Quantcast
Corse Net Infos - Pure player corse



"Les collectivités corses ont de grosses difficultés de gestion des ressources humaines"


Livia Santana le Mardi 2 Février 2021 à 21:00

Frédéric Leglastin, président de secton, Céline Episse et Gérald Arbeltier, premiers conseillers, ont été installés dans leurs fonctions à la cour régionale des comptes de Corse à l'occasion d'une audience solennelle qui s'est déroulée ce mardi matin à Bastia. L'audience a été, aussi marquée, par les au revoirs de Jacques Delmas, président de la CRC pendant 7 ans, qui a profité de l'occasion pour dresser un bilan de son passage en Corse.



La cour régionale des comptes disait aurevoir à son président Jacques Delmas.
La cour régionale des comptes disait aurevoir à son président Jacques Delmas.
La cour régionale des comptes de Corse, qui a pour mission d'inspecter les finances des collectivités locales, a accueilli 3 nouveaux magistrats ce mardi 2 février. Le préfet de Haute-Corse, le procureur de la République, le président du tribunal judiciaire de Bastia ainsi que le maire de Bastia et de Ville-di-Petrabugno étaient présents à cette audience au cours de laquelle Frédéric Leglastin est devenu président de section, Céline Episse et Gérald Arbeltier, premiers conseillers. 

Cette audience d'installation était aussi la dernière pour Jacques Delmas, président de la cour régionale des comptes depuis maintenant 7 ans. A la fin du mois, le magistrat sera affecté à la cour des comptes à Paris. Lors de la cérémonie, il en a d'ailleurs profité pour dresser un bilan de l'action de la cour qu'il ne présidera bientôt plus. Durant 7 ans, le président de la juridiction financière a tenu à souligner "des élus qui ont joué le jeu en facilitant le travail aux équipes de contrôles". Toutefois, le magistrat est revenu sur des points que les collectivités pourraient améliorer et qui semblent poser problèmes. 

30 heures de travail par semaine

Jacques Delmas a tenu à souligner des dysfonctionnements dans les collectivités locales qui verraient leurs effectifs augmenter malgré des compétences inchangées. "Est-il normal que des agents publics travaillent à peine 30 heures par semaine ? Est-il normal que des fonctionnaires bénéficient de cinq jours de congés supplémentaires sans base légale ? Il faut s'interroger sur le bon emploi de l'argent public", affirme-t-il.
Les ressources humaines représentent 40 à 60% des dépenses des collectivités locales, ce qui génère des coûts importants. "En moyenne il faut compter 40.000€ par an pour un employé. Sachant qu'ils restent en moyenne 30 ans, il faut compter pour un salarié 1,2 à 1,6 millions d'euros sur la durée. Les collectivités corses ont de grosses difficultés en gestion des ressources humaines. C'est un investissement auquel il faut penser avant d'embaucher parce qu'à la fin celui qui va payer c'est le citoyen", poursuit-il. 

Des améliorations perçues 

Toutefois, en 7 ans le président de la CRC a pu observer quelques amélioration dans la gestion publique notamment dans le recrutement des agents qui détiennent maintenant plus de compétences. Il souligne également un changement d'exigence du citoyen qui "ne tolère plus les dérives et qui est beaucoup plus exigeant sur le respect de la gestion des finances publiques".

Dans les prochaines semaines, le premier président de la cour des comptes désignera un ou une successeur à Jacques Delmas.

Céline Episse et Gérald Arbeltier prêtent serment à la CRC de Corse.
Céline Episse et Gérald Arbeltier prêtent serment à la CRC de Corse.

















Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047