-mêmes.
 
Une belle matinée pour tous qui continuait au restaurant d’application du lycée où un excellent repas ‘spécial Paul Bocuse’ les attendait. Ils purent apprécier la qualité de la prestation, tant au niveau du cadre, du service que du contenu de l’assiette à laquelle ils firent tous honneur.
Madame Hélène de Meyer et Madame Michèle Ori, Conseillère Principale d’Éducation leur rappelèrent que Christophe Bacquié, aujourd’hui 3 étoiles au guide Michelin, fit ses classes au restaurant d’application du Lycée de Balagne à l’Ile Rousse.
--------
 * Auteur du livre « Un gone dans le djebel », Patricia Mariani est à la recherche de témoignages pour son prochain livre. Si vous avez été touchés de près ou de loin par la guerre d’Algérie, vous pouvez la contacter par le site de son livre http://www.ungonedansledjebel.fr/

 


Gilbert Joncheray, Patricia Mariani, Robert Kran, Jean Raffi, Antoine Vincensini, Claude Pianne
Gilbert Joncheray, Patricia Mariani, Robert Kran, Jean Raffi, Antoine Vincensini, Claude Pianne




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 18 Juillet 2018 - 18:57 Speluncatu : A vos marques, prêts, courez !

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie





Derniers tweets
Corse Net Infos : Le petit chat sauvé par les #sapeurspompiers de #Calvi https://t.co/dM4lbvL1TM
Jeudi 19 Juillet - 10:51
Corse Net Infos : Un jeune policier agressé à Bastia https://t.co/ylx9OPM05a https://t.co/heoY6BqnAb
Jeudi 19 Juillet - 10:31
Corse Net Infos : Sarrola-Carcopino : La préfète de Corse visite Corsica Gastronomia https://t.co/5q5fkbnOG6 https://t.co/PBKSCQoxNc
Jeudi 19 Juillet - 10:21
Corse Net Infos : Porto-Vecchio : Un commerce du siècle dernier en danger… https://t.co/HYeRmSu7pf https://t.co/6WtERYr2pG
Jeudi 19 Juillet - 08:31



Newsletter






Galerie