Corse Net Infos - Pure player corse

Comité Régional « Action cœur de ville » : Une première réunion constructive à Ajaccio


Rédigé par José Fanchi le Mercredi 13 Juin 2018 à 19:11 | Modifié le Mercredi 13 Juin 2018 - 21:27


222 ! C’est le nombre de villes qui bénéficieront d’une convention de revitalisation sur 5 ans pour redynamiser leur centre-ville. Ajaccio - qui avait programmé une opération du genre avec la Caisse des Dépôts - et Bastia, se sont positionnées et ont été retenues par le gouvernement. Hier, la première réunion – en visioconférence avec Bastia - s’est tenue à Ajaccio sous la présidence de Mme Josiane Chevalier, préfète de la Corse, en présence du maire et de ses adjoints et des représentants des autres collectivités et institutions


La préfète de Corse et les élus en visio-conference avec Bastia (Photos MJT)
La préfète de Corse et les élus en visio-conference avec Bastia (Photos MJT)
Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires, avait annoncé en mars dernier les 222 villes retenues qui pourront bénéficier du Plan national « Action cœur de ville. » Il avait déclaré à cette époque :
 
« J’ai la conviction que les villes moyennes sont un vecteur essentiel de développement de nos territoires. Elles concentrent 23% de la population française et 26% de l’emploi. Leur vitalité est indispensable car elle profite à l’ensemble de leur bassin de vie, et plus largement aux territoires urbains et périurbains environnants. Le cœur de ville, dans toute la diversité du tissu urbain français, est le creuset où se noue à la fois la vie civique, la vie économique, la vie sociale. Comme cela est fait dans le domaine de la politique de la ville avec le doublement du financement de 5 à 10 milliards d’euros, une action forte était indispensable pour les villes moyennes et leurs intercommunalités. »
 
Aujourd’hui, les communes peuvent engager la démarche, et mettre en œuvre leurs premières actions. Les partenaires de l’Etat, Caisse des dépôts, Action logement et Agence nationale de l’habitat se sont mobilisés pour être prêts à des financements conséquents au service des projets. D’autres partenaires, publics et privés, pourront s’investir dans ce programme, auprès des communes retenues.
 

Au service des habitants et du territoire
Les villes moyennes portent une grande partie de l’identité du pays. Ce n’est pas leur taille qui fait leur personnalité territoriale. Qualifiées de moyennes par comparaison avec les métropoles, elles sont, pour beaucoup, la grande ville d’à côté. Elles ont toujours eu une fonction de centralité et portent le dynamisme de tous les territoires avoisinants. Agir pour les villes moyennes revient à renforcer plus largement l’attraction de tous les territoires. Les villes représentent encore aujourd’hui pour ceux qui y vivent un cadre de vie à taille humaine, et pour les territoires ruraux, un moteur de développement trop longtemps négligé. Dans le nouveau paysage territorial qui se façonne, ces villes ont un rôle essentiel à jouer, en complémentarité des métropoles et des territoires ruraux.
C’est ce rôle que le plan national « Action cœur de ville » permet de conforter et d’affirmer. Les centres villes portent tout particulièrement l’identité du territoire et en cristallisent les enjeux majeurs. En leur donnant les moyens d’inventer leur avenir, en s’appuyant sur leurs atouts, à travers la prise en compte de leur dimension économique, patrimoniale, culturelle et sociale, « Action cœur de ville » est une expression de la nouvelle politique de cohésion des territoires.
 Action cœur de ville » permettra, sur la durée du quinquennat, de donner une nouvelle place à ces villes dans les priorités du pays. Créatrices de valeur, elles seront renforcées dans ce rôle de ville régionale, dans leurs fonctions de centralité et de rayonnement administratif, éducatif, culturel, médical, patrimonial, économique et commercial. Habitat, commerce, création d’emplois, transports et mobilité, offre éducative, culturelle et sportive, qualité des sites d’enseignement, développement des usages des outils numériques, comme on peut le constater, le plan « Action cœur de ville » vise à redonner de l’attractivité et du dynamisme aux centres de ces villes. 


Cinq axes majeurs…
Construites autour d’un projet de territoire, les actions de revitalisation vont s’inscrire dans une convention. Celle-ci engagera tant la commune que son intercommunalité et les partenaires publics et privés du plan autour de cinq axes structurants pour l’attractivité des villes moyennes :
  • Réhabilitation-restructuration de l’habitat en centre-ville
  • Développement économique et commercial équilibré
  • Accessibilité, mobilité et connexions
  • Mise en valeur de l’espace public et du patrimoine
  • Accès aux équipements et aux services
 
Suite à la signature de cette convention-cadre, les communes retenues, engageant la phase d’initialisation, sont invitées à identifier les référents locaux du projet, les actions dites matures pouvant être engagées dès 2018, ainsi que les sujets devant donner lieu à des expertises complémentaires.
Une "feuille de route" sera esquissée dès cette phase d’initialisation, précisant les actions envisagées et le calendrier de déploiement. La convention précisera le périmètre envisagé de l’opération de revitalisation de territoire (ORT), ainsi que les délimitations d’un ou des secteurs d’intervention prioritaires (au sein de l’ORT), dans lesquels les moyens d’intervention pourront déroger à certaines règles de droit commun.
Cette phase d’initialisation, qui ne pourra excéder dix-huit mois à compter de la signature du contrat, sera clôturée sous contrôle du comité régional d’engagement, une fois validés par ce dernier les éléments compris dans la convention cadre. La phase de déploiement sera alors amorcée et fera l’objet d’un avenant inséré à la convention, venant préciser le montage budgétaire appelé par le programme local.
 

Animation et culture…
Après avoir salué les participants à cette première réunion du Comité Régional « Action Cœur de Ville » la préfète de Corse a présenté ce qui devrait être un outil de travail performant et indispensable :
« Ce Comité se déroulera en alternance à Ajaccio et Bastia tant ce engagement sera tenu. Je suis d’ailleurs ravie que les deux grandes villes de Corse aient pu être retenues dans le cadre de ce contrat. Je rappelle simplement que c’est une politique à laquelle le gouvernement tient beaucoup et permettra de corriger les erreurs du passé au niveau de l’aménagement du cœur de ville pour en assurer l’animation et la culture. Lorsque le ministre est venu vous annoncer l’opération, il a tenu à préciser qu’il fallait avancer rapidement pour que 2018 puisse voir des actions concrètes de ce dispositif se mettre en place. Il faut donc que le travail avance rapidement en matière de conventionnement. Les services de l’Etat seront en accompagnement total de cette démarche sur toutes les actions qui seront présentées. Je constate Que la mobilisation aujourd’hui est forte dans les deux villes et je m’en réjouis. On mesure aussi les attentes. »
J .F.





Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie





Derniers tweets
Corse Net Infos : Sartene : Séminaire de coopération Corse Sardaigne - Fiera di u Turisimu Campagnolu le 3 juillet https://t.co/ba3vVYT0qL
Vendredi 22 Juin - 23:50
Corse Net Infos : Ajaccio : Dédicaces à la "Librairie des Palmiers" https://t.co/2ucvWZ1Bz0
Vendredi 22 Juin - 23:30
Corse Net Infos : Le cinema de plein air de Saint Florent accueille L'European Outdoor Film Tour 17/18 https://t.co/YveQofVqeq
Vendredi 22 Juin - 23:15
Corse Net Infos : En congrès à Ajaccio La dentisterie se numérise https://t.co/dwwdbp6bC4 https://t.co/EPklhvGZij
Vendredi 22 Juin - 23:05



Newsletter






Galerie