Corse Net Infos - Pure player corse

Le PNC et les incidents du palais de justice de Bastia : "Il s'agit d'acharnement"


Rédigé par le Lundi 30 Janvier 2017 à 22:46 | Modifié le Lundi 30 Janvier 2017 - 22:51



On pensait être arrivés au summum dans l’échelle des préjugés, du mensonge et de l’injustice. On se demande aujourd’hui si l’on n’est pas au balbutiement d’une exaction annoncée.
Comment décrire ce qui s’est déroulé ces derniers jours devant le palais de justice de Bastia lors de la présentation devant le juge de jeunes gens poursuivis dans l’affaire dite de Reims ? Qui n’a pas vu ces vidéos, choquantes, violentes, de soutiens et proches agressés, matraqués ? Les qualificatifs quant à cette attitude provocatrice manquent. Pour le PNC, il s’agit ni plus ni moins d’acharnement.
Le mot n’est pas trop fort quand on sait ce qu’ont enduré tous ces jeunes gens incriminés depuis le début de l’affaire, les séquelles irréversibles de Maxime, les perquisitions, les arrestations, les brimades au sein des proches et soutiens. Tant d’énergie dans l’espoir de décrédibiliser notre jeunesse, de semer le doute dans l’opinion sur les faits qui vont être jugés, sur les hommes incriminés, sur les débordements qui ont causé dégâts et dommages définitifs.
Au PNC, nous redisons avec force que le doute n’a pas de place, que la vérité doit être faite devant les juridictions compétentes et que nous n’accepterons pas de taire pareil acharnement.
Nous demandons la remise en liberté immédiate de la personne placée en garde à vue après cette mascarade devant le palais de justice et de l’ensemble des personnes poursuivies dans cette affaire rocambolesque.
Nous réitérons notre soutien total aux jeunes corses incriminés et aux proches des victimes de ce tourbillon médiatique infernal. Enfin, nous nous associons à toute manifestation ou action à venir pour demander Ghjustizia è Verità per I Nostri.



Communiqués | L'université | L'estru piuvanu