Corse Net Infos - Pure player corse



Festival " Estatinate": Jean-Luc Luciani et Julien Battesti lauréats 2020


Jean-Paul-Lottier le Dimanche 23 Août 2020 à 17:01

Le prix "Musanostra 2020 a été décerné hier à Jean-Luc Luciani pour son ouvrage en langue corse «Musa chi parte da Corsica» et à Julien Battesti pour « L’imitation de Bartleby ». A noter également le succès pour son premier roman de Philippe Allesandri " Monsieur Anatole"



Festival " Estatinate": Jean-Luc Luciani et Julien Battesti lauréats 2020

Aucun doute, le vin et la littérature "ça match" comme on a pour habitude de dire aujourd'hui.
Et cela s'est vérifié une nouvelle fois samedi soir au Domaine d'Alzipratu  où, après le Clos Colombu" se poursuivait cette édition 2020 du festival "E statinate" de l'association "Musanostra".
Situé entre mer et montagne en Balagne, le Domaine d'Alzipratu est un havre de douceur  propice à la dégustation d'un bon vin mais aussi à la lecture d'un roman ou d'un ouvrage.


Pour cette deuxième journée, le public était encore plus nombreux à manifester son intérêt pour ce festival "E statinate" reçu comme une bouffée de bonheur.
Pierre Acquaviva, le maître des lieux était là pour accueillir ses hôtes d'un soir.
Devant le succès de ce rendez-vous littéraire, il fallait ajouter des chaises.
Dans la foule, on notait la présence de "Nanette" Maupertuis, conseillère exécutive en charge des affaires européennes et internationales, présidente de l'Agence du Tourisme de la Corse, Sébastien Quenot, directeur de cabinet du président de l'Assemblée de Corse Jean-Guy Talamoni en charge de la communication....


En maîtresse de cérémonie, avec cette joie qui la caractérise, Marie-France Bereni-Canazzi, présidente de Musanostra souhaitait à tous la bienvenue avant de présenter le premier auteur Philippe Allessandri.
" C'est la révélation de l'été. Avec "Monsieur Anatole", paru aux éditions La Trace,  Philippe Allessandri signe là son premier roman qui connaît un joli succès estival" commente Marie-France Bereni-Canazzi.
L'auteur, originaire de Bastia, a le profil modeste. Ce succès, il a du mal a le comprendre. " C'est vrai que cela fait plaisir que de voir que dans cette période difficile des gens  aient envie de débourser un peu plus d'une vingtaine d'euros pour lire mon roman. Cela me touche beaucoup. Le personnage de mon roman, je dirais que c'est Monsieur tout le monde, sauf que lui il tue des gens. par pulsion ou autre.. En fait c'est un pauvre type, un type qui n'a pas su se défendre et qui n'assume pas ses actes au point d'envoyer aux assises quelqu'un d'autre que lui. Ce roman j'ai mis des années et des années à l'écrire et je ne savais pas comment le faire éditer" précise modestement Philippe Allessandri .


La soirée se poursuivait avec la remise des prix 2020 de Musanostra qui consacre cette année deux écrivain: Jean-Luc Luciani pour son ouvrage en langue corse " Musa chi parte da Corsica» " et Julien Battesti pour «L’imitation de Bartleby».

Pour présenter leurs ouvrages et leurs auteurs, il était fait appel à Dominique Memmi, auteur de plusieurs romans et ouvrages collectifs.
A noter également la présence de François Henri Désérable,.

Musa chi parte da Corsica"  représente pour Jean-Luc Luciani, prof de philo qui a fait la plupart de sa carrière sur le continent, sept années de recherches approfondies centrées sur le village à vocation pastoraliste de Corscia où la tradition  de  poésie populaire est largement méconnue.
La longue introduction de cet ouvrage fait le récit de toutes ces années de recherches ponctuées de toute une série de rencontres avec des éléments de réflexion sur le statut de poète et la fonction sociologique de cette forme de poésie.
L'auteur faisait part de son émotion de se retrouver au Domaine d'Alzipratu où le hasard fait qu'une des poésies transcrites est l'œuvre  du regretté Maurice Acquaviva à l'origine de la création de ce vignoble  géré aujourd'hui par son fils Pierre et ou il se trouve aujourd'hui pour présenter son ouvrage.
Jean-Luc Luciani précisait ensuite que pour réaliser cet ouvrage il lui avait fallu apprendre le corse, aujourd'hui parfaitement maîtrisé, au point d'avoir offert au public l'in des poèmes en chanson qu'il interprétait remarquablement bien, et ce à la grande satisfaction du public.
" Cet ouvrage qui part du petit peu à peu s'élargit comme le motif d'un tissage dans la main de l'artisan pour devenir la rosace du tapis qui au bout du fil , dans la main de l'artisan  peut devenir la rosace du tapis 
Ainsi, le premier poème se multiplie et devient aventure humaine "
dira avec beaucoup de sincérité et d'émotion Dominique Memmi, non sans avoir fait observer qu'une photo de ses grands-parents figurait dans l'ouvrage et que plusieurs fois le nom des Memmi  était cité.


Autre ouvrage présenté par Dominique Memmi celui du jeune ajaccien   Julien Battesti pour «L’imitation de Bartleby» publié à la prestigieuse collection L'infini, chez Gallimard, ce qui est déjà une grande victoire.
Derrière ce personnage d'apparence assez austère se cache un écrivain de grand talent qui fait lui aussi sensation pour son premier roman.
Un roman qui est une enquête littéraire d'un genre bien particulier, conçu comme une pérégrination intellectuelle.

" Un étudiant en théologie à l'institut Catholique de Paris, qui passe ses journées allongé au sol, contemplant le plafond, en proie à un terrible mal de dos. 
Et qui laisse divaguer son esprit.
Un étudiant qui a lu Melville, et qui un jour, par le plus grand des hasards, tombe sur une vidéo sur Youtube. La video d'une septuagénaire, Michèle Causse, qui décide de mettre fin à ses jours par suicide assisté, à Zurich, alors qu'elle n'est atteinte d'aucune maladie grave...."


Enfin, pour clore cette seconde journée , C'est Jean-François Roseau, prix de l'Acamédie française qui présentait son dernier roman "La jeune fille au chevreau".
Une séance de dédicaces suivait avant la dégustation des millésimes du Domaine d'Alzipratu.
Le programme du final ce dimanche:
Le festival se poursuit ce dimanche 23 août au théâtre de verdure de Lumio
18 heures: Adaptation filmique du roman «A son image» de Jérôme Ferrari par Thierry Peretti, acteur, réalisateur et metteur en scène. Séance de dédicaces
21h30 : Projection d’un film de Thierry de Peretti en sa présence.


 
 


















    Aucun événement à cette date.



Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047