Corse Net Infos - Pure player corse


La langue Corse célébrée à Cuttoli-Corticchiato


Laurina Padovani le Dimanche 14 Juillet 2019 à 21:32

Un petit cuttolais gagnant d’un concours d’expression orale en langue corse. Vendredi, Jean Biancucci, Conseiller exécutif et maire de la commune de Cuttoli-Corticchiato a remis une récompense à Ghjuvan Camedu Corticchiato, élève de CM2 du village. Ce dernier est sorti vainqueur de ce concours linguistique auquel participaient toutes les classes de la Communauté d’agglomération ajaccienne. L’occasion pour le maire de revenir sur l’importance de l’enseignement du corse dès le primaire.




La remise des récompenses
La remise des récompenses
Ils sont venus nombreux, vendredi, féliciter le petit Ghjuvan Camedu Corticchiato, natif du village. Très ému et fier, le jeune élève de l’école primaire de Cuttoli-Corticchiato a reçu les hommages du maire Jean Biancucci. Ce dernier en a profité pour évoquer l’importance de l’apprentissage des langues dès le primaire.   ‘’La langue corse, orale et écrite est nécessaire dès le primaire. Un enfant qui maîtrise plusieurs langues est plus riche et possède une ouverture sur le monde. Ce n’est pas une démarche de fermeture que de vouloir apprendre sa langue maternelle. C’est plutôt une marque d’ouverture.’’  
Dans ce village de 545 habitants, trois classes de l’école primaire, qui compte 62 enfants, sont bilingues. L’école de Mezzana, (une centaine de scolaires) dans la plaine de Cuttoli a également  une filière bilingue. Un enseignement qui devrait être généralisé, selon le maire, avec en priorité, la formation des enseignants.   
‘’On ne peut plus enseigner le corse comme à l’époque. Il faut que ce soit une langue vivante, une langue d’échanges avec des enseignements dynamiques. Les termes doivent être adaptés à notre société actuelle. Sinon le corse ne sortira pas des bancs de l’école. Il doit se pratiquer partout.  En famille, en société mais aussi dans les institutions.’’  

 

Une question politique
Une question qui est, bien sûr, tombée dans le domaine politique. La volonté de la majorité territoriale à laquelle appartient l’édile cuttolais a fait de la langue corse une de ses priorités. Depuis leur première prise de pouvoir en 2015, les nationalistes ont multiplié les demandes de co-officialité. Lors de la venue d’Edouard Philippe les 3 et 4 juillet dernier, la question a été a nouveau évoquée. Aucune réponse n’a, pour l’heure, été apportée a cette problématique qui appartient aux  « revendications fondamentales » de la majorité territoriale.   
‘’ C’est un problème politique. Dans la Constitution aujourd’hui, le statut de langue corse n’existe pas, comme il n’existe pas en Bretagne ou en au Pays-Basque. Il doit y avoir une reconnaissance, comme l’avait entamé Mitterrand dans les années 80. Il avait alors reconnu le droit à la différence. Dans une société, reconnaître la diversité c’est reconnaître la richesse patrimoniale et culturelle. ‘’  
Le maire Cuttoli compte continuer les démarches pour développer l’apprentissage et les 545 habitants de la commune constituent ses plus fidèles soutiens.  




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie















Newsletter




Galerie
Cadets de la Sécurité civile
Cadets de la Sécurité civile
I Piulelli
I Piulelli
Girandella di a lingua in Cervioni
Girandella di a lingua in Cervioni
Cambridge-air-Corsica
Cambridge-air-Corsica
Tournoi Fortune Lebras
Tournoi Fortune Lebras
Sainte Restitude
FC Balagne
U Soffiu di Balagna
Festa di U Veranu
Jeux des Iles
Sainte Restitude