Corse Net Infos - Pure player corse

« Ajaccio à travers le temps » : De nouvelles expos sur les quartiers en 2018


Rédigé par Sylvain Amiotte le Jeudi 14 Décembre 2017 à 18:58 | Modifié le Jeudi 14 Décembre 2017 - 21:37


Après le « succès » de son exposition sur le quartier des Salines l’an passé, la mairie d’Ajaccio étend son opération en 2018 à Saint-Jean, aux Cannes et aux Jardins de l’Empereur, avant la vieille ville jusqu’aux Sanguinaires en 2019.


Le maire d'Ajaccio a annoncé l'élargissement de l'opération "Ajaccio à travers le temps" aux autres quartiers de la ville.
Le maire d'Ajaccio a annoncé l'élargissement de l'opération "Ajaccio à travers le temps" aux autres quartiers de la ville.






D’abord cantonnée à "son" quartier des Salines, sur dix jours en mai dernier, l’initiative de l'élue municipale Marie-Noëlle Nadal fait des petits. "Devant le succès et l’émotion suscités, on a souhaité élargir ce travail de mémoire aux autres quartiers d’Ajaccio", a annoncé jeudi le maire de la cité impériale, Laurent Marcangeli, à l’heure de signer un partenariat avec le Conseil en architecture, urbanisme et environnement (CAUE) de la Corse-du)Sud, qui aidera la ville dans ce projet.
 
L’objectif : rassembler photos, films, témoignages et objets sur l’histoire des quartiers et leur évolution. Une vingtaine de panneaux seront produits pour chaque expo dans les maisons de quartiers et centres sociaux : Saint-Jean en avril prochain, Les Cannes en mai, à nouveau Les Salines en septembre, les Jardins de l’Empereur en octobre, puis le centre-ville au printemps 2019.
 
Les habitants associés au projet
 
Les personnes âgées et les enfants de chaque quartier seront mobilisés, dans une logique de transmission de la mémoire et d’appropriation d’une ville dont la mutation est parfois vécue brutalement par les anciens. C’est d’ailleurs dans cet esprit que le projet avait vu le jour aux Salines, le quartier faisant l‘objet d’une vaste opération de renouvellement urbain. Plus de 800 photos avaient été récoltées et 450 scolaires avaient notamment vu l’exposition.
 
"On est tous attachés à l’endroit dans lequel on a grandi, celui de ses parents et grands-parents, mais on sait peu de leur histoire", remarque le maire de la cité impériale. "Ajaccio était encore un gros village il y a quelques décennies. Ses quartiers conservent aujourd’hui cette âme de village et leur identité. On veut fédérer autour de cette histoire, pas par nostalgie, mais au contraire pour aider les habitants à se projeter vers l’avenir, sans qu’ils oublient d’où ils viennent. L’idée est aussi de s’amuser avec ce projet."
 
Un patrimoine « trop souvent déconsidéré »
 
Katia Maïboroda-Cesari, directrice du CAUE 2A, estime elle aussi que l’opération "va permettre à la population de se réapproprier le patrimoine architectural de la ville, trop souvent déconsidéré car trop récent. Or le patrimoine du XXe siècle a aussi une grande valeur et dit beaucoup de choses de notre façon de vivre et d’évoluer."

Projection de films sur le quartier et la médiathèque des Jardins de l'Empereur le mercredi 20 décembre à 17h à la médiathèque. Entrée libre.



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie