Corse Net Infos - Pure player corse

Grève du 19 mars : 54 % de grèvistes chez les professeurs des écoles corses


Rédigé par Maria-Serena Volpei-Aliotti le Mardi 19 Mars 2019 à 15:57

Des perturbations ont eu lieu ce mardi dans les écoles, les cantines et les garderies de Corse. Ce 19 mars, c'était jour de grève à l'appel de plusieurs syndicats contre la politique sociale du gouvernement et le projet de loi Blanquer.




Grève du 19 mars : 54 % de grèvistes chez les professeurs des écoles corses

 

54 % des professeurs des écoles de l'académie de Corse étaient en grève ce mardi 19 contre le projet de loi Blanquer. Une réforme qui touche essentiellement le secteur primaire. Dans le secondaire, 7,66% des professeurs et personnels et 4,04% chez les non enseignants. 

 

Mais la réforme Blanquer c'est quoi au juste ?

 

"Les écoles seraient placées sous l’égide d’un principal de collège. Plus de directeur et même la possibilité de placer les classes de CM dans les collèges. Le DASEN se défend en disant que chaque communauté des communes est libre de choisir. Mais en attendant, la loi le prévoit. Vous voyez un peu le danger ?" précise une enseignante balanite dans le secteur primaire. 

 

Ce projet de loi pour " une école de confiance" est loin de faire l'unanimité dans le monde de l'enseignement. 

"Des écoles gérées comme des une entreprise, faisant passer le bien des enfants au second plan", précisent certains. 

 

Loi que beaucoup qualifient de dangereuses pour l'avenir des écoles. 

Cette fusion des écoles maternelles, élémentaires et des collèges, entraînerait la fermeture massive de classes voire même de certaines écoles dans les milieu rural, la suppression des postes de directeurs d'écoles et aura pour conséquence une forte hausse de l'effectif des élèves par classe. Des écoles gérées par les chefs d'établissements de collèges, "qui ne seraient pas sur site pour connaître et comprendre les réels besoins des élèves". 

 

La loi Blanquer, c’est aussi favoriser, au détriment de postes à concours, des embauches contractuelles, avec des personnes sous-payées et surtout sans exigence de diplôme et sans formation. 

Imposer un droit de réserve au personnel de l'Éducation Nationale. Financer les écoles privées. L'école maternelle remplacée par 2 années test de jardins d'enfants, où l'instruction serait dispensée par des éducateurs. Les établissements et enseignants seraient évalués par un conseil nommé et dirigé par le ministère. Conseil formé par des personnes étrangères aux réalités des écoles. 

Inclure tous les élèves en situation de handicap sans moyens humains supplémentaires. (source tract informatif)






Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 24 Avril 2019 - 14:26 Les Jeux des îles 2019 auront lieu à Bastia

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie














Newsletter




Galerie
Galeani
Galeani
Nettoyage Sanguinaires
Nettoyage Sanguinaires
Recyclerie de Corse
Recyclerie de Corse
Calvi : Défilé de mode des commerçants
Calvi : Défilé de mode des commerçants
Logements sociaux à Budiccioni
Logements sociaux à Budiccioni
Incendie appartement Ajaccio
Incendie appartement Ajacci
Premier bain de l'année à L'Ile-Rousse
Animations de Noël à Porto-Vecchio
Clean walk à Ajaccio
Messe de Noël à Castellucio