Corse Net Infos - Pure player corse



Une réouverture des commerces proposée au préfet de Haute-Corse par l'association des maires du Cismonte


Pierre-Manuel Pescetti le Mardi 10 Novembre 2020 à 13:41

Le plan de relance de l’urbanisme, la sécurité des élus mais aussi et un possible allègement des mesures de fermeture qui touchent les commerces de la région sont les sujets à l’ordre du jour de la réunion qui s’est tenue ce lundi 9 novembre entre une délégation composée du bureau de l’association des maires de Haute-Corse, des présidents des Etablissements Publics de Coopération Intercommunale (EPCI) et le préfet de la Haute-Corse, François Ravier.



Une délégation composée du bureau de l'association des maires de Haute-Corse et des présidents d'EPCI a été reçue à la préfecture de Bastia ce lundi 9 novembre. Photo préfecture d cela Haute-Corse
Une délégation composée du bureau de l'association des maires de Haute-Corse et des présidents d'EPCI a été reçue à la préfecture de Bastia ce lundi 9 novembre. Photo préfecture d cela Haute-Corse
Ange Pierre Vivoni est ravi. Le maire de Sisco, et président de l’association des maires de Haute-Corse, qualifie la réunion qui s’est tenue à la préfecture de Bastia ce lundi de « constructive ». Cette séance de travail,  qui avait été demandée le 7 octobre dernier par l’association des maires de Haute-Corse, a permis d’évoquer une multitude de sujets parmi lesquels celui de la fermeture des commerces en raison du confinement et de la crise sanitaire de la Covid-19.

Ouvrir et aider les commerces
Selon Ange-Pierre Vivoni « des propositions ont été faites et les revendications des commerçants ont été entendues par le préfet qui les a fait directement remonter au premier ministre ». Le président de l’association des maires de Haute-Corse, qui a reçu une trentaine de commerçants la semaine dernière avec la maire de Borgo Anne-Marie Natali, se veut combattif sur le sujet : « entre Lucciana et Santa-Maria di Lota ce sont environ 800 petits commerces qui sont fermés. Nous nous sommes battus pour qu’ils puissent rouvrir leurs portes en renforçant le protocole sanitaire. Par exemple, les clients pourraient prendre rendez-vous pour passer au magasin et seuls deux personnes, le client et un accompagnant, seraient autorisés en même temps dans une boutique. Ces propositions ce sont celles des commerçants que nous avons reçus et qui ne demandent rien d’autre que le droit de travailler ». L’espoir demeure donc  et même si le préfet n’est pas responsable des décisions prises à Paris,  il a communiqué les revendications au sommet de l’Etat. De nouvelles réponses sont donc attendues autour du 15 novembre via la prise de parole du Premier ministre Jean Castex.


Des dotations supplémentaires pour les communautés de communes
Mais pour contraster avec cette vision centralisatrice de l’Etat, des pistes de travail ont été évoquées. Il s’agirait d’offrir plus d’outils et de marge de manœuvre aux communautés de communes grâce à de nouvelles dotations.
Ange-Pierre Vivoni explique : « nous avons évoqué le fait que les communautés de communes soient commissionnées et subventionnées directement par l’Etat pour aider les commerces en difficulté. Ces outils seraient ensuite mis à disposition des mairies qui sont au plus proche du terrain et qui connaissent bien les besoins des commerces situés sur leur commune. Ce serait financer des entreprises privées avec de l’argent public oui mais pas sans contrôles bien sûr et cela permettrait d’aider une économie corse exsangue et mise encore plus en difficulté par la crise sanitaire. C’est un pas de plus vers la concrétisation de la politique de décentralisation de l’Etat ».
Même s’il a été imaginé dans le cadre de la crise économique fortement liée au contexte sanitaire actuel, ce dispositif pourrait même être pérennisé dans le temps selon Ange-Pierre Vivoni qui parle « d’une porte entre-ouverte qui pourrait s’ouvrir plus encore avec le temps ».


Des réunions de travail programmées tous les mois
L’autre point positif de cette rencontre a été la proposition faite par le préfet de Haute-Corse et validée par l’ensemble des acteurs présents : une réunion de travail sera programmée tous les mois pour que les revendications et propositions des maires et des présidents de communautés de communes soient examinées. La date du 23 novembre a même été retenue pour la prochaine séance de travail autour de différents thèmes tels que le plan de relance de l’urbanisme, la sécurité des élus, le problème de la divagation animale et l’aide aux commerçants.

Pour conclure, Ange-Pierre Vivoni se veut confiant et parle d’un « frémissement d’espoir » en Corse à la vue de la stabilisation des chiffres de l’épidémie et des échanges constructifs intervenus et à venir avec la préfecture.


















    Aucun événement à cette date.



Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047