Corse Net Infos - Pure player corse



​Festival : Lisula CineMusica ne baisse pas les bras


Laurent Hérin le Lundi 26 Octobre 2020 à 18:38

La 3e édition du Lisula cinemusica s’est clôturée ce dimanche au cinéma le Fogata de L’Île Rousse par une avant-première du film anglais « The Singing Club ». Débuté mercredi 21 octobre, le festival a proposé cinq jours autour du cinéma et de la musique avec comme nouveauté cette année, une compétition de courts métrages. Une édition courageuse qui s’est poursuivie malgré le couvre-feu.



Les organisateurs de Lisula cinemusica satisfaits de cette édition
Les organisateurs de Lisula cinemusica satisfaits de cette édition

Festival
« On ne lâche rien » a été le cri de ralliement de l’équipe de Lisula cinemusica. Cecce Acquaviva, président de l’association et directeur du cinéma Le Fogata, Alain Remond, délégué général et Claudine Cornillat, déléguée artistique, ont tenu bon et terminé la 3e édition de ce tout jeune festival malgré l’instauration du couvre feu dans l’île. Sans regrets comme nous l’explique Alain Remond : « Nous tirons avec l’équipe un bilan positif malgré les circonstances. Evidement, la fréquentation est en baisse comparée à l’an dernier mais elle a été plus régulière sur chaque séance. » Un résultat encourageant ? « Oui, nous répond Alain. Ça signifie que la « marque » Lisula cinemusica s’installe. Le public nous fait confiance et vient voir toute notre sélection. Ce n’est plus seulement un gros film qui attire. Surtout qu’avec cette conjoncture nous n’avons pas pu mettre en place les moments de convivialité habituels autour d’un verre. » Alors pourquoi un tel succès ? « Le travail avec les associations locales a été important, il a déclenché un vrai bouche à oreille. Nous avons également obtenu cette année le soutien de la Municipalité de L’Île Rousse. Enfin le public commence à identifier notre manifestation. C’est pour cette raison que l’on doit continuer…» Un discours relayé sur scène par Cecce Acquaviva quelques minutes plus tard lorsqu’il donne rendez-vous en 2021 pour la 4e édition.
 
Des courts métrages autour de la musique
Pour cette 3e édition, l’équipe a décidé d’ajouter à la programmation une compétition de courts métrages (lire le palmarès plus bas). « Nous en avons reçu 113 ! s’exclame Alain Remond. Ce n’est pas rien pour un festival naissant. Ce fut une belle séance avec une grande variété, des courts dans des genres totalement différents – animation, documentaire, fiction – qui ont ravi le public et notre jury. » Avec l’envie de continuer sur cette lancée ? « Evidement. Nous allons reconduire cette compétition, peut-être étoffer la partie documentaire sans oublier l’essentiel de Lisula : le cinéma et la musique. Nous aimerions aussi développer des séances à l’année, peut-être tous les deux mois pour commencer. Des séances en partenariat, par exemple avec Amnesty International. Nous voulons aussi faire un travail de médiation envers le public des collèges et des lycées. Trouver des films qui les touchent dans l’esprit de N.W.A - Straight Outta Compton qui parle de la naissance du rap aux USA. Aller vers les musiques modernes comme nous l’avons fait en ouverture avec La Nuit Venue de Frédéric Farrucci et la formidable bande-son électro de RONE. »
 
Rendez-vous en 2021
Habituellement en avril, la 3e édition a été décalée à octobre. « Une date qui nous convient bien aussi. On va voir l’an prochain si on reste en octobre ou si on retourne en avril. Mais quoi qu’il arrive, on donne rendez-vous à notre public pour la 4e édition de Lisula cinemusica ! » se sont écrié en chœur les trois organisateurs.
 

​Compétition de courts métrages : un beau palmarès

La toute nouvelle compétition des courts métrages s’est déroulée vendredi 23 octobre à 18h, les prix ont été remis le samedi à 18h avant le concert de Barbara Carlotti. C’est d’ailleurs la chanteuse qui, en tant que présidente du jury, a annoncé que le prix revenait à Mon Juke Box de Florentine Grelier. Un film d’animation mêlant dessin et images réelles, entre documentaire et fiction, très autobiographique et très poétique.
Le jury, qui était également composé de Laurent Hérin, coordinateur du festival de Lama et critique cinéma, de Valécien Bonnot-Galucci, étudiant en doctorat d’histoire de l’art et du cinéma et réalisateur, a tenu à remettre une mention spéciale au documentaire Le Cirque de la Liberté de Pauline Khamphone et Mathieu Cabanes
Le public a également eu du mal à départager un vainqueur puisque trois films sont arrivés ex-aequo avec quatre voix chacun. Il s’agit de One after the other de Nicolas Pégon, Les épis maltés de Jean-Marc Guillaume et Alexandre Putfin mais également Le Cirque de la Liberté qui obtiens là un 2e prix fort mérité. A la grande joie des deux jeunes réalisateurs venus en Corse pour l’occasion.
Les prix de ce premier palmarès de Lisula cinemusica sont doté par l’Office de Tourisme et par la Mairie de L’Île Rousse.



















    Aucun événement à cette date.



Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047