Corse Net Infos - Pure player corse


Véronique et Marie-Madeleine, assistantes maternelles : "on fait en sorte que les enfants oublient le Coronavirus"


Livia Santana le Samedi 25 Avril 2020 à 17:46

En partenariat avec l’Éducation Nationale, la Ville de Bastia a mis à disposition l’école Amadei afin d’y accueillir les enfants des personnels soignants. Les deux ATSEM Véronique et Marie-Madeleine se sont portées volontaires pour s'occuper de ces enfants dont les parents sont mobilisés notamment au sein de l'hôpital de Bastia. Dans un quotidien transformé par la crise sanitaire, les deux femmes entendent "apporter leur contribution à leur niveau" pour égayer les journées des plus petits.




Véronique et Marie-Madeleine, assistantes maternelles.
Véronique et Marie-Madeleine, assistantes maternelles.
C'est avec le sourire que Véronique et Marie-Madeleine, le binôme d'ATSEM (Agent territorial spécialisé des écoles maternelles) se rendent une fois par semaine à l'école Amadei de Bastia. Quand on leur a proposé de s'occuper des enfants des soignants de l'hôpital, les deux femmes de 45 et 43 ans se sont de suite portées volontaires. Une manière pour elles "d'apporter leur contribution à leur petit niveau."  

Tous les jours, 7 à 9 enfants se rendent à l'école, parmi eux, deux ont moins de cinq ans. En tant qu'ATSM, Véronique et Marie-Madeleine sont chargées de veiller sur eux et surtout de leur faire respecter les gestes barrières. "Comme ils sont très peu, c'est plutôt facile et puis on voit qu'en amont leurs parents leurs ont expliqué comment faire." 
Ainsi, une dizaine de fois par jours, les enfants passent au traditionnel lavage de mains. 

En arrivant à l'école, les deux femmes doivent revêtir une surblouse en plastique, des gants et un masque pour pouvoir approcher Lia et George, trois ans. Pour rendre l'accoutrement plus amusant, les ATSM ont dessiné sur leurs masques des petites fleurs. Ici, tout est fait pour que les deux petits s'amusent et faire "comme si tout était normal". 

Une autre façon d'aller à l'école

Au travail, Véronique et Marie-Madeleine doivent redoubler de vigilance pour que les deux petits ne s'approchent pas l'un de l'autre, mais aussi afin, qu'ils restent à distance des enfants plus âgés. "La première semaine on a expliqué aux enfants qu'ils ne pourraient pas jouer ensemble. Ils ont été assez compréhensifs parce qu'en amont les parents ont dû leur expliquer qu'à l'école ce serait un peu particulier.", raconte Véronique. 


Pour éviter toute contamination les choses sont bien réglées. Chaque groupe a son matériel, attitré, désinfecté, ses jeux et même son lavabo et ses sanitaires. Les deux femmes sont ravies de l'organisation de l'école :" Nous sommes très soutenues par notre hiérarchie et entendues, ça fait du bien en ces temps."

Pendant le confinement, leur travail à l'école Amadei rappelle les deux femmes à la réalité. Même si à la fin de la journée elles sont plus fatiguées qu'avant le confinement car "les enfants demandent plus d'attention", le binôme d'assistantes maternelles est heureux de se retrouver une fois par semaine. "Ça change un peu de notre quotidien, quand on rentre à la maison on peut parler d'autre chose que toujours commenter les informations. A notre petit niveau on apporte notre aide dans cette crise sanitaire et ça n'a pas de prix."




Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Evènements












    Aucun événement à cette date.




Newsletter



Galerie
Halloween Calinzana
Halloween Calinzana
1er palmarès d'architectes en Corse
1er palmarès d'architectes en Corse
Universita di Corsica-CNRS
Sfida Capicursina
Sélection coupe du Monde de la pâtisserie
 Salon du chocolat de Bastia
ACA-Nancy
Rhodanus
Mohamed Hamidi présente Une Belle Equipe
Da Capandula à Santa Maria
Salon du chocolat Ajaccio
Mercatu di Natale
Trophées énergie
IMG_7708