Corse Net Infos - Pure player corse

L'œil du technicien - ACA-GFCA : Le match vu par Baptiste Gentili


Rédigé par le Lundi 8 Mai 2017 à 23:10 | Modifié le Mardi 9 Mai 2017 - 00:36


L'œil du technicien ? C'est celui de Baptiste Gentili - qu'il est inutile de présenter - qui dissèque tous les vendredis les prestations, à domicile, du GFCA et de l'ACA pour les lecteurs de CNI. Lundi soir il a assisté à ACA-GFCA.


L'œil du technicien - ACA-GFCA : Le match vu par Baptiste Gentili
L'analyse de la soirée
Idéal ce derby en cette fin de saison ! Le maintien dans la poche les deux équipes de la cité impériale se retrouvent dans des conditions optimales pour offrir à leurs supporters un match ouvert et spectaculaire : telle est en tous cas l'attente des passionnés du football ajaccien. 


Le match 
Si dans les gradins, particulièrement dans la tribune Faedda, le derby est lancé et de la plus belle des manière, avec beaucoup de passion, d'enthousiasme et dans un état d'esprit remarquable (c'était à préciser), en revanche sur le terrain et après quelques minutes de jeu à peine ,notre désir de voir ce match s'emballer va vite se dissiper.....
Passé le quart heure de jeu que l'on aurait pu interpréter comme un round d'observation, les deux équipes vont continuer à s'observer, c'est le cas de le dire. Pire encore  : elles vont s'appliquer à évoluer sur un rythme relativement tranquille comme si l'une où l'autre attendait l'erreur de l'adversaire pour trouver l'ouverture. 

Inutile de vous dire que l'on pouvait alors se sentir frustré au niveau du spectacle, sans savoir que ce match allait finalement sombrer dans la monotonie, puisque jusqu'au coup de sifflet final la physionomie de la partie ne variera pas. 

Seul côté positif, c'est le souci dans un camp comme dans l'autre de rester très discipliné dans l'organisation tactique, et c'est peut être bien ça qui, paradoxalement, va brider les 22 acteurs dans ce derby finalement sans saveur particulière. 

Peu ou pas d'occasions de but franches, peu de prise de risque dans les frappes au but, aucune séquences de jeu où le rythme du match aurait pu changer. Bref deux équipes jouant avec le frein à main,. Vraiment pas de quoi nous donner le plaisir d'avoir assister à un vrai match de foot, comme on les aiment, tout simplement. 

Pour l'anecdote, pourrais- je dire, on retiendra que c'est L'ACA qui est sorti vainqueur de ce duel fratricide, grâce à un penalty transformé par Nouri, à la 75ème minute, ce qui ne fut que la confirmation de notre première impression : attendre l'erreur de l'adversaire et en profiter/ Tant mieux pour les rouges et blancs, tant pis pour le Gaz qui, je dois l'avouer, a manqué d'ambition dans ce match compte tenu de son meilleur classement et surtout qui jouait vraiment libéré. 


(Photos Marcu-Antone Costa)
(Photos Marcu-Antone Costa)
Les plus
Je l'ai dit plus haut, les deux équipes ont respecté à la lettre les consignes tactiques de leurs staffs respectifs,beaucoup de discipline c'est très bien mais au détriment d'un football pétillant, cela m'interpelle surtout quand la pression du résultat n'est pas présente. 


Les moins
La pauvreté sur le plan technique de ce derby, est la première remarque à mettre en avant,beaucoup de déchets dans les passes, à mettre sur le compte de cette tension qui régnait sur la pelouse où la peur de perdre aura finalement été le facteur réducteur d'un football de feu qui souvent à caractériser le football corse 


Le fait du match
J'ai volontairement fait abstraction du côté « rivalité », ou suprématie ajaccienne, qui certainement était l'enjeu réel de cette rencontre, comme la passion des supporters qui, bien sûr, reste présente et est légitime, j'en conviens.
Mais à titre personnel, et je ne dois pas être le seul, on était en droit d'attendre un match avec des joueurs libérés et prenant du plaisir à en découdre avec panache.
C'est un peu le fait d'une soirée qui ne restera pas dans les mémoires sur le plan de la qualité du spectacle. 


L'homme du match
A en croire et à entendre les supporters ascéistes, l'homme du match fut le «petit»  Campanini : c 'était juste le clin d'œil, que je voulais adresser à cette jeunesse qui a su reconnaître un des siens en l'ovationnant avant et lors de son remplacement, même si aujourd'hui il porte les couleurs du Gazelec Un grand BRAVO les enfants : je suis sorti du stade un peu moins triste grâce à vous. 





S.C.B | A.C.A | G.F.C.A | C.A.B | FC Calvi | US Corté | FB Ile Rousse