Corse Net Infos - Pure player corse

Calvi : "Don quichotte è Sanciu Pansa" à l'affiche le 7 octobre


Rédigé par (Jean-Paul-Lottier) le Lundi 2 Octobre 2017 à 23:47 | Modifié le Mardi 3 Octobre 2017 - 18:05


"U Svegliu calvese" présente le samedi 7 octobre à 18 heures, Centre social Cardellu à Calvi "Don Quichotte è Sancciu Pensa" mise en scène Orlando Forioso , production TeatrEuropa de Corse


Calvi : "Don quichotte è Sanciu Pansa" à l'affiche le 7 octobre

Rêves, illusions et maladies nées des livres et du plaisir de voyager et de créer, entre solitude et fête populaire.
Livret d’Orlando Forioso d’après Miguel De Cervantès.
Avec :
Christian Ruspini, Henri Olmeta, Thomas Bronzini, Marie-Paule Franceschetti et Roselyne Filippini
Décor : Garage solidaire – Atellu Mubilita
Costumes : Sartoria Capricci di carnevale- Livourne
Vidéo : GB Prod et Intervista Prod
Photos : Silvio Siciliano
Musiques et chansons de la tradition espagnole
Mise en scène Orlando Forioso
Une production TeatrEuropa de Corse  

 

Après sa création, en décembre 2015, au Théâtre de Bastia, création qui réunissait une bonne centaine de comédiens, chanteurs, musiciens et danseurs, TeatrEuropa di Corsica a décidé de renvoyer Don Quichotte sur les routes de Corse : Pouvait-on imaginer que l’errance de Don Quichotte s’arrête dans un grand centre urbain, et que celui qui fréquenta plus de paysans et d’aubergistes que de seigneurs, ne tente pas de poursuivre son aventure tragi-comique dans un environnement qui nourrisse son goût de l’illusion ? 

Alors, afin de poursuivre son voyage, Don Quichotte s’est allégé, il s’est débarrassé de tout ce qui devenait encombrant hors de murs du Théâtre de Bastia, et il a conservé l’essentiel : tout d’abord, son fidèle compagnon Sancciu Pansa, celui qui pense à sa panse, et qui oppose à la langue littéraire de Don Quichotte, son pragmatisme et sa bienveillance exprimés en un corse riche et savoureux.

Et puis il a conservé son idéal, sa fièvre, ses illusions et sa frugalité, en somme tout ce qui le rend particulièrement attachant dans un monde qui a fait du cynisme, son étendard.

A cheval, sur Rossinante pour l’un, et sur un âne pour l’autre, Don Quichotte et Sancciu Pansa arrivent jusqu’en Corse. La Corse, en tant que territoire culturel. Dans toute la littérature mondiale, ce sont sans doute, au cœur même de l’humus du peuple, de la bourgeoisie et de l’aristocratie, les deux héros qui se rapprochent le plus du "spacca-muntagna" corse.


“E cusì dicendu, dòpu d'essesi raccummandatu a’ a so signora Dulcinea affinch'ella l'aiutassi in tale facenda, si  misse  a  cavalcà  cu Rocinante,  u scudu e a lancia bè a postu. Venne a sbatte contr'a a u  primu mulinu, e cu tanta viulenza tafunò cu a lancia un’ala mossa da u ventu, chi l’arma cascò in brumuli, e chi, cavallu e cavaliere, dòpu di esse stati strascinati da l’ala, andonnu a rutulà pè u pratu.” 


Ce sont là sont quelques lignes, extraites de l’un des chefs-d’oeuvre de la littérature mondiale, traduites en 1925, par celui qui signait sous le nom “U Pittore” dans A Muvra. 

Le spectacle Don Quichotte è Sancciu Pansa est à la fois, une fête et une réflexion sur la solitude et les difficultés, sur l’imagination et la fiction, sur la réalité et sur le rêve. Certes, on rit des aventures de ce chevalier errant, des dictons populaires malmenés par Sancho Pança, de la belle Dulcinée, qui est en réalité une porchère, des moulins à vent et des géants, des duels et des tours de magie, des retours continuels vers la maison; on rit et on se moque de Don Quichotte, mais on rira moins quand tous les livres brûleront, quand on saisira la difficulté de ne pas comprendre le présent et de se réfugier dans l’imagination, quand à la douceur et au rêve, viennent s’opposer la violence et la stupidité, filles de l’ignorance. 

“Interrogez le passé, il répondra toujours présent” : cette réflexion, presque une boutade d’un informaticien, éclaire l’entrée que nous avons faite dans le XXIème siècle, cette entrée qui reste hasardeuse et déstabilisante...
“Et nous, artistes, nous nous sentons toujours plus des donchisciotte” nous dit Orlando Forioso...
Et nous, public?
----

Réservations : U Svegliu Calvese- 04 95 65 23 57
Entrée: 15€ - tarif réduit : 8€
 La Poudrière
La Citadelle
20260 Calvi

Tél : 04 95 65 23 57
Mail : svegliu@gmail.com

www.facebook.com/RENCONTRESPOLYPHONIQUESCALVI





Livres | Musique | Evènements | Lingua corsa | Cuisine