Corse Net Infos - Pure player corse

Inclusion des enfants autistes à l'école Charpak de Bastia : Christian Mendivé répond à la détresse des parents et éducateurs


Livia Santana le Mardi 17 Décembre 2019 à 14:41

Christian Mendivé, directeur académique des services de l'éducation nationale de Haute-Corse a tenu à s'exprimer à la suite de la manifestation du 3 décembre dernier à Bastia. Les parents et les éducateurs de l'unité d'enseignement maternel de l'école de Toga, dénonçaient le manque d'inclusion des enfants autistes dans les classes. Une intégration pourtant nécessaire pour le développement d'un enfant atteint.




Christian Mendivé, directeur académique des services de l'éducation nationale de Haute-Corse
Christian Mendivé, directeur académique des services de l'éducation nationale de Haute-Corse
- Comment expliquez-vous la colère des parents d'élèves et des éducateurs ? 
- Je suis surpris par le mouvement. Je comprends que cela soit difficile tous les jours pour les parents. C'est vrai que nous avons eu quelques difficultés. Le dialogue entre les enseignants de classes ordinaires et les éducateurs a été un temps rompu pour des raisons diverses, mais la collaboration va reprendre. Je comprends la frustration des éducateurs qui pensent que cela ne va pas assez vite ou assez loin.

- On a beaucoup entendu que les professeurs des classes ordinaires ne voulaient ou savaient pas inclure les élèves autistes. Que répondez-vous ? 
- C'est faux. J'ai discuté avec les professeurs de classes ordinaires et ils sont très soucieux de l'intégration. L'inclusion est une réalité, les professeurs sont formés et en faveur de l'inclusion. Il y a eu beaucoup de contrevérités lors de cette manifestation. Notre objectif premier c'est que les élèves en fin de scolarité soient prêts à intégrer une classe ordinaire. 

- A l'école Charpak, il n'y a donc pas de problèmes d'inclusion ?  
- Il y a des temps d'inclusion mais c'est vrai qu'il y en a moins que l'année dernière. L'an passé nous avons eu aussi des problèmes car il y a eu une période où le professeur spécialisé (formée pour l'inclusion) était absent et par manque de professeurs spécialisés nous n'avions pas pu le remplacer. Mais les élèves ont toujours eu cours. Pour ce qui est de l'inclusion, les professeurs de classes ordinaires sont obligés d'accepter les élèves autistes mais il faut qu'ils soient prévenus avant. 

- Comment allez-vous répondre aux inquiétudes ? 
- Nous nous sommes rendu compte que ce qui manquait vraiment : c'était la communication entre les les enseignants de classes ordinaires et les éducateurs. J'ai donc décidé de mettre en place une réunion de synthèse tous les lundis en présence d'un formateur délégué qui supervisera le travail de préparation à l'intégration. Lors de cette concertation hebdomadaire, les professeurs et éducateurs effectueront un suivi des élèves, ils pourront soulever les malentendus.
De plus, j'ai recruté en septembre un professeur spécialisé qui aidera les enseignants de classes ordinaires à inclure les élèves. Tous les enfants de l'unité d'enseignement maternelle devraient être intégrés rapidement. 

A lire aussi :  Autisme : "Nos enfants ne sont pas des animaux que l'on parque dans un coin à côté des toilettes"



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Evènements












    Aucun événement à cette date.




Newsletter



Galerie
Halloween Calinzana
Halloween Calinzana
1er palmarès d'architectes en Corse
1er palmarès d'architectes en Corse
Universita di Corsica-CNRS
Sfida Capicursina
Sélection coupe du Monde de la pâtisserie
 Salon du chocolat de Bastia
ACA-Nancy
Rhodanus
Mohamed Hamidi présente Une Belle Equipe
Da Capandula à Santa Maria
Salon du chocolat Ajaccio
Mercatu di Natale
Trophées énergie
IMG_7708