Corse Net Infos - Pure player corse

Clara Luciani et Fishbach en concert à Bastia


Rédigé par Laurent Hérin le Samedi 20 Janvier 2018 à 20:08 | Modifié le Samedi 20 Janvier 2018 - 23:06


A l’Alb’oru ce vendredi, deux jeunes chanteuses pour le prix d’une. Deux révélations, deux styles différents mais qui ont su étonner et enchanter le public. Clara et Flora, deux jeunes filles bien dans leurs baskets, bien avec leurs guitares et sur scène pour cette « première fois » en Corse !


C’est Clara Luciani qui est là pour assurer la première partie. La jeune chanteuse s’est fait connaître avec le groupe La Femme, en tournée et sur leur premier album Psycho Tropical Berlin. Aujourd’hui en solo, la Marseillaise sort un EP (ou Extended Play, c’est un format musical plus long que celui du single mais plus court qu'un album), Monstre D’Amour, après avoir gagné le concours des Inrocks Lab. Parfaitement à l’aise sur scène, elle enchante rapidement le public venu en nombre à l’Alb’oru avec cette force magnétique amplifiée par ses origines corses et siciliennes. Elle qui définit sa musique « entre de la chanson et du rock » donne la pleine mesure de son talent sur la scène bastiaise.
Une fois le show fini, à peine le temps de se désaltérer au bar du centre culturel que le public redescend dans la fosse pour accueillir une des grandes révélations de 2017, Fischbach.


A peine âgée de 26 ans, celle qui répond au nom de Flora Fishbach, est jeune mais ne manque pas de talent. Remarquée en 2015 au festival les Inrocks (tiens, tiens), elle gagne le prix du Printemps de Bourges en 2016. Suit une résidence et cinq représentations au Transmusicales de Rennes et la sortie, début 2017, de son premier album, A ta merci. Et c’est avec son groupe, composé d’Alexandre Bourit aux machines, claviers et guitare, de Nicolas Lockhart aux claviers, et de Michelle Blades à la basse, qu’elle se présente face au public bastiais. Face aussi à un étonnant fan breton qui a pris, pour l’occasion, un jour de congé et a parcouru 1 500 kilomètres pour assister au concert de ces deux jeunes artistes à Bastia.
Fishbach enchaine les morceaux de son album devant un public de plus en plus conquis.
Elle propose aussi une superbe reprise de Nightbird de Bernard Lavilliers et termine le concert avec un dernier titre et pas n’importe lequel : Un Autre que Moi, le véritable « tube » de l’album. Le public se régale et, à force de rappel, réussi à la faire revenir sur scène, seule, guitare à la main.
Elle offre alors à l'assemblée, sous le charme, un dernier morceau en guise de remerciement.




Livres | Musique | Evènements | Lingua corsa | Cuisine