Corse Net Infos - Pure player corse


Festival : Arte Mare sur le court avec "5e set" de Quentin Reynaud


Laurent Hérin le Dimanche 4 Octobre 2020 à 16:59

Après avoir co-réalisé « Paris-Willouby » en 2016, Quentin Reynaud a travaillé en solo pour son second film dans un domaine qu’il connaît bien. Il raconte l’histoire d’un joueur de tennis professionnel – interprété par Alex Lutz – qui ne veut pas prendre sa retraite. Quentin Reynaud est à Bastia ce dimanche pour présenter « 5e Set » au Théâtre à 21 heures dans le cadre du Festival Arte Mare.



Quentin Reynaud présente 5e Set à Bastia
Quentin Reynaud présente 5e Set à Bastia
"5e Set "est le 2e long métrage de Quentin Reynaud. Le pitch : « À presque 38 ans, Thomas est un tennisman qui n’a jamais brillé. Pourtant, il y a 17 ans, il était l’un des plus grands espoirs du tennis. Mais une défaite en demi-finale l’a traumatisé et depuis, il est resté dans les profondeurs du classement. Aujourd’hui, il se prépare à ce qui devrait être son dernier tournoi. Mais il refuse d’abdiquer. » Prévu en salle le 2 décembre prochain, il est présenté ce dimanche en avant-première au Théâtre de Bastia dans le cadre du Festival Arte Mare. A cette occasion, CNI a rencontré le réalisateur.
 
Rencontre.
C’est à l’Hôtel Central que l’on a rendez-vous avec Quentin Reynaud, un jeune réalisateur de 37 ans, bien décidé à accompagner son film : « Oui, avant Bastia, je l’ai présenté à Angoulême et à Zurich. Avec un super accueil dans les deux cas. Mais je ne sais pas si c’est un bon indicateur, en Festival c’est toujours particulier. Le public a tendance à être bienveillant. Après Arte Mare, je serait à Saint Jean de Luz (mercredi 7 octobre, NDLR). » A chaque fois hors-compétition ? « Oui, je préfère quand j’ai le choix. C’est difficile la compétition, un peu à quitte ou double ! »
5e Set se déroule dans le monde du tennis professionnel, qu’il connaît bien : « Je suis moi-même joueur de tennis [il a été classé 2.6] j’ai toujours aimé ce sport. Mais ce qui m’intéressait surtout c’est l’aspect dramaturgique, la complexité physique et morale de la discipline. Il ne faut pas oublier que le tennis est le sport le plus violent pour le corps après les sports de combat ! »
 
Alex Lutz.
Au contraire du réalisateur, l’acteur français de Catherine et Liliane, césarisé pour Guy n’avait jamais touché une raquette de sa vie : « Alex me demande encore parfois comment on compte les points [rires]. Mais il me fallait un acteur de sa trempe pour jouer un tel rôle. Il était au casting de Paris-Willouby mon précédent film. On avait gardé le contact. Il y a plus d’un an, on se croise par hasard dans le train alors que je préparais le projet. Je lui raconte l’histoire, il adhère immédiatement. » Une chance d’avoir un tel acteur ? « Evidement, confirme Quentin, je ne pensais pas à lui au départ mais il est incroyable, il a vu des choses dans le scénario que je n’avais pas vu. Son apport a été énorme. On a compensé sa méconnaissance de ce sport par une doublure, le tennisman Frederic Petitjean, pour les scènes de match et d’entrainement. »
 
Actrices.
Son arrivée dans le projet a été un vrai plus : « Oui, c’était bien avancé mais son apport est indéniable. Par exemple, Christine Scott-Thomas qui joue sa mère avait très envie de tourner avec lui. Ana Girardot est ensuite venue compléter ce casting. Une chance, elle est incroyable et tellement agréable sur un plateau. Du coup, le tournage avait beau être intense, particulièrement pour les scènes tournées à Rolland Garros, ça s’est super bien passé et dans une bonne ambiance. »
 
Mouvement.
Le film monte en puissance au fil du temps et des matchs, toujours au plus près de ses personnages : « On a tourné principalement caméra à l’épaule, au plus près des visages, c’est vrai. Sauf pour le match final que j’ai voulu version « télévision » comme si vous y étiez, avec une focale longue. Comme un véritable match de Rolland Garros. D’ailleurs, Fréderic Petitjean et Jürgen Briand (qui joue Damien Thosso, l’adversaire) ont vraiment joué la partie. On a travaillé les rajouts d’Alex ensuite et en post-prod. Un gros travail technique. » Pour un rendu incroyable, on s’y croirait. Et on croirait surtout qu’Alex Lutz joue au tennis depuis sa plus tendre enfance : « Mais Alex a un esprit de sportif de haut niveau quand il prépare un film ou un spectacle, confirme le réalisateur. Et il a cette formidable capacité de transformation sans jamais tomber dans l’imitation. »
C’est d’ailleurs pour cette raison que Quentin Reynaud prépare déjà son prochain film. Mais il ne pourra pas nous en dire plus. « Par pour le moment. Mais le projet avance et j’espère bien venir le présenter en Corse ! D’ici deux ans. »
 
En attendant, vous pourrez découvrir 5e Set en avant-première ce dimanche 4 octobre au Théâtre de Bastia, à 21 heures




















Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047