Corse Net Infos - Pure player corse


Journée internationale des droits des femmes à Bastia : "un bel élan de sororité"


Laurent Hérin le Dimanche 7 Mars 2021 à 18:20

À la veille de la journée internationale des droits des femmes, une manifestation a été organisée à Bastia ce dimanche 7 mars. Elle a rassemblé des politiques, des associations mais avant tout des citoyens et des citoyennes qui se reconnaissent dans ce combat.



« Nous sommes fortes, nous sommes fières et féministe et radicales et en colère… » répète d’une seule voix le cortège, en descendant le boulevard Paoli. À l’initiative de Juliette et Charlotte Grisolia, une manifestation s’est déroulée avec succès ce dimance après-midi à Bastia. Si les deux sœurs ne se revendiquent d’aucune association, elles ont réussi à en fédérer beaucoup autour d’elles, ce dimanche 7 mars, à la veille de la journée des droits de la femme.
 
Mouvement spontané
L’objectif de ce mouvement ? Faire front commun dans la lutte contre les violences faites aux femmes et pour la défense de leurs droits. Dans une approche générale de la lutte contre toutes les formes de discriminations que vivent les femmes en Corse et dans le monde, la manifestation a rassemblé les associations qui luttent contre les inégalités Homme/Femme et les violences sexuelles et conjugales, mais aussi des mouvements LGBTQ, antiracistes, de lutte contre la pauvreté, de lutte contre le validisme et de défense des droits humains.*
 
Les politiques s’invitent
Les leaders politiques bastiais sont aussi de la partie. Julien Morganti, Jean-Sébastien de Casalta, François Tatti ou encore, du côté de la Mairie, Pierre Savelli, Mattea Lacave, Lisandru De Zerbi et Ivana Polisini sont présents même s’ils se font discrets, squattant plutôt la fin du cortège que les premiers rangs.
Lauda Guidicelli, conseillère territoriale en charge de l'égalité femmes-hommes, travaille depuis plusieurs mois sur le sujet (lire ici). Sa présence, comme politique et comme citoyenne, est une manière de confirmer son engagement : « Il y a beaucoup de jeunes filles aujourd’hui, remarque la conseillère. Cette nouvelle génération veut lutter contre toutes formes de discriminations. Mais il y a aussi des militantes un peu moins jeunes. Elles créent le lien, elles avancent ensemble. La mobilisation, l’éducation et la transmission sont essentielles. J’admire la spontanéité de la chose, ces deux jeunes sœurs ont lancé le mouvement, les associations les accompagnent. C’est positif cet engagement. » Quand on l’interroge sur le plan triennal qu’elle a initié, Lauda nous répond en toute franchise : « Que ce soit à la Collectivité ou ici à Bastia, ce plan qui vise à renforcer l'égalité entre les sexes dans la politique publique a été soutenu à l’unanimité. Réduire les inégalités n’est pas un dossier clivant. Il y a une volonté forte de s’astreindre à une politique sur la question. » Elle poursuit : « A l’image de la sensibilisation au tri qui est faite dans les écoles, on pourrait imaginer des ambassadeurs de l’égalité. Il faut entendre les questions que posent ces jeunes filles aujourd’hui et qui ne sont pas encore traitées. On doit en faire une cause politique dans le sens noble du terme. » Et de conclure : « L’important c’est de faire bouger les choses même si le chemin est encore long… »
 
Engagement
Cet combat, c’est aussi celui d’Aude que nous avions rencontré lors d’une mobilisation à Bastia le 7 février dernier (ire ici) : « Cette cause est tellement importante. Ça fait du bien de voir autant de monde. Plus ou moins jeunes, unis par un même combat, celui de l’égalité. Je trouve génial que Juliette et Charlotte aient réussi à mobiliser autant de monde en si peu de temps. Il y a des gens et des associations de toute la Corse. On assiste à un bel élan de sororité… » Quand on insiste sur son engagement, son ami qui est venu faire des photos, confirme avec le sourire : « Il en faut des filles comme elles ! »
 
Féministes
Elles ont posées leur affiches et banderoles devant le kiosque à musique. Pas très loin, face à la foule, porte-voix en main, les sœurs Grisolia prennent la parole et invitent les associations à s’exprimer : « Nous profitons de cette journée pour défiler mais surtout pour faire reconnaître nos droits les plus élémentaires. Stop aux violences et à toutes formes de discriminations faites aux femmes. Cette journée doit être le début d’un élan sur toute l’île. Pour paraphraser Simone de Beauvoir : “on ne naît pas féministe, on le devient” ! » affirment-elles sous des applaudissements nourris. Un message fort à la veille de cette journée internationale des droits des femmes. Une lutte qui ne fait que commencer…
 
* Les associations mobilisées de dimanche : Casinca Surellànza / Donne e Surelle / Femmes Solidaires / Collages Féminicides Corse / CIDFF / Help and React / Zitelle in Zerga / Association Savannah / Donne in Lotta / Donne di Corsica / Podcastu Sexistu / L'Arcu / BCV – Aiacciu / Avà Basta / LDH Corsica / Amnesty groupe Corse / Secours Populaire Comité de Bastia / Hors Norme / Aiut'A / Handiroad














L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        





Les Vidéos de CNI


Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047