Corse Net Infos - Pure player corse

Deux jeunes Corses deviennent les plus jeunes médaillés dans l’histoire du bénévolat de sécurité civile


Rédigé par François Daumont le Lundi 9 Avril 2018 à 15:15 | Modifié le Lundi 9 Avril 2018 - 15:21


La valeur n’aura pas attendu le nombre des années pour Jean Anfriani et Vincent Antoniotti, deux jeunes insulaires originaires de Balagne âgés de 18 ans, qui viennent de se voir décerner la médaille d’honneur échelon bronze des services bénévoles pour leur engagement civique durant les quatre dernières années qui se sont écoulées.


Vincent Antoniotti et Jean Anfriani (De gauche à droite), posent dans leurs tenues de réservistes communaux.
Vincent Antoniotti et Jean Anfriani (De gauche à droite), posent dans leurs tenues de réservistes communaux.
Ils deviennent les plus jeunes médaillés dans l’histoire du bénévolat de sécurité civile. Cette distinction leur a été remise à titre exceptionnel par le comité d’attribution national de l’ANPDSB, au vu de l’âge des récipiendaires au moment de leur engagement et de leurs états de service éloquents. Cette récompense vient s’ajouter au témoignage de satisfaction obtenu en 2015 par les intéressés au titre de leur participation active à la campagne feux de forêts 2015. Fait rarissime Jean Anfriani 15 ans et demi et Vincent Antoniotti 16 ans, se sont alors distingués par un comportement en tout point exemplaire au sein de la réserve communale de Corbara, assurant leurs gardes avec sérieux et assiduité.  


A la dure école du bénévolat de sécurité civile
Comme l’explique Jean-Pierre Mazzi, président de l’association départementale des comités feux de forêts et réserves communales de sécurité civile de Haute-Corse (Adccff 2B) : « Jean Anfriani et Vincent Antoniotti sont venus volontairement frapper à notre porte dans l’attente d’intégrer à l’âge de 18 ans, le corps des sapeurs-pompiers volontaires de Haute-Corse où ils ont été finalement admis puisqu’ils ont rejoint le centre de secours de L’Ile-Rousse. Tous deux m’ont impressionné dès le premier entretien de recrutement par leur bonne éducation, leur motivation et leur volontarisme ». Puis l’intéressé de poursuivre : « Alors qu’ils auraient pu profiter pleinement des loisirs estivaux, des sorties entre copains propres à leur âge, tous deux ont mis un point d’honneur à s’engager gratuitement à nos côtés pour participer à la défense des forêts et des populations contre l’incendie, obtenant par leur obstination, l’indispensable dérogation. C’est dire combien cette démarche nous a surpris sachant la crise des vocations qui gagne notre société et les centres d’intérêts actuels des nouvelles générations ».
C’est donc une décoration spécifique obtenue sur dossier, destinée à reconnaitre le mérite des hommes et femmes de bonne volonté qui devrait prochainement être accrochée sur les poitrines de ces deux jeunes balanins, porteurs de belles valeurs humaines et morales. Eux qui ont assurément le triomphe modeste, à l’image de leurs tempéraments réservés et qui sont les premiers surpris par cette reconnaissance et l’intérêt qu’on leur manifeste. A noter que cette distinction dont l’origine remonte à 1930 anciennement nommée Mérite Civique, puis Etoile Civique a été rebaptisée pour devenir l’actuelle médaille d’honneur des services bénévoles.


Un exemple vertueux pour la jeunesse Corse
Au-delà de l’aspect purement formel, cette remise de médailles vient également envoyer un signal symbolique fort à la jeunesse de l’île, trop souvent et injustement décriée.
Jean Anfriani et Vincent Antoniotti ne sont pas des cas isolés, ils sont la preuve vivante et agissante, d’une génération encre capable de s’investir gratuitement dans des actions d’intérêt général, à condition qu’on lui prête une oreille attentive et qu’on soit là pour l’épauler, lui montrer l’exemple.
C’est tout là, l’enjeu de la Corse, donner à sa jeunesse, les moyens de résister aux tentations addictives qui détruisent son potentiel humain et de construire son avenir dans la sérénité.
En attendant, il convient de saluer comme ils le méritent Jean Anfriani qui après la réussite de ses tests, devrait intégrer l’UIISC 5 de Corte et Vincent Antoniotti, qui poursuit avec une réelle ambition, un bac professionnel électrotechnique à Bastia. Une chose est certaine, tous deux ont bien l’intention d’honorer leur contrat signé avec le service d’incendie et de secours de la Haute-Corse (SIS 2B), qui les a accueillis et formés. Comme ils l’expliquent : « il n’est pas question pour nous de quitter nos engagements de sapeurs-pompiers volontaires, c’est ce pourquoi nous nous sommes battus jusqu’à présent et dont nous sommes fiers ».
Voilà qui en dit long sur cette belle mentalité qui les anime et qui valait bien une petite récompense.
CNI s’associe à cet hommage, félicite Jean Anfriani et Vincent Antoniotti, et complimente leurs parents respectifs qui à Corbara et Monticello, doivent être bien fiers d’eux !





Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 19 Septembre 2018 - 18:37 Deux personnes égarées entre Belgudè et Ochjatana

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie




Derniers tweets
Corse Net Infos : Rectorat : "Il n’a jamais été question de mettre en cause le développement et la promotion de la langue et de la cu… https://t.co/9p8wLfsN4w
Vendredi 21 Septembre - 11:59
Corse Net Infos : Que faire ce weekend en Corse du Sud ? Nos idées de sorties https://t.co/c6zKU6GTXu https://t.co/Z8uGQV3vfF
Vendredi 21 Septembre - 11:44
Corse Net Infos : C'est le weekend ! Nos idées de sorties en Haute-Corse https://t.co/uWxb5KOJZX https://t.co/ju0wJSLlQt
Vendredi 21 Septembre - 11:01
Corse Net Infos : Jean-Guy Talamoni : « Il faut passer d’un statut fiscal qui soutient la spéculation à un statut fiscal qui soutient… https://t.co/vYEXQk5310
Vendredi 21 Septembre - 10:23



Newsletter






Galerie