Corse Net Infos - Pure player corse

Lancement en grande pompe pour le festival d'Ajaccio


Rédigé par le Mercredi 3 Août 2016 à 16:48 | Modifié le Lundi 19 Septembre 2016 - 00:08


Le festival qui se déroule de jeudi à samedi a fait son lancement, mardi, avec une soirée vernissage au cœur du Lazaret Ollandini. Une occasion de découvrir les artistes qui prennent part à l'événement.


Simone Guerrini, adjointe au maire d'Ajaccio en charge de la Culture, et Laurent Massei, organisateur du festival, tous 2 entourés des 4 artistes exposés.
Simone Guerrini, adjointe au maire d'Ajaccio en charge de la Culture, et Laurent Massei, organisateur du festival, tous 2 entourés des 4 artistes exposés.


Qui dit première édition dit challenge, et c'est avec un grand sourire que Laurent Massei l'évoque. 
Le président de l'association « La Flèche Ephémère » à l'origine de l'événement a consacré 2 années de sa vie à ce projet. Jeune comédien et metteur en scène originaire d'Ajaccio, il a fait ses classes au Centre des arts de la scène à Paris. Son ambition: offrir à sa ville natale un beau festival qui mettrait en avant la création, et les jeunes talents insulaires.

C'est autour de cette volonté que s'est organisé l'événement, qui en parallèle des 3 pièces jouées fournira une vitrine de choix à 4 artistes corses, dans le cadre idyllique du Lazaret Ollandini. Camille Pozzo di BorgoGuillaume Multedo dit « MG »Dominique-Antoine Peretti dit « KAKWA » et Paul Franceschi sont ainsi mis à l'honneur. Les expositions sont ouvertes et gratuites au public 12 à 20 heures jusqu'à samedi soir.

Dans le même temps, une "master-class" est organisée pour les bénévoles du festival durant ces 3 jours avec Francis Aïqui. Le directeur artistique de l'Aghja  co-animera chaque journée accompagné d'un intervenant différent.

Concernant les pièces là-aussi la priorité a été donnée aux acteurs insulaires. 
  • Le festival s'ouvrira jeudi avec Un homme sensuel et serein de Catherine Brych.
  • Vendredi c'est Contre les bêtes de Serge Lipszyc qui vous sera présenté.
  • Enfin samedi le festival se clôturera sur D’après La Conversation de Jean D’Ormesson. ​

Pour plus d'informations, le dossier de presse ci-dessous fournit un descriptif détaillé des pièces, comédiens et artistes, ainsi que du déroulement du festival.


Laurent Massei, un homme sensuel et serein.

Laurent Massei considère son festival comme son enfant. Sa passion pour le théâtre, c'est à Paris après ses 20 ans qu'il l'a retrouvée, et son but aujourd'hui est de la transmettre. L'ajaccien veut se battre pour faire vivre cet art en Corse, et peut-être éviter que d'autres ne s'en détournent trop tôt. 


Très loin des clichés qui selon lui gangrènent la scène, le président de la "Flèche éphémère" met l'accent sur la jeunesse et le dynamisme, afin de rendre le théâtre au peuple et casser son image élitiste.

Pour ce faire, le jeune comédien a choisi de se mettre en scène, pas seulement en tant qu'organisateur, mais aussi dans l'interprétation et la proposition théâtrale. Interview d'un jeune ajaccien passionné par son art...
itw_laurent_massei.mp3 Interview de Laurent Massei, organisateur du festival d'Ajaccio.  (5.92 Mo)





Dans la même rubrique :
< >

Livres | Musique | Evènements | Lingua corsa | Cuisine