Corse Net Infos - Pure player corse

Volley : Le GFCA au bout du suspense face à Poitiers (3-2)


Rédigé par Antoine Astima le Dimanche 5 Mars 2017 à 19:42 | Modifié le Dimanche 5 Mars 2017 - 20:16


Au terme d’un match mal embarqué, les Ajacciens, émoussés durant les premiers sets, ont retrouvé le second souffle nécessaire pour s’offrir, face à Poitiers, une victoire synonyme, à 90% de billet pour les play-off (3-2). Les « rouge et bleu » disposent, désormais, de cinq jours pour préparer un nouveau rendez-vous avec l’histoire, samedi en finale de la coupe de France.


(Photos Marcu-Antone Costa)
(Photos Marcu-Antone Costa)
Volley Ligue A 19e journée
Salle du Palatinu
GFCA-Poitiers (3-2)
Evolution du score 25-22 (27’), 21-25 (28’), 21-25 (28e), 25-16 (27’), 16-14 (21’)
Arbitres : MM. Juan et Neuman
Spectateurs : 1 000 environ


GFCA
Six de départ
Simovski (cap.), Takaniko, Dailey, Mineiro, Petreas, Mijalovic- Libero : Exiga- ent : F. Ferrandez.


Poitiers
Six de depart
Cuk (cap.), Andringa, Aganits, Schneider, Tervaportii, Blejica- Libero: Barais- Ent : F. Donat


Le GFCA a-t-il récupéré de son  périple turc?
La finale de samedi prochain est-elle déjà dans les têtes ?
Est-il émoussé après un véritable marathon (17e match depuis janvier) ?
Autant de questions que l’on est en droit de se poser à l’entame du premier set face à des Poitevins qui, à l’inverse du Gaz (48 heures de voyage entre mardi et vendredi), ont bénéficié de dix jours pour préparer ce déplacement. Côté ajaccien, la qualification en « play-off » n’est plus très loin.  Sans Lacassie et Siriila, les « rouge et bleu » débutent doucement. Un faux rythme qui va perdurer. A ce jeu, ils se font piéger  par un adversaire qui, sans être vraiment au-dessus, vire en tête au premier temps mort technique (6-8). Le Gaz laisse passer l’orage et monte, peu à peu, en régime grâce à un block performant et plus de fluidité dans son collectif. Le résultat ne se fait guère attendre (13-9, 14-11, 15-12). Les Gaziers prennent enfin les commandes de la partie et conservent leur avantage au second temps mort technique (16-14). Un écart qui va se maintenir jusqu’à l’amorce du money time (17-15, 18-16, 19-17). Avant qu’un contre de Mineiro ne donne un +3 décisif aux « rouge et bleu » (20-17). C’est le moment choisi par Jovi Simovski pour placer deux attaques foudroyantes dont il a le secret (22-19). D’une faute directe, Bjelica offre 4 balles de set au GFCA. Mais les Poitevins s’accrochent et sauvent les deux premières. Le service dans le filet de Nimirabdel libère les Ajacciens (25-22).


Les deux équipes attaquent la deuxième manche sur le même rythme. Encore une fois, le GFCA, qui paraît, au fil du match, de plus en plus émoussé, se laisse rapidement distancer. Sous l’impulsion de Schneider, qui trouve souvent la faille dans la défense « rouge et bleu », les Poitevins s’envolent au premier temps mort technique (4-8). Une furia que le GFCA  parvient à endiguer pour aligner quatre points consécutifs (8-8). Mais on sent les jambes de plus en plus lourdes. Si la partie semble reste équilibrée, les Poiteviens, sans être mirobolants, accroissent leur avance pour mener lors du second temps mort technique (14-16). L’attaque rageuse plein axe de Dailey montre que le Gaz est toujours là. D’autant que Poitiers accumule les fautes directes (15 à ce moment de la rencontre). Mais les « rouge et bleu »  n’arrivent pas à en profiter. Et c’est Poitiers qui prend un virage décisif au money-time (16-20). Un capital qu’il parvient encore à fructifier face à un collectif insulaire à l’évidence étiolé (17-24). Au point de s’offrir 7 balles de un set partout. Pourtant, le Gaz va en sauver la bagatelle de quatre avant de plier sur une attaque de Cuk (21-25). Une manche plus perdue par les Gaziers que remportée par l’adversaire.

GFCA Volley
  • GFCA Volley
  • GFCA Volley
  • GFCA Volley
  • GFCA Volley
  • GFCA Volley
L’inquiétude entrevue en fin de seconde manche est malheureusement confirmée dès l’entame du troisième set. Cuit, physiquement, le GFCA se laisse trop vite transpercer par le duo Bjelica-Scheider (1-4, 2-5, 3-6). Le Gaz essuie un lourd 3-8 au premier temps mort technique. Symbole de cette impuissance chronique, Simovski ne passe plus et bute même sur le filet. Jef Exiga a beau haranguer ses coéquipiers et le Palatinu donner de la voix, les jambes sont trop lourdes (5-11, 7-12). L’envie et la volonté sont là, témoin le duo Exiga-Simosvki qui fait encore parler la poudre.  Mais l’écart semble trop important (9-16 au second temps mort technique).
Dans cette physionomie cruelle, le GFCA va retrouver un second souffle. Simovski sort le grand jeu, aligne des points extraordinaires, drainant, dans son sillage, tout le groupe « rouge et bleu ». Et l’avance poitevine fond  comme neige au soleil (14-20, 16-21, 19-22, 20-23). Mais Schneider et Poitiers s’offrent tout de même quatre balles de 2-1. La première est sauvée par Ludo Castard. La deuxième fait mouche (21-24).


La fin de troisième manche a-t-elle résonnée comme un espoir du côté « rouge et bleu » ? Les premiers échangent semblent confirmer cette tendance. On va, enfin, retrouver le vrai visage du Gazelec, même si, encore une fois, les Poitevins font la course en tête (1-2, 2-3, 3-4). Avec un Jovi Simovski retrouvé, un service plus soigné et un block, enfin, efficace, le GFCA prend les commandes (6-4, 7-5) et un ascendant psychologique au premier temps mort technique (8-5). Simovski enfile son 24e point et c’est Poitiers qui, à ce moment du match, a la tête dans le sac (10-5). Reste à maintenir cette cadence retrouvée. Un service litigieux et contesté et un contre dehors de Takaniko voient les Poitevins revenir (12-10). Mais la tension est montée d’un cran, dans un Palatinu bouillant. Le block ajaccien est infranchissable et le Gaz s’envole au second temps mort technique (16-11). Une avance que le GFCA, toujours aussi solide sur ses bases-arrières, parvient même à accroître pour filer vers le tie-break (20-13).Reste à finir le travail. Dailey offre huit balles d’égalisation. D’une nouvelle faute directe au service, Poitiers plie une deuxième fois (25-16).


Le GFCA a déjà un point dans son escarcelle. Reste à en ajouter un second. Ce qui, compte tenu de l’état de fraicheur du groupe et de la physionomie du match, ne serait déjà pas si mal. Poitiers débute mieux la cinquième manche (0-2, 1-3). Mais le GFCA se remet très vite dans le sens de la marche. Mineiro sort 3 services de derrière les fagots, et Simovski deux missiles. Résultat, Poitiers met un genou à terre (6-4). Au changement de côté, le GFCA a même pris une option (8-5) et l’on ne voit pas son adversaire lui résister. Pourtant, dans un scénario invraisemblable, Poitiers revient (9-5, 9-8, 10-9). Avant d’égaliser et de prendre l’avantage (11-12). D’une « patate », Simovski remet les pendules à l’heure, offrant un final à suspense (13-12). Poitiers revient dans un mano-à-mano (13-13, 14-14). Simovski est intenable, Exiga et les siens infranchissables. Andringa envoie un ènième service dans le filet.
Le GFCA s’impose sur le fil !



Rugby | Echecs | Autos Motos | Cyclisme | Autres sports




Derniers tweets
Corse Net Infos : #Corse Randonneur disparu sur le GR20 : les recherches ont repris avec une chienne pisteuse https://t.co/WaiM5wjH5L
Mardi 14 Août - 11:53
Corse Net Infos : Intervention à Lupino pour une départ de feu sur un ... balcon ! https://t.co/EvYoQrGSoW https://t.co/Y4SLJV6z0K
Mardi 14 Août - 11:51
Corse Net Infos : Intervention à Lupino pour une départ de feu sur un ... balcon ! https://t.co/Dk3LpUQkIm
Mardi 14 Août - 11:51
Corse Net Infos : Biomathematica : La start up corse financée par la NASA ! https://t.co/Ik76q1xxOa
Mardi 14 Août - 11:46



Newsletter






Galerie
Requin1
Requin
Cérémonie Ajaccio
Cérémonie Ajaccio
Fiera di l'Alivu
Fiera di l'Alivu
Port de L'Ile-Rousse
Port de L'Ile-Rousse
Bande à Part
Bande à Part
ACA-FCBB
GFCA-Nîmes
Vitrines vivantes
Tribbiera in Lumiu
Feu le bon café
Marché de Porto-Vecchio