Quantcast
Corse Net Infos - Pure player corse



Le « tour de France sur l’égalité homme/femme » a fait étape à l’IRA de Bastia


Laurent Hérin le Mardi 27 Avril 2021 à 17:12

C’est un des moments forts des 40 ans de l’Institut Régional d’Administration de Bastia qui s’est déroulé mardi après-midi. En amont d’un sommet international organisé par l’ONU Femmes et présidé par la France, le gouvernement a mandaté un « tour de France sur l’égalité homme/femme » pour recueillir les propositions de citoyens et citoyennes, région par région. Parmi les 14 villes retenues, Bastia était la 9e étape qui se déroulait en distanciel et en présentiel au sein des locaux de l’IRA.



Lauda Guidicelli cite Kofi Annan
Lauda Guidicelli cite Kofi Annan
Tout est prêt ce lundi 26 avril à 14 heures dans les locaux de l’IRA pour accueillir la 9e étape du « Grand Tour #NotreGénérationEgalité » organisé par l’institut Open Diplomacy. C’est d’ailleurs Thomas Friang, son directeur, qui prend la parole en premier depuis Paris pour présenter ce forum et son programme (lire ici). A ses côtés, Amélie de Montchalin, ministre de la Transformation et de la Fonction publique est tout sourire.
Thomas Friang commence par remercier tous les partenaires privés et publics qui ont permis la tenue de ce forum. Il insiste sur la coopération avec le Mexique et sur le fait que pour déclencher « ce mouvement féministe, il n’y arriverait pas sans [nous]. » Il explique enfin le déroulement en trois temps de l’après-midi à venir : introduction et présentation des intervenants et de l’action féministe suivi d’un dialogue entre la ministre et les représentants de la société civile pour conclure avec l’intervention des Ambassadeurs de France et des Pays-Bas. Avant de laisser la parole au directeur de l’IRA, Thomas Friang insiste à nouveau sur cette « escale corse » et sur l’accueil réservé par l’Institut.
 
A Bastia
Gérard Clerissi, seul sur son estrade, face caméra, répond aux quelques mots de Thomas Friang et entame la liste des remerciements (à la ministre, au préfet, à la Région, aux intervenants, etc.) qui ne cessera de s’allonger tout au long de l’après-midi, à chaque nouvelle intervention. Le directeur de l’IRA salue « la patronne des fonctionnaires et donc de l’IRA » et rappelle à Amélie de Montchalin qu’elle est « ici chez [elle]. C’est une invitation officielle à venir découvrir ce magnifique outil de travail ici à Bastia. »
Il revient ensuite sur deux dates clefs :
- le 18 novembre 1755 avec l’adoption de la Constitution corse et précise : « Ce n’est pas pour faire “couleur locale” mais parce qu’elle a inspiré le monde et surtout parce qu’elle a accordé le droit de vote aux femmes, deux siècles avant le pays des droits de l’homme. »
- et 66% parce que « parler d’égalité Homme/Femme c’est bien, le faire, c’est mieux » précise le directeur de l’IRA avant de préciser : « Ce chiffre de 66% est la moyenne de femmes présentes dans chacune de nos promotions. Cette année, elles sont même plus de 70% ». Mais il rappelle également « qu’il y a plus de femmes chez les cadres A mais plus d’hommes chez les cadres A+, dans des postes à responsabilité. » Et de conclure : « Pourquoi cet écart existe encore ? Voilà une piste de réflexion pour ce forum. »
 
Conseillère
C’est au tour de Lauda Guidicelli, la Conseillère exécutive en charge de la jeunesse, des sports, de l'égalité femmes-hommes, de prendre la parole et de commencer par excuser Gilles Simeoni, attendu cet après-midi mais retenu par une autre ministre, celle de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales. La Conseillère rappelle que « l’époque actuelle est inquiétante, notamment dans de nombreux pays. Qu’il faut continuer à être vigilant sur les droits des femmes parce que le sexisme fait encore des ravages. » Mais elle évoque l’espoir de voir évoluer les choses et le rôle essentiel de l’éducation : « En tant que femme, en tant qu’élue, je crois à cette égalité ! » Lauda rappelle à ce titre les mots de Kofi Annan prononcés en 2016 : « l’égalité des genres est plus qu’un objectif en soi. C’est une condition préalable pour relever le défi de la réduction de la pauvreté, promouvoir le développement durable et établir la bonne gouvernance » avant de laisser sa place à Michel Castellani.
 
Député
Le député en grand habitué des bancs de l’IRA, rappelle « les trop nombreuses violences subies par les femmes » à l’image du drame vécu par Julie Douib en Balagne. « La recherche de l’égalité est collective, déclare-t-il. La confiance dans les jeunes générations est primordiale. On ne peut réussir qu’ensemble, hommes et femmes. » Après l’ancien Secrétaire général de l'ONU, c’est Simone de Beauvoir qui est citée par Michel Castellani : « N’oubliez jamais qu’il suffira d’une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question. Ces droits ne sont jamais acquis. Vous devrez rester vigilantes votre vie durant. »
 
Ministre
Thomas Friang, après avoir chaleureusement remercié les participants de Corse et sans trop écorcher leur nom se tourne vers la ministre de la transformation et de la fonction publique. Mme Amélie de Montchalin revient sur tout ce qui a été dit et confirme des chiffres évoqués : « Il y a cinq millions de personnels dans l’administration, 52% sont des femmes. L’IRA de Bastia est exemplaire à ce niveau. Mais également dans son accompagnement des jeunes en difficultés avec les Cordées de la Réussite et les Classes Préparatoires. Il y a d’ailleurs, dans ces filières, plus de 60% de femmes. » La Ministre insiste : « L’égalité des sexes et des chances sont des sujets majeurs qui ont toute [mon] attention. Il doit y avoir une véritable égalité pour accéder à la fonction publique. Nous nous devons d’être un exemple en tant qu’employeur public. »
Elle conclue en soulignant « les progrès qui ont été réalisés dans le domaine » et insiste sur « la formation continue pour permettre aux femmes de monter les échelons. » Enfin, après avoir remercier Gérard Clerissi pour son invitation  et l’avoir assuré de sa venue prochaine, elle tient à dire un mot sur la policière du commissariat de Rambouillet et sur « toutes ces femmes qui font front face a la Covid, dans le domaine de la santé. »
 
Débat citoyen
Après cette longue introduction collective, il est temps d’engager le dialogue citoyen autour de cette question d’égalité. Plusieurs intervenants dont les élèves de la 42e promotion de l’IRA, représentés par Hélène Teulière, peuvent alors s’exprimer. En distanciel, Mylène Jacquet, Fawzia Baba-Aissa, Natacha Quester-Semeon, Caroline Tarsitano et Carole Savelli interviennent à leur tour et exposent leurs idées à la ministre. Elles sont rejointes en fin de débat par l’Ambassadrice et secrétaire générale du Forum Génération Egalité et par l’Ambassadeur des Pays-Bas.
 
A l’issue de ces échanges passionnants et fructueux autour de la question d’égalité, qui on l’espère vont aboutir sur du concret, Cécile Parent-Nutte, directrice de l’IRA de Lille et Thomas Friang prennent la parole pour remercier (encore) les participants et conclure ce forum #notre génération égalité qui se déroulait en direct de Bastia.


















Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047