Quantcast
Corse Net Infos - Pure player corse


Bastia : première séance de cinéma avec le pass sanitaire et premiers clients recalés


Pierre-Manuel Pescetti le Mercredi 21 Juillet 2021 à 15:43

Pour rentrer dans un cinéma à partir de ce 21 juillet il faudra montrer patte blanche. Ou plutôt un pass sanitaire valide. Il ne sera cependant demandé que pour les séances rassemblant plus de 50 personnes. Au cinéma le Régent à Bastia, première séance avec le pass sanitaire ce mercredi, première baisse de fréquentation enregistrée et premiers couacs.



Première séance avec le pass sanitaire et premiers clients recalés au Régent à Bastia. Crédits Photo : Pierre-Manuel Pescetti
Première séance avec le pass sanitaire et premiers clients recalés au Régent à Bastia. Crédits Photo : Pierre-Manuel Pescetti
Il est 13 heures 45 devant le cinéma le Régent à Bastia. Une vingtaine de personnes attend l’ouverture pour la première séance de la journée à 14 heures. Première séance également où le pass sanitaire est de rigueur.

Les deux premiers clients entrent. « Bonjour, pouvez-vous me montrer votre QR code » demande Lisandra derrière la caisse. Premier couac. Le QR code n’est pas bon car pas installé sur l’application Tousanticovid. Ce qui devait prendre quelques secondes durera finalement 5 minutes pour, au final, ne pas aboutir. Le test RT PCR présenté par ces clients date de plus de 48 heures et de moins de 72 heures. Valide pour venir en corse en avion mais pas pour aller au cinéma. Pas de film pour eux. Premiers clients arrivés, premiers clients perdus pour Daniel Benedettini, propriétaire du cinéma qui joue le rôle de policier à contre cœur : « je suis le premier pénalisé » soupire-t-il.

Les trois clients suivants sont exemptés de pass sanitaire. Tous les trois âgés de moins de 18 ans, la mesure ne s’applique pas à eux avant le 30 septembre prochain comme annoncé par Jean Castex ce mercredi 21 juillet. Une pièce d’identité suffira pour les laisser grimper les marches vers la salle, seau de pop-corn à la main. Lorsque tout est en règle, la rapidité est au rendez-vous. Une seconde montre en main pour scanner et payer sa place.

La fréquentation en berne

14 heures 05. Le constat est amer pour cette première séance. « Par rapport à la même séance la semaine dernière nous sommes à moins 50 % de ventes » constate Daniel Benedettini. Une baisse qui avait déjà commencé dès l’annonce du président de la République le 12 juillet dernier. « Les réservations se sont stoppées net » ajoute le propriétaire du cinéma.

Sacrifier des places au nom de la culture pour tous

Le Régent dispose de trois salles : une grande de 200 places et deux petites de 39 et 67 places. Pour que « tout le monde puisse accéder à la culture », Daniel Benedettini a fait le choix de sacrifier 17 places dans la deuxième plus grande salle pour rester sous la jauge de 50 personnes. Tous les films projetés dans ces deux salles pourront donc être regardés sans pass sanitaire, mais avec un masque obligatoire. La mesure séduit. Un client vient déjà réserver sa place pour le lendemain : « une entrée pour Kaamelott mais pour la séance sans pass sanitaire s’il-te-plait » et 35 autres ont réservé pour le soir même.
« Je commence à flipper » Daniel Benedettini, propriétaire du cinéma le Régent
La veille, ils étaient 200 à avoir participé à l’avant-première du film d’Alexandre Astier. Une salle bondée pour la dernière sans pass sanitaire. Ce 21 juillet la séance de 14 heures n’aura attiré que … 13 personnes. « Je commence à flipper » avoue Daniel Benedettini qui se demander s’il ne va pas faire des projections qu’à moins de 50 personnes. Il faudra patienter pour tirer les conclusions des impacts de la mesure sur les professionnels. Seule certitude, entre ça et l’embouteillage des films à l’affiche à cause de la crise, il faudra se réinventer. « Dès la semaine prochaine nous allons proposer des séances le matin car il y a plein de films qui méritent d’être vus mais tous sortent en même temps » explique Daniel Benedettini.

Une chose est sûre, les grands écrans restés noirs pendant plus de 9 mois sont en état de marche et il y en aura pour tout le monde, vaccinés ou pas.
 
L'embouteillage se crée devant le cinéma en attendant de vérifier le pass sanitaire non valide des premiers clients. Crédits Photo : Pierre-Manuel Pescetti
L'embouteillage se crée devant le cinéma en attendant de vérifier le pass sanitaire non valide des premiers clients. Crédits Photo : Pierre-Manuel Pescetti


















Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047