Corse Net Infos - Pure player corse

Volley-Ball : Le GFCA impérial face à Paris (3-0)


Rédigé par Marcu-Antone COSTA le Samedi 23 Janvier 2016 à 22:36 | Modifié le Dimanche 24 Janvier 2016 - 00:13


Le GFCA a montré un très beau visage ce samedi soir face à Paris en remportant le match 3 sets à 0 (25-15 / 25-20 / 25-13).


(Photo © Marcu-Antone COSTA)
(Photo © Marcu-Antone COSTA)
Pour cette rencontre, le staff ajaccien avait pris pour décision de remplacer Brett Dailey par Michael Andrei dans le six de départ, et le choix semble s'être avéré payant.

Le ton était donné dès le premier set, malgré un premier point parisien très douteux qui a fait sortir le collectif de ses gonds d'entrée de jeu. Rapidement, les ajacciens rentraient dans le match d'une manière très propre, prenant ainsi rapidement l'avantage (8-6 ... 15-10). La propreté du jeu du GFCA se faisait sentir et Paris n'arrivait pas à trouver de point faible exploitable pour revenir au score et laissait filer le set malgré quelques bonnes attaques (20-13 ... 25-15). 

(© Marcu-Antone COSTA)
(© Marcu-Antone COSTA)
Le second set démarrait de manière un peu plus équilibrée avec une équipe parisienne résistant mieux aux attaques ajacciennes (4-4 ... 9-8 ... 12-9). Le GFCA pouvait toutefois compter sur son libéro explosif, Jean-François Exiga. Malgré un meilleur équilibre dans le jeu parisien, les hommes de Fréderic Ferrandez maintenaient l'écart (18-16 ... 21-19) et enfonçaient le clou dans la fin de ce second set (22-19 ... 25-20).

(© Marcu-Antone COSTA)
(© Marcu-Antone COSTA)
Pour ce match, le groupe de supporter "Sezzione" du GFCA (football) s'était invité à la rencontre, ce qui n'était pas pour déplaire aux joueurs et au staff insulaire. Poussés par leur public entraîné par le groupe de supporters, les diables rouges rentraient dans le troisième set comme dans les premiers. Malgré une légère avance parisienne (2-3 ... 3-6), les rouges et bleus reprenaient l'avantage avant le premier temps mort (8-7) et continuaient sur cette lancée (10-7 ... 14-9 ... 16-11).  Les hommes de Dorian Rougeyron ne semblaient pas dans leur meilleur jour, et ne trouvaient pas la force de se battre face à une équipe ajaccienne remontée comme jamais (20-12). Sous les chants de la Sezzione, repris par l'ensemble du Palatinu, le collectif ajaccien mettait fin à la mauvaise série qui le poursuivait depuis les derniers matchs (25-13).

Une victoire très appréciée avant de se déplacer à Lyon pour la prochaine journée de championnat.




Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 21 Octobre 2018 - 20:51 Rugby : Pari réussi pour le RC Ajaccio

Rugby | Echecs | Autos Motos | Cyclisme | Autres sports