Quantcast
Corse Net Infos - Pure player corse


Covid-19 : où les Corses sont-ils partis pour les vacances de février ?


Livia Santana le Dimanche 21 Février 2021 à 12:32

Même si les vacances au ski ont été annulées, les touristes ne semblent pas s'être tournés vers la Corse et les insulaires, eux, ne sont pas partis non plus.
La baisse du trafic maritime et aérien en atteste. Les acteurs du tourisme n'ont pas eu d'autre choix que de se concentrer sur la saison à venir.



Covid-19 : où les Corses sont-ils partis pour les vacances de février ?
Pendant les vacances de février la Corse, c'est bien connu, n'est pas la destination préférée des continentaux. L'Ile de Beauté se vide en faveur des stations de ski françaises ou italiennes. Cette année, Covid-19 oblige, les insulaires ne semblent pas être partis en vacances. C'est ce que remarque la Corsica Ferries qui fait les liaisons entre la Corse et le continent et l'Italie. La compagnie maritime enregistre depuis le début du mois de février une baisse d'activité de moins 60% par rapport à l'an passé. Même constat pour la Corsica Linea qui voit son trafic baissé de moitié par rapport à février dernier.


Les Corses voyagent en région
Il semblerait toutefois que les Corses se soient tournés vers le tourisme local. Sur la page Facebook, "Cet été, je re-découvre mon île"créée en mai dernier pour aider les hôtels, gîtes, restaurants locaux à publier les bons plans pour les Corses, les sollicitations sont nombreuses. Dans des messages, les résidents sont demandeurs d'adresses atypiques où passer quelques jours. "Bonsoir, nous habitons la périphérie d'Ajaccio et nous recherchons un logement pour 6 personnes et un border colie pour les nuits du 18 et 19 février afin de découvrir le Cap Corse....Je recherche depuis plusieurs jours sur le bon coin mais je n'ai jamais de réponses...Merci d'avance !!", peut-on lire sur des posts. 

Dans les demandes, ce ne sont pas les hôtels qui ont le vent en poupe mais bien les logements privatifs, les bergeries, le tout situé dans le rural. La fermeture des restaurants y est d'ailleurs pour quelque chose. "On imagine bien que les gens ne veulent pas rester manger dans leur chambre d'hôtel avec un couvre-feu à 18 heures et les restaurants fermés", lance Véronique Calendini, directrice de l'Office de tourisme de Bastia. Les locaux ont aussi envie de nature et de neige mais pour cela, ils passent souvent par des particuliers. "Habituellement ce n'est pas un mois qui attire, on relève 2,5% de taux d'occupation. Cette année, c'est encore pire. Pour le mois de février on s'approche des 0.", constate Toussaint Coeroli, président des Gîtes de France Corse. 


Très peu de tourisme continental 

Les frontières avec les pays hors Union Européenne, étant fermées, les continentaux qui veulent partir en vacances n'ont plus beaucoup de choix.  A priori, très peu sont venus se ressourcer dans la nature corse. Nathalie Cau, directrice de l'Office du tourisme (OT) d'Ajaccio qui a réouvert ses portes le 6 janvier remarque une fréquentation très faible mais avec de nouvelles envies : "A Ajaccio il y a un petit visitora en ce moment, les personnes qui viennent dans notre Office sont seules ou en couple et cherchent une activité de nature ou une visite de la ville." 

A l'Office du tourisme de Bastia, la tendance est au renseignement. "Nous avons beaucoup de demandes sur des aspects pratiques par mail et par téléphone. Les gens veulent savoir si les restaurants sont ouverts, ce qu'il arriverait en cas de nouveau confinement, les politiques d'annulation... mais finalement ils ne franchissent pas le pas", assure Véronique Calendini, directrice de l'OT de Bastia. 

Les quelques visiteurs auraient aussi privilégié les logements privatifs. Selon l'Agence du tourisme de la Corse, la plateforme Airbnb aurait enregistré un bond +36,5% du taux d'occupation entre janvier 2020 et janvier 2021 et un nombre de nuitées réservées en augmentation de +12,9%.

De bonnes perspectives pour la haute saison

La haute saison attire toujours les touristes, la preuve en est que les Gîtes de France en Corse recensent cette année au 8 février un taux de réservation pour le mois d'août de 41% contre 48% l'an dernier à la même période. Mais les réservations pour l'avant-saison, elles, peinent à décoller pour le moment. "On en recense environ 20% en moins que l'an passé pour avril et mai", lance Toussaint Coeroli, le président de la fédération en Corse. 

Du côté de l'OT de Bastia, on observe une "très forte envie de voyager", dans les appels reçus. Son homologue ajacienne, fait le même constat. "Je reste optimiste pour la saison. Je pense que la destination nature sauve la Corse, dans un futur proche, ce sera une piste à exploiter et atout différenciateur", affirme Nathalie Cau. 

Pour le secteur du tourisme, tout l'enjeu 2021 sera donc d'éviter la perte de 1,5 milliards d'euros recensée en 2020.



















Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047