Corse Net Infos - Pure player corse

L'ACA veut tenir la barre face à Caen


le Lundi 20 Janvier 2014 à 21:45 | Modifié le Mardi 21 Janvier 2014 - 01:24


Après un revers sévère infligé par Nice, ce Samedi, la coupe reprend ses droits pour l'ACA. Face à Caen, les Oursons savent qu'un 8e de finale serait une récompense en soi, après tant d'efforts fournis, et si mal récompensés chez les Aiglons. Pour autant, cette équipe de Caen, septième au classement, ne viendra pas à Timizzolu pour autre chose qu'une qualification. L'ACA n'aime pas la coupe d'habitude, mais à défaut de grive, il faut savoir manger du merle... Coup d'envoi à 18 heures ce Mardi.


Pas verni, le gardien Mexicain veut se rassurer, comme ses défenseurs, face au Stade Malherbe (Ritrattu : G. Pierlovisi AC-Ajaccio.com)
Pas verni, le gardien Mexicain veut se rassurer, comme ses défenseurs, face au Stade Malherbe (Ritrattu : G. Pierlovisi AC-Ajaccio.com)
Comment? C'est l'interrogation qui revient sur toutes les lèvres depuis samedi soir. Comment l'ACA n'a-t-il pas réussi à ramener ne serait-ce qu'un petit point de l'Allianz Riviera? La poisse du relégable? Le signe du (noir) destin? Le déclic qui peine à venir 
Le football ne sera de toute façon jamais une science exacte, preuve en est cette vendange devant le but d'Ospina. Alors oui, il faut oublier. Mais comment? La réponse à l'interrogation réside peut-être dans la coupe. Sortis presque indemnes du piège Breton, à Quimperlé, les Ajacciens retrouvent leur pelouse, avec un adversaire un peu plus de leur calibre. 
Les Caennais, eux, savent jouer les coupes. Une finale de Coupe de la Ligue en 2005, trois quarts de finale en 1992, 1993 et 1998 en Coupe de France, le palmarès est déjà meilleur que celui des Oursons. Bracconi a lui maintenu son discours positiviste, et réaliste, en conférence de presse d'avant-match.
"Le match à Nice, ce n'est que des regrets, beaucoup de déception et de la frustration", s'est ainsi exprimé Christian Bracconi, avec la mine des mauvais jours.
"On a bien utilisé le ballon, on a su poser énormément de problèmes à cette équipe Niçoise, mais on a pas concrétisé, et c'est ce qui nous pénalise. En étant plus efficaces, on aurait dû remporter cette partie. C'est une très bonne chose de sortir un peu de la routine du championnat. Les joueurs ont très envie de jouer ce match, car on est dans une bonne passe au niveau physique et dans le jeu. Et puis la coupe, cela devient un objectif prioritaire par rapport à notre classement. C'est pour nous une bouffée d'oxygène que de jouer ce match, et ça nous permet de rester concentrés, et au club d'avoir la possibilité d'aller un peu plus loin que par le passé dans cette coupe". 

"Récompenser les joueurs de leurs efforts" T. Debès

A ses côtés, Thierry Debès n'en démord pas non plus. L'ACA est en net progrès, mais patine toujours. Il faut désormais que la roue trouve de l'accroche, et que la machine démarre enfin, car elle est déjà sur le bon chemin, malgré un bilan comptable toujours en berne. Mais pour cela, il faut jouer les matchs comme des finales, chose que sait "Titi", lui qui a bien connu cette vieille dame qu'est la Coupe avec Strasbourg, et qui sera suspendu de banc de touche pour cette rencontre.
"Caen est une équipe de L2, mais qui joue la montée, et qui va vendre chèrement sa peau. C'est donc un match que l'on va prendre très au sérieux, et je pense qu'une victoire pourrait redonner confiance au groupe,et surtout récompenser tous les efforts faits au niveau du jeu depuis pas mal de temps", a expliqué l'entraîneur des gardiens de l'ACA.
"J'ai vraiment espoir que l'on voie cette métamorphose, surtout au niveau mental. On a eu six ou sept occasions franches à Nice, et en revoyant le match, on se dit que c'est incroyable, et qu'on se fait mal tous seuls. Cela dit, cela laisse présager des beaux jours". 


Les mêmes, avec Perozo

Blessé de dernière minute à Nice, Grenddy Perozo retrouve le groupe des dix-huits convoqués, avec le jeune Remiti. Christian Bracconi devrait, comme au tour précédent, aligner une équipe-type.
De leur côté, les Caennais détiennent des talents intéressants comme à leur habitude, comme Fajr, Nangis, ou encore Duhamel. Felipe Saad retrouvera d'ailleurs François Coty, où il a gardé d'excellent souvenirs

U Gruppu Aiaccinu : Ochoa, Sissoko, Hengbart, Bonnart, Dielna, Perozo, Tonucci, Zubar, Mostefa, Remiti, André, Faty, Lasne, Cavalli, Diarra, Eduardo, Camara, Oliech.

U Gruppu di u SM Caen : Perquis, Bosmel, Calvé, Appiah, Saad, Pierre, Montaroup, Raineau, Agouazi, Saez, Kanté, Fajr, Lemar, Nangis, Autret, Duhamel, Kodjia, Koita.



S.C.B | A.C.A | G.F.C.A | C.A.B | FC Calvi | US Corté | FB Ile Rousse