Corse Net Infos - Pure player corse

Véhicule de secours incendié à Vero : Les pompiers du SIS2A pris pour cible


Rédigé par Nicole Mari le Mercredi 22 Août 2018 à 00:23 | Modifié le Jeudi 23 Août 2018 - 02:24


Qui en veut aux sapeurs-pompiers de Corse du Sud ? C’est la question que tout le monde se pose après les incidents intervenus dans la nuit de lundi à mardi à la caserne de Vero. Un véhicule de commandement des sapeurs-pompiers a été incendié et trois autres véhicules endommagés alors que les soldats du feu étaient en intervention à Ucciani. En même temps, deux mises à feux étaient déclenchées derrière la caserne. Des actes très probablement d’origine criminelle qui ont soulevé une vague générale de réprobation et de soutien aux pompiers visés. Une plainte a été déposée et la sécurité des casernes devrait être renforcée.


(Crédit photo SIS2A)
(Crédit photo SIS2A)
Les faits se sont produits dans la nuit de lundi à mardi à la caserne de Vero dans la vallée de la Gravona pendant que les sapeurs-pompiers du SIS 2A (Service d’incendie et de secours de Corse du Sud) effectuaient une intervention de nuit sur un feu dans la commune voisine d’Ucciani. Un incendie, très probablement d’origine criminelle, a détruit le véhicule, servant de poste de commandement qui était resté à la caserne, et endommagé trois autres véhicules : un V.T.U et deux voitures appartenant à des pompiers volontaires. Simultanément deux autres départs de feu étaient constatés sur des arbres derrière la caserne et ont pu être stoppés. Fort heureusement, aucun blessé n’est à déplorer.
 
Des pompiers choqués
Cet acte de vandalisme, dont « le caractère intentionnel ne laisse guère de doute » selon la Préfecture, a fortement choqué tous les pompiers corses et provoqué une vague d’émotion, de réactions et de soutiens partout dans l’île et même sur le continent. « Nous sommes très choqués, tous les pompiers de Corse le sont, par cet acte de vandalisme qui a eu lieu cette nuit à la caserne de Vero. Ça ne correspond en rien aux valeurs de la Corse et aux valeurs des Corses », a réagi Pierre Poli, président de SIS2A. Il pointe du doigt la pression d’un incendiaire : « J’ai porté plainte pour cet acte de malveillance et pour dégradation de véhicules appartenant au SIS 2A. Nous espérons que la personne qui sévit autour de Vero depuis quelques années va pouvoir être enfin arrêtée et qu’on va pouvoir vivre en paix dans la vallée de la Gravona ».
 
L’inimaginable dépassé !
Même choc et consternation du Colonel Bruno Maestracci, directeur département du SIS 2A : « Ça c’est passé dans la caserne ! Cela veut dire qu’on ne respecte pas l’intimité des soldats du feu ! La caserne, c’est un endroit un peu spécial, sacré, on y est normalement en sécurité. Ce n’est plus le cas ! Fort heureusement, nous avons pu éteindre le feu avant qu’il ne détruise entièrement les quatre véhicules. L’inimaginable a été dépassé ! Nous allons le plus rapidement possible sécuriser les périmètres et les casernes ». Il a également apporté son soutien au personnel : « Le courage et le dévouement sont nos valeurs fondamentales auxquelles se rajoute l'honneur. Ils restent plus que jamais d'actualité ! Cet acte odieux n’aura servi à rien. Notre action continue, elle est encore plus déterminée qu'avant. Rien ne nous arrêtera ! ».
 
Des actes lâches
De la même façon, l'Union départementale des Sapeurs-Pompiers de la Corse du Sud « condamne les actes criminels perpétrés contre la communauté des pompiers de Corse, suite aux actes lâches et inqualifiables commis au Centre de Secours de Vero. Comment peut-on ainsi s'attaquer aux hommes et aux femmes qui, chaque jour, à tout instant, défendent nos populations et notre Terre, souvent au péril de leur vie ? En espérant que toute la lumière soit faite sur cet odieux attentat. Les adhérents de l'UDSP de Corse du Sud ont une pensée émue pour leurs collègues du Centre de Secours de Vero ». Tout comme le Président de la Fédération nationale des Sapeurs-Pompiers, Eric Faure, qui twitte : « J’apporte toute ma sympathie et celle des @PompiersFR à nos collègues du SIS 2A et du centre de Vero face à ces actes incendiaires qui ont détruit 2 véhicules. Sustegnu tutale à tutti i spinghjifochi di corsica ».
 
L’aide du SIS2B
Soutien également des pompiers de Haute-Corse qui ont immédiatement proposé à leurs collègues du Sud de mettre à leur disposition un nouveau poste de commandement. « Suite aux évènement inacceptables dont le SIS de la Corse du Sud a été victime, je tiens à vous témoigner tout le soutien et la solidarité des sapeurs-pompiers, de l'ensemble des agents et administrateurs du SIS de la Haute-Corse. A ce titre, nous sommes prêts à vous apporter tout le soutien matériel et humain que vous jugerez nécessaires. J'ai ainsi demandé au Colonel Peraldi de se rapprocher de l'encadrement du SIS 2A afin d'évaluer les besoins en termes d'outils de commandement et, le cas échéant, mettre à disposition un véhicule PC du SIS 2B aussi longtemps que nécessaire. En vous assurant de toute notre sympathie et notre soutien" a déclaré, dans un communiqué, Guy Armanet, président du SIS2B.

Solidarité et gratitude
Egalement dans un communiqué posté sur Twitter, la préfète de région, Josiane Chevalier, a « condamné avec la plus grande fermeté de tels agissements » et apporté son plein soutien aux pompiers de Vero, avant de se rendre sur place dans l’après-midi, les assurant également «  de sa gratitude pour leur action au service de la population et pour la protection des espaces naturels de la #Corse. Cet acte est inqualifiable, je souhaite qu’une fois que le ou les auteurs seront retrouvés, la sanction sera exemplaire, à la hauteur de ces actes criminels ».
La Préfecture de Corse a précisé que l’enquête a été confiée aux gendarmes qui ont, dès le matin même, envoyé sur place des moyens de police scientifique pour effectuer des prélèvements. 
 
Tweets de soutien des élus
Le président du Conseil exécutif de la Collectivité de Corse, Gilles Simeoni a immédiatement tweeté in lingua nustrale : « Sustegnu tutale à u Presidente di u @sdis2a è à tutti i spinghjifochi dopu à iss'attu vargugnosu è cummessu à vigliacchera ».
Le conseiller exécutif et président de l’ADEC, Jean-Christophe Angelini : « Mon entier soutien aux sapeurs-pompiers de Veru : alors même qu'ils intervenaient contre un départ de feu à Auccià, un incendie a été provoqué par des mains criminelles au poste de commandement mobile, générant de nombreux dégâts. #vergogna  ».
Le conseiller exécutif et président de l’OEHC, Saveriu Luciani : « In Veru, u nostru sustegnu à i spenghjifocu quand’omu scopre simule malfatte. Vergogna ! Di pettu à a pazzia di certi, ùn lascemu brusgià a cuscenza di stu Populu. Curagiu è forza! »
Jean-Charles Orsucci, conseiller territorial et maire de Bonifacio : « Un acte de vandalisme empreint de stupidité. Nous apportons notre entier soutien aux sapeurs-pompiers du @sdis2a qui avec ceux du @sdis2b ont le grand mérite d'être les garants de notre #sécurité».
L’ex-président du SDIS 2A, Charles Voglimacci : « Je condamne avec la plus grande fermeté cet acte lâche et idiot et apporte mon soutien aux SP du @sdis2a et en particulier à ceux de la vallée de la Gravona. S’attaquer à un service public vital pour notre région dépasse le niveau de la débilité. #Sustegnu#TouchePasA @spvsis2a».
 





Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 15 Novembre 2018 - 19:46 Un motard légèrement blessé à Calvi

Jeudi 15 Novembre 2018 - 19:40 Collision à Lumio: un blessé

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie