Corse Net Infos - Pure player corse

Football : Pianu, pianu le Sporting relève la tête


Rédigé par Philippe Jammes le Samedi 23 Décembre 2017 à 14:53 | Modifié le Samedi 23 Décembre 2017 - 21:33


Coucou re-voilou le Sporting…. Parti en retard, très en retard même, dans son championnat de Nationale 3 (groupe Corse/Méditerranée), le Sporting affiche désormais ses ambitions en occupant la 2ème place du championnat à 3 longueurs du leader Endoume auquel il se sera confronté deux fois en janvier. En match en retard de la phase « aller » et en match retour. Sans doute un tournant et on l’espère un passage des pouvoirs dans ce groupe tout de même très serré où Cannes, 2ème ex-æquo, nourrit le même objectif que le club corse.


Stéphane Rossi et le SCB retrouvent un joli bleu
Stéphane Rossi et le SCB retrouvent un joli bleu

 « On est partis de très loin » commente l’entraîneur Stéphane Rossi. « On est 2ème,  à 3 points du leader, le bilan à deux  matchs du cycle aller est donc plutôt positif.  En janvier nous allons être confrontés par deux fois à ce leader Endoume, le  6 janvier en match en retard de la 2ème et le 20 en match retour. On est en phase avec les objectifs.  Si aujourd’hui on en est arrivé à ce bon classement, c’est dû à un groupe solidaire, un groupe qui travaille, réceptif, impliqué à fond dans le projet du club. On se bat pour le club, pour le maillot, pour un fanion, pour une histoire. On est tous investis à fond dans cette entreprise qui je l’espère sera fructueuse à la fin de la saison."
Au fil des rencontres, le groupe a gagné en volonté, en état d’esprit, en force de caractère. Dans l’animation et dans la qualité du jeu on est aussi en net progrès. Coté mental, coté psychologique, le groupe a aussi bien évolué. Les joueurs ont pris conscience de ce qu’est le Sporting, de son projet ».



Côté  recrutement, le président Ferrandi et Stéphane Rossi sont aussi partis de loin.
On se rappelle qu’au tout premier entrainement, ils étaient une douzaine à fouler la pelouse du centre d‘entraînement à l’IGESA.  Mais le recrutement s’il a été tardif, s’avère judicieux avec un savant mélange de jeunes joueurs et d’autres plus expérimentés qui apportent leurs vécus. Mathieu Manset, l’attaquant que Stéphane Rossi est allé chercher à Malte, apporte tout ce que le coach souhaitait avec un énorme impact sur les défenses adverses.
« Le constat est là : il marque des buts et sa présence athlétique pèse beaucoup sur nos adversaires ».


Parmi les valeurs sûres, des joueurs d’expérience aussi comme Gilles Cioni, le capitaine, au rôle très important également dans les vestiaires, Coulibaly, Derouard ou encore le gardien de but Martin qui encadrent les jeunes talents que sont Benhaïm, Triki, Medori …
« Tous se sentent impliqués, progressent et s’affirment. Après des débuts parfois difficiles, ces jeunes commencent à atteindre à leur meilleur niveau. Certains qui n’étaient pas en-dessous, ont fait des efforts et aujourd’hui parviennent à hausser leur niveau de jeu pour intégrer le groupe. Tout cela donne confiance »  commente encore Stéphane Rossi qui précise que pour des raisons budgétaires, pour l’heure aucun renfort n’est prévu.
Atout important pour le Sporting cette année, le public, SON public.
Le stade Armand-Cesari qui abrite pratiquement toutes les rencontres entre formations corses dans ce groupe (faute de places dans les autres stades)  accueille parfois plus de 5 000 spectateurs.
Pour reprendre une phrase culte des Turchini : « Il n’y a qu’ici qu’on voit ça  ».





Dans la même rubrique :
< >

S.C.B | A.C.A | G.F.C.A | C.A.B | FC Calvi | US Corté | FB Ile Rousse